02/04 07:21

Gifle de Will Smith : L'acteur vedette, en pleine tourmente, a annoncé cette nuit sa démission de l'Académie des Oscars alors qu'il est sous le coup d'une procédure disciplinaire

Sous le coup d'une procédure disciplinaire après la gifle assénée à l'humoriste Chris Rock en pleine cérémonie des Oscars, Will Smith a pris les devants et annoncé cette nuit sa démission de l'organisation qui décerne les prestigieux trophées. «Mes actions lors de la cérémonie des 94e Oscars ont été choquantes, douloureuses et inexcusables», écrit Will Smith dans un communiqué.

«La liste de ceux que j'ai blessés est longue et comprend Chris, sa famille, nombre de mes amis chers et de mes proches, tous ceux qui étaient dans le public ou chez eux» devant la retransmission dimanche dernier, poursuit l'acteur de 53 ans.

«Je démissionne de mon poste de membre de l'Académie des arts et sciences du cinéma et j'accepterai toutes les conséquences que le conseil d'administration estimera appropriées», assure-t-il.

C'est une plaisanterie de Chris Rock sur les cheveux ras de Jada Pinkett Smith, épouse de Will Smith atteinte d'une maladie provoquant une importante chute de cheveux, qui avait déclenché l'esclandre dimanche soir. Will Smith était soudainement monté sur scène et avait giflé Chris Rock, sous l'œil médusé des célébrités et des téléspectateurs.

Quelques dizaines de minutes après la gifle, il était revenu sur la scène des Oscars pour recevoir le prix du meilleur acteur, pour son rôle dans La Méthode Williams.

«J'ai trahi la confiance de l'Académie. J'ai privé d'autres candidats et vainqueurs de la chance de pouvoir célébrer leur travail extraordinaire. J'ai le cœur brisé», regrette-t-il dans son texte.

Dans une lettre aux membres de l'Académie, les dirigeants s'étaient dits «scandalisés» par l'incident, déplorant que la cérémonie «ait été éclipsée par le comportement inacceptable et nuisible d'un candidat sur scène». Le conseil d'administration a entamé des poursuites disciplinaires à l'encontre de Will Smith. Il doit se réunir le 18 avril pour statuer sur son cas et décider d'éventuelles sanctions, laissant à l'acteur un délai d'au moins 15 jours pour «être entendu au moyen d'une réponse écrite».

Parmi les sanctions prévues par le règlement interne de l'organisation figurait la suspension ou l'exclusion de l'Académie, qui compte près de 10.000 membres.

Des voix s'étaient élevées pour réclamer que Will Smith soit déchu de son Oscar mais d'autres ont fait observer que ni Harvey Weinstein, ancien magnat d'Hollywood condamné pour viol et agression sexuelle, ni le réalisateur Roman Polanski n'avaient été contraints de rendre leur statuette après avoir été exclus de l'Académie.

Le producteur de la soirée des Oscars, Will Packer, a rendu hommage au sang-froid et au professionnalisme de Chris Rock qui ont selon lui sauvé la soirée des Oscars. «C'est parce que Chris a géré ce moment avec élégance et sang-froid que nous avons pu continuer le spectacle», a dit Will Packer vendredi à la télévision ABC.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de seb2746
2/avril/2022 - 22h33
Haddadh68 a écrit :

De toute façon,  il aura beau pleurer, faire son mea culpa,  il est grillé. Ça le poursuivra tout au long de sa carrière.  Les réalisateurs et producteurs,  se mefieront. Les américains   sur le sujet de la moralité,  sont très chatouilleux 

Grillé d'avoir défendu une femme noire handicapée qui était insultée et moquée devant plusieurs millions de personnes par un mec qui a ajouté une "attaque" non écrite ? (dit et re-dit par l'académie que cette partie là est un ajout par chris rock).

 

La victime c'est elle et pas le présentateur, c'est justement choquant que personne d'autres n'a sortie chris rock pour ça et qu'on a continué comme si c'était normal ce qu'il avait dit. L'excuse c'est quoi ? qu'elle est "juste" noire sans droits ? que c'est "juste" une femme qui n'a rien à dire ? qu'elle est handicapée donc on peut TOUT dire sans risque ? en 2021 c'est inadmissible de voir que des gens excuses ça comme si c'était normal et pas grave.

