15/07 14:13

Accusation d'agression sexuelle: La députée Nupes Sandrine Rousseau appelle à la mise en retrait d'Eric Coquerel, membre également de la Nupes, pendant l'enquête qui a été ouverte par le parquet de Paris

La députée écologiste et militante féministe Sandrine Rousseau a appelé Eric Coquerel, député Insoumis visé par une enquête préliminaire pour agression et harcèlement sexuels, à se mettre le temps de l'enquête "en retrait" de la présidence de la commission des Finances.

"Il ne doit pas présider le temps de l'enquête", a déclaré Mme Rousseau sur France 2. "Je ne l'appelle pas à démissionner", a-t-elle précisé, parlant de "mise en retrait".

M. Coquerel, élu de Seine-Saint-Denis et président de la puissante commission des Finances à l'Assemblée nationale, est visé par une enquête du parquet de Paris après la plainte d'une militante de gauche, Sophie Tissier, qui l'accuse de faits pouvant selon elle "s'apparenter à une agression sexuelle", ce qu'il conteste.

Lors d'une soirée dansante, à l'issue d'une journée de conférences, Éric Coquerel a eu des "gestes appuyés, ses mains étaient collantes et glissaient sur des parties du corps inappropriées (...), il effleurait mes fesses à plusieurs reprises", relate Mme Tissier.

"Une fois que cette enquête est réalisée alors il pourra reprendre son poste de président de la commission des Finances, s'il n'y a rien", a précisé l'élue. En revanche, "s'il est mis en examen, il faudra qu'il démissionne".

"Il faut respecter la parole des femmes", a-t-elle insisté.

Interrogé également sur le plateau de RMC-BFMTV, l'Insoumis Adrien Quatennens a pour sa part jugé que l'ouverture de l'enquête n'était qu'une "juste suite" de la plainte de Mme Tissier, qu'il "n'y a pas de faits de nouveaux" et que les faits en cause "ne justifient pas une mise en retrait".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Phantôme_
15/juillet/2022 - 23h22
Greg1928 a écrit :

Cette femme est soit bi-polaire, soit girouette ; elle change d'attitude en fonction du vent. smiley

Franchement non, elle est juste frustrée et mal dans sa peau.

Portrait de Greg1928
15/juillet/2022 - 20h38

Cette femme est soit bi-polaire, soit girouette ; elle change d'attitude en fonction du vent. smiley

Portrait de delors757118
15/juillet/2022 - 18h57

et revoila la faciste de l'ecologie et du feminisme je rappel qu'il y a une  separation des pouvoirs  et que c'est  la justice qui rend la  justice     il n'est meme  pas encore mis en examen l'enquete est en cour

Portrait de Bigareau
15/juillet/2022 - 18h37 - depuis l'application mobile

l'étude du cas Taha Bouhafs devrait être très intéressante..où en est on?

Portrait de COLIN33
15/juillet/2022 - 17h56 - depuis l'application mobile

Mr coquerel a peut-être eu une attitude de drague lourde vis à vis de cette dame, dans le vrai monde et surtout au milieu d'autres personnes la victime a deux mains pour le gifler, si elle était gilets jaunes elle pouvait faire face comme elle l'a fait sans crainte dans la rue..... il faut se débarrasser de Coquerel a la commission des finances, ça dérange, tous les moyens sont bons !

Portrait de Super Zappeur
15/juillet/2022 - 17h26 - depuis l'application mobile

Elle ne sert tellement à rien cette Rousseau

Portrait de Vosegus
15/juillet/2022 - 14h49

Ca sent déjà le souffre à la Nupes. 

Portrait de damic
15/juillet/2022 - 14h49

une question se pose : pourquoi les medias invitent toujours cette cruche inutile...