27/01 10:16

Coronavirus : Un hôpital de Boston refuse à l'un de ses patients de 31 ans une greffe du coeur au motif qu'il n'est pas vacciné contre le Covid-19

Un hôpital de Boston refuse à l'un de ses patients de 31 ans une greffe du coeur au motif qu'il n'est pas vacciné contre le Covid-19 et que la transplantation serait ainsi vouée à l'échec, rapportent mercredi des télévisions américaines. Interrogée par l'AFP, une porte-parole du Brigham and Women's Hospital a confirmé dans un communiqué que le vaccin contre le coronavirus était "requis" pour tous les candidats aux transplantations d'organes. C'est David Ferguson, le père du patient, qui a témoigné sur CNN et ABC du combat de son fils contre "la mort", affirmant qu'il était "poussé dans ses derniers retranchements".

Le trentenaire, qui doit subir une greffe de coeur dans cet hôpital de Boston, refuse d'être vacciné contre le coronavirus: "Cela va fondamentalement à l'encontre de ses principes, il n'y croit pas", a justifié M. Ferguson. Et comme le Brigham and Women's Hospital "applique cette politique (...) ils l'ont rayé de la liste des transplantés cardiaques", se désespère-t-il.

Dans un communiqué transmis à l'AFP, l'hôpital de Boston explique que son "système de soins requiert plusieurs vaccins recommandés par les autorités de santé, y compris le vaccin contre le Covid-19".

La vaccination couplée à une "discipline de vie créent pour le candidat à une greffe les meilleures conditions d'une opération réussie et optimisent la survie du patient après la transplantation, notamment car le système immunitaire est affaibli de manière drastique". De fait, pour le docteur Arthur Caplan, de l'université de New York, cité par CBS, "lors de n'importe quelle transplantation, le système immunitaire est à l'arrêt. Le Covid peut alors tuer".

Manifestation contre les l'obligation vaccinale et les passeports vaccinaux, à Boston (Etats-Unis), le 5 janvier 2022

Et donc, en l'absence de vaccination, "les patients sortent de la liste d'attente" des greffes, a encore justifié l'hôpital de Boston, où le fils de David Ferguson est toujours soigné. Ce dernier dit respecter le "choix" de son fils et envisage de le transférer dans un autre établissement, mais le "temps presse" pour ce patient déjà très affaibli.

Les Etats-Unis, où seule 62% de la population est totalement vaccinée contre le Covid-19 en raison de fractures politiques très marquées sur la question, ont jusqu'ici enregistré près de 60 millions de contaminations et 872.000 morts.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de LeBonSens
27/janvier/2022 - 11h47
Poufion-19 a écrit :

Je suis pro-rhume et me sens stigmatisé par votre commentaire.

Vous pouvez l'être ...

Portrait de Parapluie
27/janvier/2022 - 11h06

Oui là-bas on préfère faire des transplantations cardiaques à des types comme Anthony Stokes... Pour résumer ce jeune ado afro-américain était connu très défavorablement de la justice et ça a eu pour conséquence un refus d'une transplantation cardiaque (manque de sérieux, il n'allait pas à ses rendez-vous médicaux entre autres), sa mère s'est plainte à travers les médias en jouant la carte du racisme et du coup ils ont fait machine arrière et il a reçu son nouveau cœur... Pour finalement se tuer dans un accident de voiture même pas deux ans plus tard alors qu'il tentait d'échapper à la police...

Portrait de LeBonSens
27/janvier/2022 - 10h23

Vous allez remettre à la une cette info tous les jours ou c'est juste pour exacerber les tensions entre Pro-vaccin et Pro-Covid (antivax, donc) ?