Portrait de Chaudiere
2/avril/2022 - 17h45

Facile. Maintenant qu'il a son Oscar, il peut se retirer après avoir lâcher la gifle

Portrait de Hugo Drax
2/avril/2022 - 16h05
Nowo a écrit :

Je ne sais pas où vous allez chercher vos infos, mais le sponsor de la cérémonie des Oscars c'est Rolex et je ne pense pas qu'il existe de montre anti-alopécie... 

 

Les sponsors cette année sont Pfizer, Rolex, Verizon et crypto com

Portrait de Nowo
2/avril/2022 - 15h38
Hugo Drax a écrit :

Ce happening est totalement bidon: Pas de sécurité pour les séparer, un texte répété mots pour mots la veille sans que Will Smith ne réagisse et surtout le fait que Chris Rock  ne porte pas plainte alors qu'il pourrait se faire des dizaines de millions de dollars. Probablement une pub pour un produit contre l'alopécie en préparation dans les tiroirs de chez Pfizer, principal sponsor de la cérémonie. doublé d'une psy-op pour façonner une société qui ne supporte plus les moindres blagues et contrôler la communauté noire.

Je ne sais pas où vous allez chercher vos infos, mais le sponsor de la cérémonie des Oscars c'est Rolex et je ne pense pas qu'il existe de montre anti-alopécie... 

 

Portrait de Hugo Drax
2/avril/2022 - 14h15

Ce happening est totalement bidon: Pas de sécurité pour les séparer, un texte répété mots pour mots la veille sans que Will Smith ne réagisse et surtout le fait que Chris Rock  ne porte pas plainte alors qu'il pourrait se faire des dizaines de millions de dollars. Probablement une pub pour un produit contre l'alopécie en préparation dans les tiroirs de chez Pfizer, principal sponsor de la cérémonie. doublé d'une psy-op pour façonner une société qui ne supporte plus les moindres blagues et contrôler la communauté noire.

Portrait de Nowo
2/avril/2022 - 13h35
Capri a écrit :

Will Smith avait plusieurs manières de manifester sa désapprobation (avoir un contact physique avec sa femme, lui chuchoter à l’oreille, avoir une tête qui dit « non », regarder au plafond, serrer les lèvres et les dents…).

Il avait une chance importante d’être élu « meilleur acteur » (d’où sa place au 1er rang) : il aurait pu fortement désapprouver publiquement et oralement Chris Rock en faisant même un lien avec son personnage qui pourrait lui valoir un Oscar et en disant qu’on ne se moque pas d’une personne ayant une maladie, que sa femme est la plus eblouissante des épouse etc… Il avait plein de moyens pour cela.

A la place de ça, il a donné une claque la plus violente possible à une blague naze, accompagnée de paroles violentes dans un show représentant LA soirée du cinéma américain, regardé par 15M de personnes aux USA, aux retentissements mondiaux pour une star mondiale jusqu’ici appréciée… La vengeance est un plat qui se mange froid.

Le comportement de WS a gâché la soirée, a gâché les remises de prix qui ont suivi… pour des gens dont le travail est aussi (même davantage ?) important que celui de M. Smith…

La blague était naze. Tout le monde a pu s’en apercevoir sur place. Surtout a propos d’une personne ayant une maladie. WS aurait pu s’elever au dessus du lot, faire de la pédagogie, mettre plus bas que terre verbalement la personne ayant franchi la ligne jaune vis à vis de sa femme malade, montrer à ses enfants et d’autres enfants (noirs ou pas, on s’en fout), comment on procède dans ces cas là… Au contraire de cela, il a tout gâché, y compris sa propre remise de prix, larmoyante.

On fait souvent l’erreur de porter au pinacle des acteurs dont le texte est écrit par d’autres. Quand ils sont leurs propres auteurs de textes, ça fait mal, au sens figuré et au sens propre.

On a tous connu dans notre jeunesse un "p'tit con" qui fait chier son monde jusqu'à vous pousser à bout et qui de temps en temps se prend une bonne baffe et part en chialant.

Ben voila Chris Rock c'est ça et il pris sa claque méritée.  

 

Portrait de Ninie76700
2/avril/2022 - 13h06
Capri a écrit :

Will Smith avait plusieurs manières de manifester sa désapprobation (avoir un contact physique avec sa femme, lui chuchoter à l’oreille, avoir une tête qui dit « non », regarder au plafond, serrer les lèvres et les dents…).

Il avait une chance importante d’être élu « meilleur acteur » (d’où sa place au 1er rang) : il aurait pu fortement désapprouver publiquement et oralement Chris Rock en faisant même un lien avec son personnage qui pourrait lui valoir un Oscar et en disant qu’on ne se moque pas d’une personne ayant une maladie, que sa femme est la plus eblouissante des épouse etc… Il avait plein de moyens pour cela.

