29/06 18:17

Djaffer Aït Aoudia, journaliste à Marseille affirme avoir reçu des menaces de mort par téléphone, de la part de Lionel Ferlaud, avocat et proche de Philippe Schreck", député RN du Var

Un journaliste d'un site d'information a déposé une plainte pour des "menaces de morts" qu'il affirme avoir reçues de proches du nouveau député Rassemblement national (RN) du Var, Philippe Schreck, a appris l'AFP ce mercredi de sources concordantes Le dépôt de la plainte à Draguignan (Var), qui remonte au 22 juin, révélé par le quotidien L'Humanité, a été confirmé à l'AFP par le procureur de la République de cette ville, Patrice Cambérou, qui a précisé qu'une "enquête va être diligentée".

Djaffer Aït Aoudia, journaliste et directeur de publication du site d'information lecorrespondant.net, basé à Marseille, a indiqué à l'AFP avoir reçu des menaces de mort "par téléphone, de la part de Lionel Ferlaud, avocat et proche de Philippe Schreck", élu récemment député RN du Var.

"J'ai reçu ces menaces le jour de la publication sur mon site d'un article consacré à Philippe Schreck, lui-même avocat et alors candidat", a-t-il affirmé. "Philippe (Schreck) est un ami de longue date. J'espère pour vous que Philippe passera demain (dimanche 19 juin, jour des élections législatives), sinon on vous enverra nos amis corses pour vous régler votre compte", aurait menacé Lionel Ferlaud, selon le procès-verbal de la plainte consulté par l'AFP.

Les menaces auraient ensuite été réitérées dans les locaux de l'ordre des avocats devant l'épouse du journaliste, avocate de profession, par Sandrine Schreck, ex-épouse du député, selon le journaliste.

Joint par l'AFP, M. Schreck a indiqué qu'il n'était "pas visé" par la plainte. "Cela vise quelqu'un que je connais. Mais je n'ai jamais eu de contact avec ce monsieur", à savoir le journaliste.

Ailleurs sur le web

Vos réactions