10/02 08:02

Le candidat communiste à l'Elysée Fabien Roussel a appelé hier soir en meeting à Ajaccio à ce que les salariés de Corse-Matin et de La Provence "aient le choix" de leur repreneur

Afin de "défendre le pluralisme de la presse", le candidat communiste à l'Elysée Fabien Roussel a appelé mercredi soir en meeting à Ajaccio à ce que les salariés de Corse-Matin et de La Provence "aient le choix" de leur repreneur. Pointant la situation de "ces 800 salariés" dont l'"avenir est incertain parce que depuis la disparition de leur actionnaire principal, Bernard Tapie, ils ne savent pas à quelle sauce ils vont être mangés", Fabien Roussel a appelé à ce "qu'ils aient le choix et qu'on ne leur impose aucun repreneur décidé à l'avance".

Il a demandé "qu'ils aient le choix au moins entre deux repreneurs possibles et que ça soit eux qui décident de comment ils seront réembauchés, quels seront les investissements dans le travail, dans l'outil, dans le journal et dans sa distribution".

"La moindre des choses c'est qu'il y ait une reprise en toute loyauté et en toute transparence", a-t-il appelé de ses voeux. "Voilà le message que je veux passer pour défendre le pluralisme de la presse", a-t-il conclu devant 200 personnes réunies au palais des congrès d'Ajaccio.

Le Groupe Bernard Tapie détient 89% du groupe de presse régionale La Provence, lui-même propriétaire du quotidien marseillais du même nom et du quotidien insulaire Corse-Matin.

Au terme d'un premier appel d'offres fin octobre, deux candidats repreneurs se sont manifestés auprès du tribunal de commerce de Bobigny, chargé de la liquidation du groupe Bernard Tapie: l'armateur CMA-CGM, l'un des géants mondiaux du secteur qui a son siège à Marseille, et la holding du fondateur de Free Télécom Xavier Niel, NJJ, déjà actionnaire de la Provence à hauteur de 11%.

Mais leurs offres pour acheter les 89% détenues par la société de l'homme d'affaires Bernard Tapie, décédé en octobre, dans La Provence, n'ont jamais été ouvertes. Le 1er février, un deuxième appel d'offres a été lancé par les co-liquidateurs judiciaires, les candidats pouvant déposer leurs dossiers jusqu'au 14 février à midi pour une ouverture le lendemain.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de IHS
10/février/2022 - 08h49

Fabien Roussel, le seul homme de gauche dont je ne partage aucune idée mais pour qui j’ai du respect : parce qu’il est tout le temps cohérent, ce qui lui vaut de s’en prendre plein la gueule.