A la place de ça, il a donné une claque la plus violente possible à une blague naze, accompagnée de paroles violentes dans un show représentant LA soirée du cinéma américain, regardé par 15M de personnes aux USA, aux retentissements mondiaux pour une star mondiale jusqu’ici appréciée… La vengeance est un plat qui se mange froid.

Le comportement de WS a gâché la soirée, a gâché les remises de prix qui ont suivi… pour des gens dont le travail est aussi (même davantage ?) important que celui de M. Smith…

La blague était naze. Tout le monde a pu s’en apercevoir sur place. Surtout a propos d’une personne ayant une maladie. WS aurait pu s’elever au dessus du lot, faire de la pédagogie, mettre plus bas que terre verbalement la personne ayant franchi la ligne jaune vis à vis de sa femme malade, montrer à ses enfants et d’autres enfants (noirs ou pas, on s’en fout), comment on procède dans ces cas là… Au contraire de cela, il a tout gâché, y compris sa propre remise de prix, larmoyante.

On fait souvent l’erreur de porter au pinacle des acteurs dont le texte est écrit par d’autres. Quand ils sont leurs propres auteurs de textes, ça fait mal, au sens figuré et au sens propre.

Je suis en Total désaccord avec vous, je suis une femme en invalidité, ci un crétin ce moqué de ma maladie j'espère bien que mon conjoint lui mettrait une droite. Will smith à eu 100% raison 

Portrait de wicket
2/avril/2022 - 11h28
Capri a écrit :

Will Smith avait plusieurs manières de manifester sa désapprobation (avoir un contact physique avec sa femme, lui chuchoter à l’oreille, avoir une tête qui dit « non », regarder au plafond, serrer les lèvres et les dents…).

Il avait une chance importante d’être élu « meilleur acteur » (d’où sa place au 1er rang) : il aurait pu fortement désapprouver publiquement et oralement Chris Rock en faisant même un lien avec son personnage qui pourrait lui valoir un Oscar et en disant qu’on ne se moque pas d’une personne ayant une maladie, que sa femme est la plus eblouissante des épouse etc… Il avait plein de moyens pour cela.

A la place de ça, il a donné une claque la plus violente possible à une blague naze, accompagnée de paroles violentes dans un show représentant LA soirée du cinéma américain, regardé par 15M de personnes aux USA, aux retentissements mondiaux pour une star mondiale jusqu’ici appréciée… La vengeance est un plat qui se mange froid.

Le comportement de WS a gâché la soirée, a gâché les remises de prix qui ont suivi… pour des gens dont le travail est aussi (même davantage ?) important que celui de M. Smith…

La blague était naze. Tout le monde a pu s’en apercevoir sur place. Surtout a propos d’une personne ayant une maladie. WS aurait pu s’elever au dessus du lot, faire de la pédagogie, mettre plus bas que terre verbalement la personne ayant franchi la ligne jaune vis à vis de sa femme malade, montrer à ses enfants et d’autres enfants (noirs ou pas, on s’en fout), comment on procède dans ces cas là… Au contraire de cela, il a tout gâché, y compris sa propre remise de prix, larmoyante.

On fait souvent l’erreur de porter au pinacle des acteurs dont le texte est écrit par d’autres. Quand ils sont leurs propres auteurs de textes, ça fait mal, au sens figuré et au sens propre.

Ben voyons ! c'est la victime qui doit payer selon vous... Facile, non ! 

Portrait de wicket
2/avril/2022 - 11h26

Bien sûr, le lis "attitude intolérable"... Mais l'attitude intolérable ne vient-elle pas du présentateur qui se paie la femme de Will Smith devant une salle pleine. Un peu facile, non ? Un peu de respect pour les gens n'est-il pas nécessaire où alors a-t-on le droit de toujours se moquer des autres sans en subir les conséquences ? Je sais quel mal peuvent faire les moqueries des autres.

Cela est sûrement très difficile pour elle d'être comme cela et il n'est pas nécessaire d'en rajouter... en pleine cérémonie !... Le présentateur a perdu ; qu'il ne vienne pas en plus pleurnicher.

Dommage que ce soit Will Smith qui doive payer !

 

Portrait de .Kazindrah.
2/avril/2022 - 11h00

Et moi qui avais pensé que c'était arrangé pour faire le spectacle.

