05/02/2022 10:40

Les actions des groupes de maisons de retraite Korian et Orpea dégringolent après l'annonce de nouvelles révélations par Elise Lucet dans "Cash Investigations" sur France 2

Les actions des groupes de maisons de retraite Korian et Orpea ont de nouveau dégringolé de concert vendredi à la Bourse de Paris, après l'annonce d'une enquête en cours du magazine "Cash Investigation" sur les Ehpad privés. Dans un tweet, la présentatrice de l'émission diffusée sur France 2, Elise Lucet, a promis "de nouvelles révélations" à l'issue d'une enquête que mène son équipe "depuis plus d'un an sur les Ehpad privés".

"On souhaite terminer le reportage le plus vite possible. La diffusion va être dans les semaines qui viennent", a confirmé à l'AFP Emmanuel Gagnier, rédacteur en chef de Cash Investigation. Le titre Orpea, qui a chuté d'environ 60% depuis sa mise en cause dans un livre dénonçant de graves défaillances dans ses établissements, a fini vendredi en forte chute de 12,44% à 33,71 euros, dans un marché en baisse de 0,77%.

Pire encore, l'action Korian dévissait de 16,81% à 17,57 euros à la clôture. LNA Santé pointait à -9,41% à 39 euros. Dans un courrier adressé au rédacteur en chef de Cash Investigation et transmis à l'AFP, Korian a indiqué vendredi que sa directrice générale Sophie Boissard "était prête à donner suite" à la demande d'interview de l'émission, "à condition qu'il s'agisse d'une discussion équitable" et que ses propos ne soient pas "trahis, montés et donc déformés".

Le groupe a exigé un entretien "en direct et en plateau". "Vous conviendrez que le fait qu'une de vos journalistes se soit introduite dans l'un de nos établissements en se faisant passer pour la parente d'un résident décédé, en pleine crise du Covid-19, au mépris des règles de déontologie journalistiques (...) et de protection sanitaire, ne plaide pas pour installer un climat de confiance entre nous", a fait valoir la direction de la communication de Korian.

"Il n'y a jamais eu violation du protocole sanitaire de la part de nos équipes, je réfute cette accusation grave", a assuré M. Gagnier à l'AFP. Le rédacteur en chef a également rejeté les conditions fixées par Korian pour un entretien.

"On a déjà répondu à Olivier Véran qu'il n'y avait pas de direct, je ne pense pas que Korian soit au dessus d'un ministre", a-t-il relevé.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Rhume.19
5/février/2022 - 13h05

 

Bravo et merci Elise !

La meilleure journaliste de France smiley

Portrait de emsuppl_50
5/février/2022 - 12h37

Depuis 25 années, le monde de l'ephad en France n'a pas bonne réputation.

Chaque ministre de passage (ça n'a pas loupé avec Brigitte Bourguignon) se met en colère, fait un dossier sur ce sujet brulant.

Les choses ont-elles beaucoup changé ? E Lucet n'a rien à voir.

Portrait de mikapat
5/février/2022 - 12h17
th93100 a écrit :

P... que je n'aime pas E Lucet... mais lire  "Vous conviendrez que le fait qu'une de vos journalistes se soit introduite dans l'un de nos établissements en se faisant passer pour la parente d'un résident décédé, en pleine crise du Covid-19, au mépris des règles de déontologie journalistiques (...) et de protection sanitaire, ne plaide pas pour installer un climat de confiance entre nous"  me laisse sans voix !

QUI a trahi en premier ? S'il n'y avait rien eu à dire sur les ignominies que couvre cette "direction", tout ce scandale n'existerait pas !

Rejeter les horreurs qu'ils font subir à ces personnes âgées sur le "manque de déontologie" d'un journaliste est inqualifiable de basses et d'irresponsabilité !

 

Mais c’est parfait au contraire. C’est là preuve qu’ils n’ont aucun autre moyen de ce défendre. En accusant les journalistes, ils espèrent un buzz qui ferait oublier leurs graves maltraitances  envers nos personnes âgées et dépendantes.  

 

 

Portrait de françois54
5/février/2022 - 11h54
th93100 a écrit :

P... que je n'aime pas E Lucet... mais lire  "Vous conviendrez que le fait qu'une de vos journalistes se soit introduite dans l'un de nos établissements en se faisant passer pour la parente d'un résident décédé, en pleine crise du Covid-19, au mépris des règles de déontologie journalistiques (...) et de protection sanitaire, ne plaide pas pour installer un climat de confiance entre nous"  me laisse sans voix !

QUI a trahi en premier ? S'il n'y avait rien eu à dire sur les ignominies que couvre cette "direction", tout ce scandale n'existerait pas !

Rejeter les horreurs qu'ils font subir à ces personnes âgées sur le "manque de déontologie" d'un journaliste est inqualifiable de basses et d'irresponsabilité !

sa  méthode ne contribue pas à mettre des solutions en place , ce qui devrait être la finalité de ces reportages mais elles jettent de l'huile sur le feu et on a l'impression dans sa présentation qu'elle fait tout pour provoquer cela , peutêtre pour son audimat

Portrait de françois54
5/février/2022 - 11h49

je n'ai jamais été très fan de ces émissions souvent orientées ou il ya à boire et à manger surtout au niveau des pratiques du type L214  avec tous les dangers que cela comporte même lorsque des reproches sont à faire. Ses émissions fonctionnent souvent à sens unique et cela à cause de ses méthodes.

Portrait de Orwell2023
5/février/2022 - 11h00

L'ex PDG s'en fout, il a déjà vendu ses actions bien avant cette émission !