04/06 11:02

Sextape : Karim Benzema renonce à son appel dans le procès qui l'oppose à son ancien coéquipier Mathieu Valbuena, entérinant sa condamnation à un an de prison avec sursis

Karim Benzema a renoncé aujourd'hui à son appel dans le procès qui l'oppose à son ancien coéquipier Mathieu Valbuena, entérinant sa condamnation à un an de prison avec sursis. Condamnée en novembre 2021 à cette peine de prison avec sursis et à 75.000 d'amende en première instance par le tribunal correctionnel de Versailles pour complicité de tentative de chantage, la superstar du Real Madrid s'est finalement désistée de son appel, comme l'a indiqué son avocat, Me Hugues Vigier, à l'AFP, dans la nuit de vendredi à samedi, confirmant une information du site Actu78.

L'ordonnance de désistement sera notifiée aux parties mardi par la cour d'appel de Versailles. Me Vigier avait précédemment assuré au quotidien L'Équipe que «ce désistement entérine une décision de condamnation et apparemment de culpabilité». «C'est une vérité judiciaire. Mais ce n'est pas la réalité», avait commenté le nouvel avocat saisi par le joueur depuis mars dernier, auprès du quotidien sportif.

Le footballeur de 34 ans était le seul des cinq condamnés pour tentative de chantage ou complicité à avoir fait appel de sa sanction pénale. Il devait être rejugé les 30 juin et 1er juillet devant la 9e chambre de la cour d'appel de Versailles, et son ancien avocat, Me Antoine Vey, avait précisé que Benzema viendrait s'expliquer en personne lors de ce nouveau procès.

Dans son jugement, le tribunal correctionnel de Versailles avait estimé que le footballeur s'était «personnellement impliqué, au prix de subterfuges et de mensonges, pour convaincre son coéquipier de se soumettre au chantage».

L'attaquant n'a fait preuve «d'aucune bienveillance à l'égard de Mathieu Valbuena, bien au contraire» et a agi «avec une certaine excitation, voire une certaine jubilation», avait ajouté son président.

Ce renoncement met un terme à l'une des affaires extra-sportives les plus médiatisées des dernières années. Six ans et demi se sont écoulés depuis les faits, survenus en plein rassemblement de l'équipe de France au centre d'entraînement de Clairefontaine (Yvelines) en octobre 2015, lorsque Benzema échange avec son coéquipier au sujet d'une vidéo compromettante.

L'affaire se sera étirée jusqu'au procès tenu à Versailles à l'automne 2021, en présence de Valbuena mais en l'absence de Benzema, retenu par son emploi du temps chargé au Real Madrid selon ses conseils.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de seb2746
4/juin/2022 - 14h20

Un procès "A CHARGE" car fallait dégommer le terroriste islamiste dangereux. On passera le "procès" avec les 17h32 de plaidoirie pour... 12 minutes à la défense Benzema, on appréciera cette parodie de justice (du jamais vu).

 

Les principaux coupables n'ont au final pas grand chose car la cible c'était l'intermédiaire car il connaissait les coupables "de loin" en plus.

 

Bref comme Amel bent, son mari fait des conneries mais on parle que d'ELLE, alors qu'elle est complètement hors du problème mais faut la charger au maximum.

 

Bref, les zemmourien/rn se touchent depuis le début de l'affaire, ils oublient que Benzema a rapporté +170 millions d'euros à la France et -7M pour Giroud... et que c'est l'argent qui décide de tout pour la fédé.

Portrait de MICMAH458
4/juin/2022 - 12h14

Je souscris aux divers posts ci-dessous.  Malheureusement, je crois que ce sera tout le contraire pour deux raisons : 1) la logique idiote et incompréhensible qui voulait que lorsqu'il était "soupçonné de... " et mis en examen, benzema était indésirable en EDF, alors que maintenant qu'il est définitivement condamné, il est titulaire à part entière   2)  deschamps et le grett ont tellement besoin de lui que, pour cause de résultats sportifs probablement favorables à venir, le sélectionneur et le président de la FFF vont s'asseoir sans aucun problème et sans le moindre état d'âme sur une décision de justice.  Les victoires avant tout, quelle que soit la manière et avec n'importe qui.

Portrait de MILF
4/juin/2022 - 11h42

Un délinquant va être sacré ballon d'or par des juges internationaux et les créateurs français (Le journal L'Equipe) de cette cérémonie.

La fin du monde est proche.