28/05 21:49

Festival de Cannes : La Palme d'or est attribuée à "Triangle of Sadness" réalisé par Ruben Östlung - Le Grand Prix ex aequo est attribué à "Stars of noon" de Claire Denis et à "Close" de Lukas Dhont

Palmarès

.

- La Palme d'or est attribuée à Triangle of Sadness réalisé par Ruben ÖSTLUND

- Le Grand Prix ex aequo est attribué à STARS AT NOON de Claire DENIS et à CLOSE de Lukas DHONT

- Le Prix de la Mise en scène attribué à PARK Chan-Wook pour HEOJIL KYOLSHIM (DECISION TO LEAVE)

- Le Prix du 75e anniversaire décerné à Jean-Pierre & Luc DARDENNE pour TORI ET LOKITA

- The Jury Prize ex-aequo goes to EO by Jerzy SKOLIMOWSKI et à LE OTTO MONTAGNE (LES HUIT MONTAGNES) de Charlotte VANDERMEERSCH et Felix VAN GROENINGEN

- Le Prix d’interprétation masculine revient à SONG Kang Ho dans BROKER (LES BONNES ÉTOILES) réalisé par KORE-EDA Hirokazu

- Prix du Scénario pour BOY FROM HEAVEN (WALAD MIN AL JANNA) de Tarik SALEH

- Prix d’interprétation féminine pour Zar AMIR EBRAHIMI dans HOLY SPIDER réalisé par Ali ABBASI

- La Caméra d’or pour un premier film attribuée à WAR PONY de Riley KEOUGH et Gina GAMMELL, présenté dans le cadre de la Sélection officielle Un Certain Regard

- Mention Spéciale pour un premier film attribuée à PLAN 75 de HAYAKAWA Chie

- La Palme d’or du Court métrage attribuée à THE WATER MURMURS (HAI BIAN SHENG QI YI ZUO XUAN YA) de JIANYING CHEN

- Mention Spéciale des Courts Métrages pour LORI de Abinash Bikram SHAH

 .

.

20h30 : Ouverture de la cérémonie de clôture du Festival de Cannes avec le palmares

18h23: Le verdict est attendu pour 20H30 (18H30 GMT) lors d'une cérémonie retransmise sur France 2 et la chaîne en ligne Brut. Le président du jury, le Français Vincent Lindon, tâchera de ne pas se prendre les pieds dans le tapis comme son prédécesseur Spike Lee qui, en 2021, révélait par mégarde la Palme d'or dès le début de la cérémonie.

A ses côtés, pour dessiner le palmarès de cette 75e édition, figurent notamment l'actrice et réalisatrice Rebecca Hall ("Vicky Cristina Barcelona"), la révélation de "Millenium" Noomi Rapace, les réalisateurs Asghar Farhadi (Grand prix 2021 avec "Un héros"), Ladj Ly ("Les misérables", prix du jury 2019) et Joachim Trier ("Julie en 12 chapitres").

Les jeux restent ouverts pour succéder à Julia Ducournau, la trentenaire qui avait secoué la Croisette et dépoussiéré la compétition l'an dernier avec "Titane". Les chances de voir une troisième réalisatrice couronnée dans l'histoire du Festival semblent minces: l'Américaine Kelly Reichardt n'a pas transporté son public avec "Showing Up", pas plus que la Française Claire Denis ("Stars at Noon"). Et la marche semble un peu haute pour les jeunes talents Charlotte Vandermeersch et Léonor Serraille.

Un couronnement de Lukas Dhont, Belge de 31 ans à la carrière météorique, enverrait un signal supplémentaire de rajeunissement pour la 75e édition du plus important festival de cinéma, qui souhaite ne pas perdre le lien avec les nouveaux publics.

Son film "Close", déchirant, l'a emporté à l'applaudimètre en projection officielle (12 minutes de vivats).

Il dresse le portrait d'un garçon meurtri par une amitié perdue, abordant avec délicatesse la question de la masculinité et du poids des normes. Et révèle un talent, le jeune Eden Dambrine, 15 ans.

Mais il n'est pas seul sur les rangs: le jury pourrait suivre la majorité des critiques internationaux interrogés par le magazine Screen, et distinguer Park Chan-wook, qui rapporterait ainsi une deuxième Palme d'or à la Corée du Sud, trois ans après "Parasite" de Bong Joon-ho. "Decision to Leave", son thriller sur un inspecteur qui tombe amoureux d'une suspecte, qui rappelle "Basic Instinct", sexe et pic à glace en moins, pourrait séduire par la virtuosité de sa réalisation.

