22/03 16:02

Neymar, Lionel Messi, Kylian Mbappé... Découvrez les salaires des joueurs de foot de Ligue 1 dévoilés par le quotidien "L'Equipe"

Le salaire mensuel brut moyen des joueurs du Paris SG s'élève à 990.000 euros, l'attaquant brésilien Neymar étant le mieux payé avec plus de quatre millions d'euros par mois, selon des estimations du quotidien L'Equipe publiées mardi. Le Paris SG, leader de la Ligue 1 mais éliminé dès les 8e de finale de la Ligue des champions par le Real Madrid, est sans surprise le club le plus généreux avec ses joueurs et son encadrement en France.

Dans le classement du salaire des joueurs de Ligue 1 établi par L'Equipe, les 14 premières places sont occupées par des éléments du PSG, contrôlé depuis 2011 par le fonds souverain qatarien Qatar Investment Authority (QIA). Neymar domine ce classement avec son salaire mensuel brut de 4.083.000 euros, devant la star argentine Lionel Messi, arrivée l'été dernier en provenance du FC Barcelone (3.375.000 euros) et Kylian Mbappé (2.220.000 euros), qui arrive en fin de contrat.

Il faut descendre à la 15e place pour trouver le premier joueur qui ne porte pas le maillot du PSG, le buteur de Monaco Wissam Ben Yedder (650.000 euros). Toujours selon des chiffres cités par L'Equipe, le joueur le mieux payé d'Europe hors France est Cristiano Ronaldo (Manchester United), qui touche 2,6 millions d'euros bruts mensuels.

Le salaire moyen au PSG s'élève à 990.000 euros, quand pour toutes les équipes de L1, il s'élève à 100.000 euros (67.000 sans le PSG) selon les calculs de L'Equipe. Derrière le PSG, les clubs les plus dispendieux en matière de salaires sont Marseille (salaire moyen brut de 226.000 euros), Monaco (185.000 euros), Nice (130.000 euros) et Lyon (120.000 euros). Le promu Clermont ferme la marche avec 20.000 euros.

Selon L'Equipe, la masse salariale des clubs de L1 s'élève cette saison à 1,73 milliard d'euros, contre 1,38 milliard d'euros en 2018-19, alors que les revenus globaux de la L1 ont reculé de 29% depuis mars 2020, en raison notamment de la pandémie de Covid-19 et du fiasco du diffuseur Mediapro.

En D1 féminine, les joueuses les mieux payées Kadidiatou Diani (PSG) et Wendy Renard (Lyon) émargent à 37.000 euros par mois, sans primes de performance. Derrière les deux poids lourd du foot féminin français (12.000 euros à Lyon, 9.000 euros au PSG), le salaire moyen est beaucoup moins élevé (3.200 EUR à Bordeaux, 3e de ce classement, 1.600 EUR à Soyaux).

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de lucieat
23/mars/2022 - 09h52

Je trouve cela révoltant, des gens font de très efforts financiers, voire des sacrifices pour voir les matchs, soit au stade soit en d'abonnant à des chaînes privées et voir leurs "idoles" gagner en un an ce qu'ils gagneraient en des décennies...si encore il y avait des résultats !

le monde du foot est disproportionné, ce n'est qu'histoire de gros sous, il devrait y avoir une cotisation de participation pour tous les joueurs qui gagnent autant d'argent pour aider les petits clubs , notamment ruraux, qui arrivent tout juste à se payer les maillots et ce sont les parents qui emmènent les gamins pour les déplacements

Portrait de axl59
23/mars/2022 - 09h35
Leon48Leon a écrit :

C’est honteux. On s’abat sur les grandes fortunes de l’industrie, sur les artistes mais pour les sportifs c’est la ola. Qu’ils gagnent bien leur vie c’est normal leur carrière est courte (mais elle ne s’arrête pas non plus…) Il faut revenir aux vraies valeurs ça reste du sport.

Tu n'imagines même pas ce que représente en taxes et impôts un salaire à 4 millions Brut. Bref, un Neymar ou MBappe permet de faire entrer des millions (importés de l'étranger) pour financer nos cassos. (Je ne suis pas du tout supporter du PSG mais du 16ème budget de L1)

Portrait de Leon48Leon
23/mars/2022 - 08h30 - depuis l'application mobile

C’est honteux. On s’abat sur les grandes fortunes de l’industrie, sur les artistes mais pour les sportifs c’est la ola. Qu’ils gagnent bien leur vie c’est normal leur carrière est courte (mais elle ne s’arrête pas non plus…) Il faut revenir aux vraies valeurs ça reste du sport.