10/02 15:31

Etats-Unis: Le sénat de l'Etat de Floride examine une loi interdisant les discussions autour de l'orientation sexuelle et des identités de genre à l'école - Le projet indigne jusqu'à la Maison Blanche

Le sénat de l'Etat de Floride examine une loi interdisant les discussions autour de l'orientation sexuelle et des identités de genre à l'école. Le projet indigne jusqu'à la Maison Blanche. Surnommée «Don't say gay» («ne parlez pas des gay») par ses détracteurs, la loi indique qu'une école «ne peut encourager une conversation dans une classe à propos de l'orientation sexuelle ou de l'identité de genre au niveau primaire ou d'une manière qui n'est pas adaptée à l'âge ou au développement des élèves».

Validé par un premier comité sénatorial mardi, le texte doit encore être examiné par deux autres comités avant d'être présenté à l'ensemble de la Chambre. S'il est adopté, la loi pourrait entrer en vigueur à l'été. Le projet, soutenu par le gouverneur républicain de Floride Ron DeSantis, a fait réagir jusqu'à la Maison Blanche.

«Je veux que chaque membre de la communauté LGBTQI+ — en particulier les enfants qui seront touchés par ce projet de loi haineux — sache qu'il est aimé et accepté tel qu'il est. Je vous soutiens et mon administration continuera à se battre pour la protection et la sécurité que vous méritez», a réagi sur Twitter le président Joe Biden.

Si elle est votée, cette loi «va tuer des enfants», a estimé Chasten Buttigieg, mari du premier secrétaire d'Etat ouvertement gay Pete Buttigieg, en citant une étude du Trevor Project selon laquelle 42% des jeunes LGBT ont sérieusement envisagé de se suicider en 2021.

L'association des enseignants de Californie (CTA) s'est elle dite «préoccupée» par un climat dans lequel des «forces politiques extérieures» cherchent à «diviser» parents, professeurs et écoles.

Des projets similaires à celui de Floride ont vu le jour dans d'autres Etats. En Arizona, un texte en discussion contraindrait les professeurs à prévenir les parents si leur enfant parlait de son identité de genre. En Indiana, un élu a proposé une loi qui rendrait obligatoire de recueillir une permission parentale avant de parler aux élèves de l'orientation sexuelle ou de la transidentité.

Dans l'Oklahoma, ce sont les bibliothèques scolaires qui sont visées. Un projet de loi cherche à interdire les livres ayant pour sujet principal «les préférences sexuelles» ou «l'identité de genre».

La situation rappelle aux militants LGBT celle des années 1980, quand une vague de législations similaires avait déferlé sur le pays en pleine épidémie de sida.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Bahanba
10/février/2022 - 19h20
Babeth11 a écrit :

Zemmour est le seul qui a le courage de protéger nos enfants de ce lobby qui les sexualise.

Il est vraiment temps de mettre un stop.

Et ton Zemmour il va faire quoi des assistés de ton espèce, qui comblent leur absence de vie sociale en passant leur temps à dégueuler leur haine des autres ? 

 

Portrait de COLIN33
10/février/2022 - 18h39 - depuis l'application mobile

c'est vraiment honteux !!!

Portrait de Libertas
10/février/2022 - 18h33
Petoulet a écrit :

C'est complètement dingue, on en arrive à perturber des mômes en très bas âge en leur demandant de s'interroger sur leurs identités sexuelles et en leur bourrant le crâne avec la théorie du genre ! Et dire que ce vieux gâteux sénile de Biden approuve ce totalitarisme qui rappelle les heures sombres de l'emprise sur enfants qu'on a pu connaitre dans les dictatures communistes.

Moi j'appelle ça de la maltraitance sur mineurs. Si les auteurs woke ou "déconstructeurs" de toutes ces saloperies et tous leurs relais dans les écoles n'étaient pas de gauche,ils seraient poursuivis pour détournements de mineurs et finiraient en taule.

Pour moi,c'est aussi grave que de la pédophilie !

Et bien entendu,ça arrive en France avec l'approbation des écolos,LFI et toute la merdasse de gauche...

 

Le totalitarisme c'est exactement le contraire, c'est imposer la même chose pour tous et considérer que le seul modèle à suivre est celui de la "tradition" et des soi-disant "lois de la nature". Vous avez le droit d'être réac, mais dire que c'est du totalitarisme c'est ridicule. L'école doit permettre aux enfants de faire leurs libres choix et pour cela ils doivent être informés. Si vous refusez de les éduquer sur les genres et les préférences sexuelles, vous les laisser supposer qu'il y a uniquement le modèle des religions monothéistes qu'il faut suivre, alors que les sciences nous disent que ce n'est pas le cas. Vous faites alors de l'obscurantisme, et j'imagine que vous vous situez politiquement à l'extrême droite (Antivax, homophobie, transphobie ...)

Portrait de Bahanba
10/février/2022 - 16h57
Anti-boomers a écrit :

Laissez les enfants tranquilles et continuez à pousser du caca.

+1

Les bas fonds, c'est confirmé.

 

Portrait de Bahanba
10/février/2022 - 16h23
leaf1 a écrit :

Cette discussion va tutoyer les étoiles

Plutôt les bas fonds.

Y'a qu'à voir déjà la réaction de l'autre Petoulet...