14/05/2022 08:44

Obsèques d'Antoine Alléno - Le coup de gueule, au bord des larmes hier soir, de son ami Stéphane Manigold : "Il a été tué par une ordure, un criminel ! J'assume mes mots, et il doit payer." - Vidéo

Le fils du chef multi-étoilé Yannick Alléno est tragiquement décédé dimanche soir après avoir été percuté par un chauffard alors qu'il était en deux-roues. De nombreuses personnalités du monde gastronomique étaient rassemblées hier pour ses obsèques. Alain Ducasse , Guy Savoy, Jean-François Piège, Marc Veyrat, le chef pâtissier Christophe Michalak, Babette de Rozières, la Première dame Brigitte Macron, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire. 

Yannick Alléno a tenu un discours extrêmement fort:  «Si un jour j’avais pensé au pire des cauchemars, ça n’aurait pas été celui-ci (…) Espérons que cela ne soit pas arrivé pour rien et qu’Antoine sera à l’origine du changement, et qu’il encouragera cette société à réagir contre celles et ceux qui pourrissent la vie, qui ont détruit sa vie, qui ont détruit ma vie, celle d’Isabelle (NDLR sa mère), celle de Thomas (NDLR : son frère), celle de toute notre famille.

Aujourd’hui on va fêter Antoine, mon Antoine, votre Antoine, notre amour», a-t-il d'abord expliqué, très ému. «Antoine c’est un garçon extraordinaire, Antoine c’était la beauté, c’était la douceur, c’était l’intelligence (…) Antoine, c’était le courage d’un garçon qui voulait exister par lui-même, qui ne voulait pas que son nom lui ouvre des portes, même dans notre métier. Il avait réussi, tellement bien réussi.

Antoine était heureux, il avait réussi à être Antoine, et pas le fils de Yannick.

C’est le destin brisé, massacré d’un jeune Français qui aimait son pays et voulait réussir avec de très grandes et généreuses ambitions. C’est important pour moi que vous soyez là, Madame (se tournant vers Brigitte macron), vous toutes et tous, pour lui, ma plus belle étoile, pour mon Antoine, pour saluer l’exigence d’un modèle de vie qui devrait être celui de tous."

Hier soir, sur CNews, son ami, le restaurateur Stéphane Manigold était visiblement très ému. Au bord des larmes, il a raconté les circonstances de l'accident avant de pousser un coup de gueule : "Ce n'est pas un simple accident de la route. C'est une ordure, un criminel... Et j'assume mes mots ! C'est une ordure qui a tué Antoine et il doit payer comme un meurtrier !"

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de djelloul
14/mai/2022 - 17h10

en fait , tant que c est le voisin ou le voisin du voisin tout le monde s en tape mais des que c est un membre de la famille , la reaction est tout autre ..... 

Portrait de Phil5757
14/mai/2022 - 14h46

Très triste mais j'ai la sinistre impression que si j'avais été touché par un drame pareil (un de mes 3 enfants) il n'y aurait pas tant de battage médiatique.

Et oui M. Manigold : lorsqu'on est touché personnellement par les travers d'une immigration massive et une justice laxiste ça change la donne n'est-ce pas ?

Portrait de ISAMBEAU
14/mai/2022 - 14h34

Souvenez vous Monsieur Manigold qu'il y a peu, vous traitiez de fachos les personnes qui réclamaient justice suite à la mort violente d'un proche. Les comprenez-vous mieux aujourd'hui? Vous n'avez pas de sang sur les mains mais beaucoup de buée dans le cerveau.

Portrait de fluojet74
14/mai/2022 - 12h38

Zemmour avait raison. Immigration zéro.

Portrait de COLIN33
14/mai/2022 - 11h58 - depuis l'application mobile

il est certain que cet individu doit finir ses jours en taule..

Portrait de Tudo
14/mai/2022 - 11h10

Très touché par ce drame comme très touché par les drames quasi quotidiens des Français dont on pourrit la vie depuis des années dans l'indifférence totale de la caste ... Malheureusement rien ne changera....

Portrait de Favie500
14/mai/2022 - 10h12

Je suis 100 % d'accord. c'est un assassin peu importe l'arme pour tuer.