07/06 10:02

L'agence alimentaire alerte sur de la présence de... drogue dans des bouteille de 3 litres de champagne de la marque "Moët & Chandon Imperial Ice"

L’Agence alimentaire belge (AFSCA) fait part d'une dizaine de cas d’intoxications aux Pays-Bas et en Allemagne suite à la consommation d’une bouteille de 3 litres de champagne de la marque "Moët & Chandon Imperial Ice".  Toujours selon un communiqué officiel, "une enquête policière menée dans ce cadre indique qu’un deuxième numéro de lot peut être concerné par la problématique. Il s’agit donc début juin 2022 de bouteilles de 3 litres des deux lots suivants : "LAJ7QAB6780004" & “LAK5SAA6490005. Ces bouteilles contiennent potentiellement de la MDMA (ecstasy).

Ces produits ont été vendus en ligne et via quelques points de vente". Du champagne qui contiendrait de la MDMA liquide aurait les caractéristiques suivantes : il ne pétillerait pas, il aurait une couleur brune rougeâtre, qui s'assombrit avec le temps. Il aurait une odeur ressemblant à celle de l’anis.

L'agence conseille bien évidemment de ne pas la consommer. "Vu le risque associé à la MDMA, le simple fait de tremper votre doigt dans le liquide et de le goûter peut entraîner de graves problèmes de santé, même sans ingestion".

En février 2022, 11 personnes ont été intoxiquées en Allemagne et aux Pays-Bas, après avoir consommé une boisson contenue dans une bouteille de champagne Moët & Chandon, il s'agissait en fait de MDMA liquide (ecstasy).

Un homme de 52 ans était décédé en Allemagne. Les 8 victimes allemandes participaient à une même soirée, dans la nuit du 12 au 13 février. A l"époque, le groupe LVMH propriétaire de Moët & Chandon, avait commenté les faits dans un communiqué indiquant que "La Maison confirme, conformément aux premiers résultats de l'enquête de la police allemande et en lien avec les autorités néerlandaises, qu'il ne s'agit (...) pas d'un problème de qualité mais bien d'une affaire criminelle".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de GIGI
7/juin/2022 - 12h11
Wolverine a écrit :

Piqûres au hasard lors de soirées ou de concerts, drogue dans le champagne... Aujourd'hui on apprend que l'un des mis en cause à Toulon est d'origine tunisienne, certains ayant des problèmes avec le mode de vie des occidentaux, voudraient nous empêcher de faire la fête, ils ne s'y prendraient pas autrement. 

C'est ce qui m'est venu a l'esprit également