26/06 13:23

Afrique du Sud - Les cadavres d'au moins 20 personnes jeunes découverts dans un bar, selon un nouveau bilan - Il y aurait également de nombreux blessés - Les thèses de l'intoxication ou de l'empoisonnement avancées - Vidéo

13h22: Le point sur ce que l'on sait

Les cadavres de 20 jeunes, morts sans blessures apparentes, ont été découverts dimanche dans un bar de nuit informel d'un township d'East London, en Afrique du Sud, a annoncé la police locale qui enquête sur la cause de ces décès de masse. Les victimes ont été découvertes aux premières heures du jour dans un bar de fortune monté dans le township de Scenery Park, à East London, a constaté un correspondant de l'AFP. "Nous continuons d'enquêter sur les circonstances de ces décès", a seulement affirmé à l'AFP un porte-parole de la police provinciale, le général Thembinkosi Kinana. Les victimes sont âgées de 18 à 20 ans, a ajouté le policier, sans se risquer à apporter une hypothèse pour leur décès.

Un premier bilan de 17 morts avait été annoncé par le porte-parole de la police, mais dans la matinée, le bilan est monté à 20 morts. "Trois blessés sont décédés à l'hôpital et il en reste deux dans un état très critique", a indiqué sur une chaîne de télévision locale Weziwe Tikana-Gxothiwe, la cheffe du service de sécurité du gouvernement provincial.

Un responsable des services de santé provinciaux, Unathi Binqose, a écarté la possibilité d'une bousculade ou d'un mouvement de foule. "Il est difficile de penser qu'il s'agit d'une bousculade, car aucune victime ne présente de blessure ouverte visible", a-t-il affirmé par téléphone à l'AFP depuis les lieux de l'incident.

Les victimes, a-t-il estimé, étaient vraisemblablement des étudiants qui célébraient la fin des examens et de l'année scolaire.

11h56: 20 cadavres ont été retrouvés dans un club de nuit, les causes de la mort toujours inconnues.

Les cadavres d'au moins 20 jeunes, morts sans blessure apparente, ont été découverts dans un bar de nuit d'un township d'East London, en Afrique du Sud, a annoncé dimanche la police locale. "Nous avons une information concernant dix-sept jeunes qui ont été retrouvés morts dans un bar de nuit de Scenery Park, à East London. Nous continuons d'enquêter sur les circonstances de ces décès", a affirmé à l'AFP un porte-parole de la police provinciale, le général Thembinkosi Kinana. Le bilan est par la suite passé à 20 morts.

Les victimes sont âgées de 18 à 20 ans, a-t-il ajouté.

Un responsable des services de santé provinciaux, Unathi Binqose, a écarté la possibilité d'une bousculade ou d'un mouvement de foule.

"Il est difficile de penser qu'il s'agit d'une bousculade, car aucune victime ne présente de blessure ouverte visible", a-t-il affirmé par téléphone à l'AFP depuis les lieux de l'incident.

10h36 : Le point sur ce que l'on sait - Les corps d'au moins 17 personnes auraient été retrouvés à l'intérieur de l'Enyobeni Tavern, un club de nuit du township de Scenery Park, à East London, une ville située sur la côte orientale sud-africaine. D'après les premiers témoignages, les corps inanimés ne présentent pas de lésions, écartant l'hypothèse d'une bousculade. Un empoisonnement ou une intoxication sont évoqués, ce que la police ne confirme pas pour l'instant.

"Il y a dix-sept jeunes qui ont été retrouvés morts d'un bar de nuit ici, à East London", a commenté le chef de la police provinciale, "les circonstances des décès ne sont pas connues pour l'instant".

Des témoignages sur la position des corps semblent indiquer un incident très soudain : encore assis, allongés sur les tables, ou tombés au sol comme foudroyés.

Les jeunes gens s'étaient rassemblés à l'Enyobeni Tavern pour y célébrer un anniversaire, selon certaines sources et la tragédie se serait déroulée en fin de nuit.

Une foule de proches s'est rassemblée autour de la boîte de nuit aux premières heures de l'aube, où un cordon policier leur barre l'accès à la taverne.

09h50 : Selon The Mirror : "La cause du décès serait inconnue à l'époque, mais des spéculations à la taverne suggèrent que les clients auraient pu être exposés à une sorte de substance toxique telle qu'une fuite de gaz, ou qu'il y avait eu une bousculade. Les corps sont décrits comme allongés sur des chaises sans « aucun signe évident de blessure ». Mais le service de police sud-africain SAPS a affirmé qu'il ne souhaitait pas spéculer tant que son enquête n'était pas terminée."

09h44: Les cadavres d'au moins 17 personnes, des jeunes pour la plupart, ont été découverts dans un bar d'East London, en Afrique du Sud, a annoncé dimanche la police locale. Il y aurait également plusieurs blessés. "Il y a dix-sept jeunes qui ont été retrouvés morts d'un bar de nuit ici, à East London. Les circonstances des décès ne sont pas connues pour l'instant", a indiqué le chef de la police provinciale, le géénéral Thembinkosi Kinana à la chaine de télévision eNCA.

Les premiers rapports indiquent qu'une bousculade a été déclenchée à l'intérieur de la taverne, un incident décrit comme étrange.

Le porte-parole du département des routes et de la sécurité, Unathi Binqose, a déclaré que plus de détails seraient donnés au cours de la journée. « Nous ne savons pas s'ils ont été empoisonnés ou s'il s'est passé quelque chose d'autre.

La police est sur les lieux avec des experts médico-légaux pour reconstituer ce qui a conduit à ce grave incident.

Ailleurs sur le web

Vos réactions