30/04 17:01

La 29e édition du festival du grand reportage et du documentaire de société (Figra) promet un "voyage singulier" à Douai, du 31 mai au 5 juin, avec près de 80 films au programme - VIDEO

De l'Afghanistan à la Chine en passant par Tchernobyl ou Woippy en Moselle, la 29e édition du festival du grand reportage et du documentaire de société (Figra) promet un "voyage singulier" à Douai (Nord), du 31 mai au 5 juin, avec près de 80 films au programme. "Avec l'écho des bombes qui tombent sur l'Ukraine", le festival propose de découvrir "le monde en face" à travers une sélection de films sur grand écran, des rencontres avec leurs réalisateurs, des expositions photo sur l'Afghanistan, notamment du photoreporter Alain Buu, ou encore une pièce de "théâtre documentaire" sur le stress postraumatique, "Shell Shock", selon le dossier de presse.

La sélection officielle de la catégorie phare des grands reportages de plus de 40 minutes opposera 16 films aux thématiques variées, du "génocide" des Ouïghours en Chine aux enfants de l'organisation Etat islamique en Irak, en passant par la course mondiale au vaccin contre le covid-19, "l'avocat des ouvriers" Ralph Blindauer ou encore Wagner, "l'armée de l'ombre de Poutine". Le jury qui les départagera sera présidé par le directeur des magazines d'information et des documentaires de la chaîne marocaine 2M, Reda Benjelloun.

Une quinzaine de films composent la compétition internationale des reportages de moins de 40 minutes et porteront notamment sur la crise des migrants, "les rêves brisés des Afghanes" ou la maladie d'Alzheimer, le jury étant présidé par la journaliste et réalisatrice Hélène Risser. Hors compétition, cinq avant-premières sont en outre prévues, dont celle du film "Sous la loi des talibans", de Patrick de Saint-Exupéry et Pedro Brito Da Fonseca, proposé par Arte, et "Irréductibles" (France 3), d'Olivier Dubuquoy, sur des militants écologistes.

L'année dernière, le documentaire "On the line, les expulsés de l'Amérique", de Léo Mattei et Alex Gohari, avait remporté le Grand prix. Ce film sur trois Mexicains renvoyés dans leur pays sera rediffusé avec huit autres du palmarès 2021. Distingué l'année dernière, "L'état du Texas contre Melissa", contre-enquête sur une mère de famille hispano-américaine condamnée à mort pour infanticide, sera également au programme. Sa réalisatrice, Sabrina Van Tassel, a participé à la conférence de présentation du festival jeudi, appelant à signer une pétition contre l'exécution de son héroïne Melissa Lucio, prévue le 27 avril au Texas.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de BlancEurope
1/mai/2022 - 07h22

Pour filmer la violence, pas besoin d'aller au bout du monde : agressions gratuites, attaques de commissariat, règlements de compte... ça se passe tous les jours dans nos villes et nos villages. Et 58% d'électeurs viennent de voter pour que ça continue.

Portrait de Sandra93
30/avril/2022 - 17h42

Ok.

80 Navets de gauchos.

Inintéressants, chiants, et remplis de propagande pourrie niveau CE2.

C'est bien, continuez.