Portrait de Capri
2/avril/2022 - 10h43
••De Phoebus•• a écrit :

Will Smith est la représentation de l'homme américain de sa génération, tiraillé entre deux philosophies. 

Né à une époque où l'éducation du mâle avait comme épine dorsale le gentlemen chevaleresque prêt à défendre sa dulcinée au prix de sa vie (d'où la gifle et le coup de gueule), mais vivant à une époque où le "woke" émascule et déconstruit le sexe masculin (d'où les excuses et les larmes) pour après retrouver ses cojones en démissionnant de l'académie.   

Mouais… c’est surtout qu’il y a eu une pause publicitaire avec une « réunion de crise » sur place où sa conseillère de communication a briefé l’acteur à propos de « quoi dire - quoi faire », quels arguments utiliser lors de sa remise de prix. Le « vrai » WS c’est quand il a giflé l’autre sur scène. Tout le reste est piloté dans le logique de communication et de business (= faire en sorte que WS et sa famille restent « bankable »)… Pas trop de « tiraillements entre deux philosophies » chez WS haha. Absolument rien de sincère dans tout ce qui a suivi l’incident correspondant à sa vraie personnalité. C’est juste la préservation du business de la famille !

Portrait de Wouhpïnaise
2/avril/2022 - 09h25

Démissionner est la meilleure chose qu'il avait à faire après son attitude intolérable.

Portrait de Capri
2/avril/2022 - 09h11
Hercule Poirot a écrit :

Je ne comprends ni la réaction de repentance à Will Smith ni cette societé qui condamne son geste.

Dans toutes les relations que j'ai eu que ce soit amicale, professionnelle ou familliale on se chambrait les uns les autres, mais c'était un accord tacite que jamais on ne se moquait des épouses, époux, de la Famille voir des proches des autres, encore moins s'ils étaient atteint dans leur santé. 

Rien d'exceptionnel là, car cela faisait partie de la bienséance de base.

Hélas ce monde évolue dans le mauvais sens à marche forcée 

Will Smith avait plusieurs manières de manifester sa désapprobation (avoir un contact physique avec sa femme, lui chuchoter à l’oreille, avoir une tête qui dit « non », regarder au plafond, serrer les lèvres et les dents…).

Il avait une chance importante d’être élu « meilleur acteur » (d’où sa place au 1er rang) : il aurait pu fortement désapprouver publiquement et oralement Chris Rock en faisant même un lien avec son personnage qui pourrait lui valoir un Oscar et en disant qu’on ne se moque pas d’une personne ayant une maladie, que sa femme est la plus eblouissante des épouse etc… Il avait plein de moyens pour cela.

A la place de ça, il a donné une claque la plus violente possible à une blague naze, accompagnée de paroles violentes dans un show représentant LA soirée du cinéma américain, regardé par 15M de personnes aux USA, aux retentissements mondiaux pour une star mondiale jusqu’ici appréciée… La vengeance est un plat qui se mange froid.

Le comportement de WS a gâché la soirée, a gâché les remises de prix qui ont suivi… pour des gens dont le travail est aussi (même davantage ?) important que celui de M. Smith…

La blague était naze. Tout le monde a pu s’en apercevoir sur place. Surtout a propos d’une personne ayant une maladie. WS aurait pu s’elever au dessus du lot, faire de la pédagogie, mettre plus bas que terre verbalement la personne ayant franchi la ligne jaune vis à vis de sa femme malade, montrer à ses enfants et d’autres enfants (noirs ou pas, on s’en fout), comment on procède dans ces cas là… Au contraire de cela, il a tout gâché, y compris sa propre remise de prix, larmoyante.

On fait souvent l’erreur de porter au pinacle des acteurs dont le texte est écrit par d’autres. Quand ils sont leurs propres auteurs de textes, ça fait mal, au sens figuré et au sens propre.

Portrait de Hercule Poirot
2/avril/2022 - 08h29

Je ne comprends ni la réaction de repentance à Will Smith ni cette societé qui condamne son geste.

Dans toutes les relations que j'ai eu que ce soit amicale, professionnelle ou familliale on se chambrait les uns les autres, mais c'était un accord tacite que jamais on ne se moquait des épouses, époux, de la Famille voir des proches des autres, encore moins s'ils étaient atteint dans leur santé. 

Rien d'exceptionnel là, car cela faisait partie de la bienséance de base.

Hélas ce monde évolue dans le mauvais sens à marche forcée