31/05 14:12

Inflation: Face à la hausse des prix à la consommation, un ménage sur cinq puise désormais dans son épargne - VIDEO

L'inflation a connu une nouvelle accélération en France au mois de mai, à 5,2% sur un an, dépassant la barre des 5% pour la première fois depuis septembre 1985, selon une première estimation dévoilée par l'Insee. La hausse des prix sur un an s'était établie à 4,8% en avril, déjà au plus haut en près de 37 ans.

En mai, les prix sont en hausse sur tous les postes de consommation recensés par l'Institut national de la statistique, avec notamment une nouvelle poussée dans l'énergie.

"Après leur repli le mois précédent, les prix de l’énergie se redresseraient en lien avec le rebond des prix des produits pétroliers", détaille l'Insee, alors que la guerre en Ukraine a fait flamber les cours des matières premières.

Ils accélèrent ainsi de 28% sur un an, après une hausse de 26,5% en avril.

Les prix de l'alimentation progressent quant à eux de 4,2% (3,8% le mois dernier) et ceux des services de 3,2% (3% en avril).

Base de comparaison entre pays européens, l’indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH) augmenterait de 5,8% en mai, après 5,4%" en avril, précise l'Insee.

La comparaison entre la France et ses voisins européens reste cependant plutôt flatteuse, l'inflation allemande ayant enregistré un nouveau record lundi (+7,9% sur un an en mai).

Après un ralentissement de la hausse des prix en avril, l'Espagne a également vu son taux d'inflation remonter à 8,7% sur un an en mai.

Aux Etats-Unis en revanche, deux récents indicateurs ont pointé un ralentissement de l'inflation au mois d'avril, même si elle se maintient à un niveau exceptionnellement élevé.

L'Insee doit publier mi-juin son estimation définitive de l'inflation au mois de mai. Dans sa dernière note de conjoncture, l'institut anticipait une inflation de 5,4% sur un an en juin.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Louis Dorel
31/mai/2022 - 16h19
Vous l'avez élu a écrit :

Non, pas mondial: occidental

La suisse j'y ai vécu 6 ans

N'oubliez pas d'ouvrir votre coffre en passant à la douane après avoir fait vos courses en France smiley

Dans l'autre sens ça passe tout seul

Les prix élevés pour une production nationale et un chômage à 3%

Ils n'ont jamais voulu intégrer l'UE, on se demande pourquoi !

Etats Unis, Australie, Afrique du Sud, Inde... La nourriture, les soins, les carburants... tout coûte une fortune. Et je ne parle des "dictatures" comme la Russie ou la Chine.

Quand aux frontières avec l'Helvétie, il y a bien longtemps que vous n'avez pas dû passer à un poste frontière MDR.

Portrait de Louis Dorel
31/mai/2022 - 15h02
Vous l'avez élu a écrit :

Et ce n'est que le début

Ils peuvent remercier Macron qu'ils ont réélu d'avoir tout mis en place pour nous rendre dépendant de la mondialisation

Et attendez de voir ce qui va se passer avec les voitures électriques !

Dans quelques années ça fera de jolies tables basses

Sauf que c'est pareil dans toute l'Europe.

Même en Suisse où je travaille. Les Suisses viennent faire leurs courses en France, la viande, l'alimentation, les vêtements... Tout coûte une fortune que ce soit en Suisse Romande ou Alémanique.

Alors Macron ou pas, ça ne changerait rien au problème. C'est mondiale. Hélas.