11/06 08:16

Crise des sous-marins français: L’Australie va verser 555 millions d’euros au groupe industriel français Naval Group pour rupture de contrat

Une compensation de 555 millions d’euros sera versée par l’Australie à l’industriel Naval Group pour mettre un terme financier à l’affaire des sous-marins français, a annoncé le premier ministre australien, Anthony Albanese. Le groupe français, détenu majoritairement par l’Etat français, et dont Thales est aussi actionnaire à hauteur de 35 %, a accepté « un règlement juste et équitable » de 555 millions d’euros, a déclaré le nouveau chef de gouvernement, pour la rupture, à l’automne dernier, d’un gigantesque contrat qui avait occasionné une crise diplomatique entre Paris et Canberra.

Dans un communiqué publié samedi, Naval Group a également précisé avoir signé « un accord équitable mettant un terme au programme de futur sous-marin australien » avec Canberra, sans donner plus de détails.

En septembre 2021, le premier ministre australien d’alors, Scott Morrison, avait mis fin soudainement à ce qui avait été appelé le « contrat du siècle », un accord passé, en 2016, pour acquérir douze sous-marins nucléaires français, pour 50 milliards de dollars australiens (environ 35 milliards d’euros, à l’époque), dont environ 8 milliards pour Naval Group et les entreprises françaises.

Il s’agissait du contrat de défense le plus important jamais octroyé par l’Australie, pour remplacer sa flotte, avec une première livraison escomptée à l’horizon 2030. Le budget a ensuite gonflé pour atteindre en fin de compte 90 milliards de dollars (56 milliards d’euros).

Ailleurs sur le web

Vos réactions