Sont également cités les frères Dardenne pour "Tori et Lokita", qui pourraient leur valoir une troisième Palme d'or, fait inédit dans l'histoire de Cannes. Autres favoris: l'Américain James Gray, très autobiographique dans "Armageddon Time" ou bien "La Femme de Tchaïkovski" du Russe Kirill Serebrennikov, sur l'épouse du compositeur, longtemps restée dans l'ombre et avec laquelle il a convolé pour cacher son homosexualité.

Le couronnement de cet artiste russe, en rupture avec le régime, serait un évènement en soi en pleine guerre en Ukraine, au terme d'un Festival qui a mis un point d'honneur à offrir une large place à ce pays: dès la cérémonie d'ouverture, le président Zelensky a convoqué, en direct de Kiev, l'esprit de Chaplin et promis la défaite de Poutine.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de duhkka
29/mai/2022 - 08h07

je ne pensais pas créer une telle polémique avec mon commentaire de deux lignes ...j'ai encore regardé cette semaine Mustang, parasite et une vie simple sur Arte.com en version sous titrée et c'est à mon habitude quand c'est proposé....je suis aussi fan de films de pays nordiques et toujours dans leur version originale....il n'y avait pas d'ironie dans mon message.

Portrait de duhkka
29/mai/2022 - 08h07

je ne pensais pas créer une telle polémique avec mon commentaire de deux lignes ...j'ai encore regardé cette semaine Mustang, parasite et une vie simple sur Arte.com en version sous titrée et c'est à mon habitude quand c'est proposé....je suis aussi fan de films de pays nordiques et toujours dans leur version originale....il n'y avait pas d'ironie dans mon message.

Portrait de MICMAH458
29/mai/2022 - 07h33
Seraphim21 a écrit :

Pas de bol, la langue de pute, ce sont des suédois et des belges qui ont gagnés. 

Un peu d'humour et de dérision, que diable.  Et sans insulter les gens et sans faute d'orthographe, c'est bien aussi.

Portrait de Pirate 92
29/mai/2022 - 06h34

On va se faire chier à regarder toutes ces "ZOEUVRES" .

Portrait de iceman
29/mai/2022 - 03h38
Eniox a écrit :

Non, son message est pourtant clair, le nombre de débiles qui sont incapables de suivre un film ou une série parce que pas en VF, juste sous-titrée, est clairement en augmentation.

Ceux qui ont un problème avec les sous-titres sont simplement lents et ne veulent pas faire d'efforts.

C'est tout le problème des pseudo élitistes comme vous. Ils ne comprennent même pas les choses qui sont pourtant évidentes. Si bon nombre de personnes préfèrent les VF que les VO, ce n'est pas par fainéantise mais parce que quand ils lisent les sous-titres, ils ne voient pas réellement ce qui se passe, dont le jeu des acteurs. C'est pour ça que perso je ne regarde en VO que les films en anglais car je n'ai pas besoin de lire les sous-titres. Mais bon, continuez à prendre les gens pour des idiots et à vous croire supérieur...

Portrait de Eniox
29/mai/2022 - 02h28
Cortex a écrit :

Maintenant vous relisez le message auquel vous avez répondu puis vous réfléchissez.

Vous constaterez que vous avez été totalement à côté de la plaque... Pourtant, c'était une V.O. de la V.F. ! smiley

Non, son message est pourtant clair, le nombre de débiles qui sont incapables de suivre un film ou une série parce que pas en VF, juste sous-titrée, est clairement en augmentation.

Ceux qui ont un problème avec les sous-titres sont simplement lents et ne veulent pas faire d'efforts.

Portrait de Tudo
28/mai/2022 - 22h40

En lisant le palmarès j'ai eu une pensée émue pour le stagiaire du site qui a dû retranscrire le nom des gagnants sans se tromper.... 

Portrait de duhkka
28/mai/2022 - 14h57

j'ai hâte de voir ces films en version sous titrée...j'espère que leur durée dépasse 4 heures que je puisse en profiter un maximum

Portrait de Marine70
28/mai/2022 - 12h58 - depuis l'application mobile

les bobos pollueurs vont s’auto congratuler.
Passionnant.

Portrait de MICMAH458
28/mai/2022 - 12h38

Pas la peine d'attendre ce soir, en voici les Prix principaux :

César du Meilleur Réalisateur : Palavonych Vasylytchenko

Meilleur Acteur : Illich Bondakenchro

Meilleure Actrice : Illiyana Hesyramchohk

César d'Honneur pour l'ensemble de son immense et talentueuse carrière : Yakusav Bovynovych

 Bon d'accord, il se fait qu'ils sont tous Ukrainiens, mais ça c'est le hasard de la programmation.