04/08 15:31

L'Arcom, le régulateur français des médias, met en demeure l'opérateur français de satellites Eutelsat de cesser la diffusion en Europe de la chaîne russe NTV Mir

L'Arcom, le régulateur français des médias, a mis mercredi en demeure l'opérateur français de satellites Eutelsat de cesser la diffusion en Europe de la chaîne russe NTV Mir, qui compare les Ukrainiens aux nazis. Sur son site internet, l'Arcom, qui donne 48 heures à Eutelsat pour mettre en oeuvre sa décision, souligne que "NTV Mir tend à présenter de manière répétée non seulement les dirigeants ukrainiens et l'armée ukrainienne, mais encore et surtout la population ukrainienne comme adhérent à l'idéologie nazie du troisième Reich et représentant une extrême dangerosité".

Le régulateur, qui a visionné plusieurs émissions, cite entre autres celle du 24 avril intitulée "Ennemi du régime", où il a notamment été indiqué que le président ukrainien Volodymyr Zelensky est "un humoriste dans le rôle d'Hitler qui a ordonné de lancer un missile sur des femmes et des enfants". Le satellite d'Eutelsat qui diffuse NTV Mir "a une couverture paneuropéenne large", a précisé l'Arcom. Questionné par l'AFP, Eutelsat n'a pas donné une liste précise des pays concernés: "cela dépend ensuite des accords qu'a la chaîne avec les pays couverts par le satellite".

Eutelsat a promis de "mettre en oeuvre immédiatement la décision de l'Arcom, en lien avec le distributeur qui détient le contrat avec cette chaîne". L'Arcom a par ailleurs indiqué que "la chaîne reste diffusée par d'autres satellites non européens à couverture européenne plus limitée". Depuis l'invasion russe de l'Ukraine le 24 février dernier, Eutelsat a dû plusieurs fois couper le signal de différents radiodiffuseurs russes.

Début mars, l'opérateur de satellites avait fait cesser, à la demande des 27 pays de l'UE, la diffusion des chaînes d'information du groupe russe RT, accusées d'être des instruments de "désinformation" du Kremlin. Et fin juin, c'était au tour de deux autres radiodiffuseurs d'État russe: RTR Planeta et Rossiya 24, suivant là encore une décision de l'Union européenne.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Jean Pull
5/août/2022 - 01h14

Je vais me désabonner d'Eutelsat alors...