06/07 13:02

La réintégration des soignants non vaccinés contre le Covid "n'est pas d'actualité", affirme le nouveau ministre de la Santé François Braun - VIDEO

La réintégration des soignants non vaccinés contre le Covid "n'est pas d'actualité", a affirmé ce mardi le nouveau ministre de la Santé François Braun lors d'une audition à l'Assemblée nationale, soulignant la "proportion très faible" d'agents hospitaliers suspendus pour cette raison.

"La dernière enquête conduite auprès des ARS (agences régionales de santé), des établissements sanitaires et médico-sociaux fait apparaître une proportion très faible d'agents suspendus, de 0,53%", a-t-il indiqué à l'occasion d'une discussion sur le projet de loi "de veille et de sécurité sanitaire".

Cela représente "un peu moins de 12 000 (personnes) toutes professions confondues, avec les personnels techniques et administratifs", a-t-il précisé par la suite, en réponse à une question. Le texte gouvernemental actant la fin de la plupart des mesures d'urgence sanitaire contre l'épidémie de Covid après le 31 juillet, le député Ugo Bernalicis (LFI) avait auparavant demandé au ministre s'il était "prévu de réintégrer les soignants" après cette échéance et Philippe Gosselin (LR) avait estimé "qu'il serait temps de faire une espèce d'amnistie".

La réintégration de ces soignants a fait l'objet d'une série de questions de la part de plusieurs groupes d'opposition. "Ce n'est pas d'actualité et ce n'est pas l'objet de ce texte", a répondu François Braun, affirmant n'avoir "pas l'habitude de botter en touche, même (s'il a) fait dix ans de rugby".

"Je préfère souligner la responsabilité et l'engagement de l'immense majorité des professionnels qui se sont fait vacciner", a ajouté cet urgentiste de profession, expliquant que "ne pas se vacciner c'est plus de malades (donc) une surcharge supplémentaire de notre système de santé".

Néanmoins, "la suspension de cette obligation reste possible par décret, après avis des autorités scientifiques bien sûr, et si la situation épidémique le permet", a-t-il rappelé.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Noël Flantier
6/juillet/2022 - 17h54
Le Maître du Monde a écrit :

C'est "personnellement" que tu comprends pas ?

Je te propose de revoir les pronoms définis et indéfinis. Et les pourcentages accessoirement. Bisous !

Portrait de Noël Flantier
6/juillet/2022 - 17h20
Le Maître du Monde a écrit :

Personnellement, ça n'a jamais commencé.

J'en suis toujours à 0 PCR, 0 dose et donc 0 covid.

Ah, je croyais que ça avait flingué la santé des trentenaires. En fait, non, absolument pas. Ca permet juste de gueuler un peu...

Portrait de Tudo
6/juillet/2022 - 17h00
Greenday2013 a écrit :

Bien faits pour eux. Du personnel soignant qui ne croit pas en la médecine n'est pas du personnel soignant.

On attend d'ailleurs toujours les soit disant effets dévastateurs du vaccin.

C'est un peu comme les journalistes qui ne croient pas à la parole du maître jupitérien et ne sont pas de bons moutons dociles, qu'ils dégagent !!!

Portrait de COLIN33
6/juillet/2022 - 15h52 - depuis l'application mobile

vaccin obligatoire pour tous, sauf cas très particuliers, c'est comme en politique ceux qui se rendent aux urnes donc droits aux critiques, comme ceux qui refusent le vaccin et font des commentaires malheureusement pas toujours très censés, heureusement nous vivons en démocratie donc sans contraintes....

Portrait de Noël Flantier
6/juillet/2022 - 15h41
Le Maître du Monde a écrit :

Moyenne d'âge des décès : 84 ans soit grosso modo l'espérance de vie.

On a flingué la santé de trentenaires pour sauver des boomers.

Très représentatif de notre déchéance.

Et c'est pas fini !

Portrait de Noël Flantier
6/juillet/2022 - 15h01
Le Maître du Monde a écrit :

Pour le Pfizer, il y a des cas de surdité !!!

Alors que le taux de létalité de cette grippette est insignifiant.

Lamentable.

Malheureusement, il y a toujours actuellement plus de décès en une semaine que de cas de surdité depuis le début de la vaccination...

Portrait de Noël Flantier
6/juillet/2022 - 14h51
Le Maître du Monde a écrit :

Selon le dernier rapport de l'ANSM, 170 000 cas d'effets indésirables dont un quart considérés comme graves...

0,1 %, ça me parait peu.

Portrait de Greenday2013
6/juillet/2022 - 13h50

Bien faits pour eux. Du personnel soignant qui ne croit pas en la médecine n'est pas du personnel soignant.

On attend d'ailleurs toujours les soit disant effets dévastateurs du vaccin.

Portrait de John Connor
6/juillet/2022 - 13h36

Faudrait prouver l'efficacité du vaccin qui ne peut suivre de toute façons les mutations des virus . Ce délire sur la vaccination miracle!... Surtout avec le vaccin contre la grippe  ou le covid, la rougeole ou la polio je dis pas, mais là!

Portrait de Vous l'avez élu
6/juillet/2022 - 13h30
Julien Ampiot a écrit :

Encore heureux, ils ont la responsabilité de montrer l'exemple. Un soignant qui ne se vaccine pas n'a plus rien à faire dans ce corps de métier. Mais il est réconfortant de constater qu'il n'y a qu'une infime minorité qui ne sont pas vaccinés. 

Grand n'importe quoi mon pauvre monsieur ...

Ils sont 15 000

La DRESS a prouvé que le vaccin ne servait à rien chez les -60 ans

D'autre part le même gouvernement qui interdit à ces 15 000 soignants de travailler demande aux soignants atteints par le covid de venir travailler ! Lamentable

Si j'étais à la place de ces soignants discriminés, je profiterais de cette période où il manque des postes dans tous les secteurs pour démissionner, me reconvertir et laisser ce gouvernement de bons à rien se dém*rder