16/02 09:41

Révélation : Jean Clémentin, journaliste vedette du Canard enchaîné, aurait espionné en France pour le compte des services secrets des pays de l'Est pendant des années !

Jean Clémentin, journaliste du Canard enchaîné, âgé aujourd'hui de 91 ans, aurait agit pour le compte des services secrets de la Tchécoslovaquie pendant plus de dix ans. L'un des piliers de l'hebdomadaire satirique français Le Canard enchaîné a travaillé dans les années 1960 pour les services secrets de la Tchécoslovaquie, alors vassale de l'Union soviétique, affirme mardi l'hebdomadaire français L'Obs.

Citant un dossier du StB, les services secrets tchécoslovaques, exhumé par l'historien tchèque Jan Koura, vice-recteur à l'université Charles de Prague, l'hebdomadaire relate que Jean Clémentin, une des grandes plumes du Canard, a espionné pour le compte de ce satellite du bloc de l'Est. «De 1957 à 1969, Jean Clémentin a aussi été un espion stipendié des Tchécoslovaques, donc du camp soviétique», explique l'Obs dans son enquête.

«Nous ne sommes évidemment pas au courant, nous sommes sidérés», a affirmé à l'AFP Nicolas Brimo, directeur actuel de la publication, ajoutant que «s'il y avait quelque chose de plus à ajouter, nous le ferons dans notre journal».

Entre 1957 et 1969, «Pipa» (son nom de code) a «remis pas moins de 300 notes, au cours de 270 rencontres en France et à l'étranger. Il a également participé activement - et consciemment - à trois opérations de désinformation, en publiant dans Le Canard enchaîné des articles conçus par la StB», affirme l'enquête.

«Il a même été envoyé à Londres et à Bonn (Allemagne) par le service secret dans le but de récolter des renseignements». Le journaliste est actuellement âgé de 98 ans. Il est aujourd'hui protégé de toute poursuite par la prescription.

L'enquête indique aussi qu'à Paris, la Direction de la surveillance du territoire (DST, en charge du contre-espionnage, assuré aujourd'hui par la DGSI, Direction générale de la Sécurité intérieure) avait bien des doutes sur le rôle du cadre du Canard, sans jamais déclencher de poursuites. Jean Clémentin prendra sa retraite en 1989, année de la chute du mur de Berlin. Soit 20 ans après sa dernière rencontre avec un officier de la Tchécoslovaquie, aujourd'hui appelée République tchèque, membre de l'Union européenne.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de schoubi
16/février/2022 - 21h54
Benwé a écrit :

encore une information sur un fait prescrit... On va bientôt apprendre que Napoléon était un agent suédois et Gorbatchev un agent de la CIA, ou que Louis Jouvet tripotait les stagiaires... et aucune possibilité légale de défense des intéressés

la DST avait des doutes - donc pas de preuves

Aussi : il n'y a pas UN pays issu de l'ancienne Tchécoslovaquie - pour laquelle des millions de personnes sont mortes, puisque c'est son invasion qui est la raison officielle de la guerre de 1939 - mais DEUX, la Tchéquie et la Slovaquie. La Slovaquie est elle aussi membre de l'UE

Petite précision le sort de la Tchécoslovaquie n'a pas été le déclencheur de la seconde guerre mondiale vu que cela s'est réglé avec les accords de Munich pour la session des sudètes et le pays fut ensuite envahi sans réaction véhémente des français et des anglais. C'est l'invasion de la Pologne qui entraîne le début de la seconde guerre mondiale.

Portrait de LISCO
16/février/2022 - 15h43

Paf sur le bec !

Portrait de YVESM
16/février/2022 - 15h04

Incroyable... Que l’on l’ait su.

Portrait de mbagnick
16/février/2022 - 09h45

J'attends pour les "journalistes" de Mediapart…