21/03 18:59

Voici la lettre que Jordan Bardella a envoyé au Ministre de l'Intérieur pour lui demander de sévir contre les auteurs d'agressions de militants de son parti comme de celui d'Éric Zemmour - Vidéo

Le président par intérim du Rassemblement national Jordan Bardella a écrit au ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin pour lui demander de «sévir» contre les auteurs d'agressions de militants de son parti comme de celui d'Éric Zemmour.

«Par ce courrier, je veux attirer votre attention sur la succession ininterrompue d'agressions ayant visé ces derniers jours des hommes et des femmes engagés dans la campagne électorale», affirme le responsable du RN soutien de la candidate Marine Le Pen, dans un courrier daté de lundi. «Cette escalade doit cesser immédiatement avant qu'un drame ne survienne.

L'État doit sévir à l'endroit de tous ceux qui empêchent la libre expression des opinions politiques dans notre pays», ajoute l'eurodéputé.

«Qu'elles soient le fait d'individus militants d'ultra-gauche ou d'agresseurs opportunistes», ces agressions «sont chaque fois déclenchées par le sentiment d'impunité dont leurs auteurs bénéficient systématiquement», estime l'élu RN. Il évoque des militants «pris pour cible» à Hyères, dans le Var, avec «les vitres de leur voiture détruites par des individus lors d'un collage», tandis qu'à Vedène (Vaucluse), «des élus et sympathisants venus accueillir le bus de campagne de Marine le Pen ont été physiquement attaqués».

Le président du RN cite aussi des agressions contre des militants du rival de Marine Le Pen, Éric Zemmour. À Metz vendredi soir, le chef de file des jeunes de Génération Z, Stanislas Rigault, ainsi qu'un porte-parole de Reconquête! se sont fait abondamment insulter en marge d'un meeting du candidat, selon une vidéo qu'ils ont diffusée sur les réseaux sociaux. Deux hommes âgés de 24 et 26 ans se sont vus par ailleurs ordonner dimanche une composition pénale par le parquet d'Évry (Essonne), après avoir aspergé d'essence des militants pro-Zemmour vendredi, sans faire de blessé.

La composition, qui sera inscrite à leur casier, leur impose d'indemniser les victimes et de réaliser un stage de citoyenneté.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Pln
22/mars/2022 - 06h27

Ca fait un mois que les golems nous emmerdent à chouiner sur le méchant Poutine qui maltraite ses opposants.

Alors qu'en bas de chez eux, chaque soir depuis des mois la macronie laisse ses racailles adorées se défouler impunément sur la seule force d'opposition électorale crédible.

Et tout le monde ferme hypocritement sa bouche ses yeux et ses oreilles. 

Portrait de Au repos
21/mars/2022 - 20h07

Et j'imagine que l'Etat doit fermer les yeux sur les agressions faites par les adhérents ou sympathisants de Reconquête ou du RN, qui sont certainement plus nombreuses !!!!!

Portrait de Amandecroquante
21/mars/2022 - 19h46

En faisant ça, l’état ne pourra pas être surpris si malheureusement un jour il y a une réponse comme le drame en 1995

Portrait de clemi59
21/mars/2022 - 19h18

Jordan Bardella a entièrement raison . Quelque soit le parti , les gens ne méritent pas d'être agresser. Il faut qu'il ait un drame pour que l'exécutif se manifeste : Darmanin attend peut être que ce soit un militant LREM pour agir...