04/07 07:46

La justice brésilienne alourdit en appel le montant du dédommagement pour préjudice moral que le président Jair Bolsonaro a été condamné à payer à une journaliste en raison de propos machistes et dégradants à son encontre

Une Cour d'appel brésilienne a alourdi en appel le montant du dédommagement pour préjudice moral que le président d'extrême droite Jair Bolsonaro a été condamné à payer à une journaliste en raison de propos machistes et dégradants à son encontre. Les magistrats du Tribunal de Justice de Sao Paulo (TJ-SP) ont confirmé la condamnation et approuvé à quatre voix contre une l'"augmentation du montant du dédommagement" devant être versé à la journaliste Patricia Campos Mello. Le chef de l'Etat est condamné à lui verser 35.000 réais (environ 6.500 euros), contre 20.000 réais en première instance en mars 2021. "Nous avons gagné. Le TJ-SP a décidé qu'il n'était pas acceptable qu'un président de la République insulte une journaliste, avec des insinuations sexuelles. C'est une victoire pour toutes les femmes", a déclaré la journaliste du quotidien de référence Folha de S. Paulo sur Twitter.

Les faits remontent à février 2020, quand M. Bolsonaro avait insinué que la journaliste avait tenté d'obtenir un scoop contre lui en échange de faveurs sexuelles avec sa source. Patricia Campos Mello est l'auteure d'articles d'investigation sur une organisation qui a diffusé de fausses nouvelles via la messagerie Whatsapp contre le Parti des travailleurs (PT, gauche) pendant la campagne présidentielle de 2018, finalement remportée par Jair Bolsonaro.

En janvier 2021, elle avait déjà obtenu une victoire judiciaire contre la famille du président brésilien, avec la condamnation d'un de ses fils, le député Eduardo Bolsonaro, à un dédommagement de 30.000 réais, également pour préjudice moral. Il avait affirmé en mai 2020 sur YouTube que la journaliste avait "tenté de séduire" un employé d'une société de marketing numérique pour obtenir des informations pour son enquête sur la désinformation lors de l'élection de 2018.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de COLIN33
4/juillet/2022 - 07h58 - depuis l'application mobile

Bonne décision, souhaitons qu'au prochain scrutin il prenne la porte, les brésiliens ont eu le temps d'apprécier les effets de l'extrême droite surtout pendant la pandémie......