21/01 09:20

Montpellier : Nicolas Noguier, ancien président de l'association d'aide aux jeunes gays "Le Refuge" mis en examen pour un viol qui aurait été commis en 2014

Mise à jour le 21 janvier à 8h20: Nicolas Noguier, l’ancien président du Refuge, association d’aides aux jeunes LGBT + en situation de rupture familiale, est sorti de garde à vue  jeudi soir à Montpellier. Selon Le Parisien, il a été mis en examen par un juge d’instruction pour viol, harcèlement moral, harcèlement sexuel, travail dissimulé et atteinte sexuelle.

Le viol allégué aurait été commis en 2014, tandis que les faits de harcèlements auraient eu lieu entre 2014 et la fin de l’année 2021. Il a été placé sous contrôle judiciaire à l’issue de son interrogatoire.

***

Le fondateur du Refuge Nicolas Noguier a été placé en garde à vue à Montpellier, après plusieurs plaintes pour harcèlement moral ou sexuel, attouchement ou agression sexuelle, abus de faiblesse ou encore corruption de mineur, rapporte France Bleu. Nos confrères indiquent que ce sont d'anciens bénévoles de l'association qui recueille des jeunes LGBT+ rejetés par leur famille et par certains de ces jeunes eux-mêmes, que les plaintes ont été déposées.

Frédéric Gal, ancien directeur général du Refuge et compagnon de Nicolas Noguier, serait également entendu par les enquêteurs.

France Bleu rappelle qu'en février 2021, un audit avait été réalisé par un cabinet indépendant, et avait confirmé "de graves dysfonctionnements au sein de l'association. Le jour où les conclusions de cet audit ont été rendues publiques, Nicolas Noguier annonçait sa démission après avoir été président du Refuge pendant 18 ans."

Le parquet de Montpellier avait également ouvert une enquête préliminaire pour des "faits graves" suite à des signalements.

Rappelons que Nicolas Noguier a toujours nié en bloc les accusations portées contre lui.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de P1S
22/janvier/2022 - 08h26

Sacré refuge

Portrait de cocudubreizhou
21/janvier/2022 - 16h43
RED2510 a écrit :

Comment peut-on être aussi stupide pour oser écrire un post comme celui-là ?

irrécupérable

Tu veux qu'ils aillent où? En vacances à Miami?

La justice sera moins clémente avec eux, là-bas.

Portrait de Mon bon Blaze
21/janvier/2022 - 11h22
Talya a écrit :

Cela s'appelle l'emprise mentale et l'abus de pouvoir. Les accusations de viol, de harcèlement moral, de harcèlement sexuel, de travail dissimulé et d'atteinte sexuelle témoignent de la toute-puissance qui régnait dans cette association Le Refuge. Malheureusement, les jeunes en situation de rupture familiale deviennent trop facilement des proies pour les prédateurs de tous bords. Les harcelés sont abusés, puis ils sont mis en position de harceleurs et deviennent ainsi victimes de chantage affectif ou moral par les prédateurs à l'intérieur de l'association. C'est à ce prix que la loi du silence s'installe et perdure longtemps dans de nombreuses institutions. 

Oui je comprend bien les mécanismes entre un harceleur et une victime.

Ce qui me dérange ce sont les témoins de ces harcèlements, les bénévoles et salariés de l'association, qui n'ont rien fait (encore une fois cela n'étonne personne la-bas que ce type soit mis en examen). Ou alors si des gens se sont plaints, il y a une administration quelconque qui n'a pas fait son boulot de suivi et d'enquête.

Les risques psychosociaux en entreprises sont très sérieusement et rapidement pris en charge, et là on laisse un pervers gérer des gamins fragiles.

Portrait de Talya
21/janvier/2022 - 10h30
Mon bon Blaze a écrit :

Le plus degueulasse ce sont tous ceux qui le côtoyaient et travaillait avec lui , et qui n’ont rien dit. Parce que cette mise en examen n’étonne personne dans l’asso.

Cela s'appelle l'emprise mentale et l'abus de pouvoir. Les accusations de viol, de harcèlement moral, de harcèlement sexuel, de travail dissimulé et d'atteinte sexuelle témoignent de la toute-puissance qui régnait dans cette association Le Refuge. Malheureusement, les jeunes en situation de rupture familiale deviennent trop facilement des proies pour les prédateurs de tous bords. Les harcelés sont abusés, puis ils sont mis en position de harceleurs et deviennent ainsi victimes de chantage affectif ou moral par les prédateurs à l'intérieur de l'association. C'est à ce prix que la loi du silence s'installe et perdure longtemps dans de nombreuses institutions. 

Portrait de Mon bon Blaze
21/janvier/2022 - 10h07

Le plus degueulasse ce sont tous ceux qui le côtoyaient et travaillait avec lui , et qui n’ont rien dit. Parce que cette mise en examen n’étonne personne dans l’asso.

Portrait de IHS
21/janvier/2022 - 08h56

Mince.

Comme à l’Eglise dis donc. Pas mieux.

C’est ballot.

Portrait de cordova
21/janvier/2022 - 07h46

Sacré "Refuge"!!!

Portrait de COLIN33
20/janvier/2022 - 23h26 - depuis l'application mobile

Ceci est inacceptable, ces jeunes qui sont en souffrance et trouve "Refuge" auprès de cette association pour trouver la sécurité, c'est incroyable, les coupables en taule....

Portrait de Breizh56006
20/janvier/2022 - 19h54
cocudubreizhou a écrit :

En taule les pédos!

une première ? ça promet

Portrait de cocudubreizhou
20/janvier/2022 - 19h24

En taule les pédos!

Portrait de Pln
20/janvier/2022 - 18h28
Nono75 a écrit :

Des pédo satanistes qui mangent des enfants au petit déjeuner c'est ça ?

Ca y ressemble.

Portrait de vraimentcompliqué2
20/janvier/2022 - 17h43

Le microcosme le savait mais le microcosme se taisait de peur d'attenter à l'image de cette Association. Comme d'habitude toujours les mêmes qui savent mais qui se taisent car les victimes sont toujours les mêmes : Des jeunes qui galèrent, qui souffrent qui sont en "demande" et donc qui sont des cibles rêvées pour ce genre de salopard. Et vous verrez que dans les médias gauchisants et gauchistes il n'y aura pas une ligne; Pas une !

Portrait de C'est Mon Avis
20/janvier/2022 - 17h13
Pln a écrit :

C'est pas propre au refuge c'est tout l'associatif LGBT qui est tenu par des pervers et des violeurs très bien protégés.

Tôt ou tard de gros scandales vont éclater là dessus. 

Et malheureusement les victimes sont toujours les mêmes : les jeunes LGBT qui font confiance à ces associations !

Portrait de Pln
20/janvier/2022 - 17h10
C'est Mon Avis a écrit :

Ne serait-ce pas cette association "Le Refuge" qui avait menti et inventé l'histoire de ce jeune homo qui aurait été foutu dehors par ses parents lors de l'émission de Cyril Hanouna en 2017 ?

Décidément cette association aime faire parler d'elle, mais dans le mauvais sens !

C'est pas propre au refuge c'est tout l'associatif LGBT qui est tenu par des pervers et des violeurs très bien protégés.

Tôt ou tard de gros scandales vont éclater là dessus. 

Portrait de C'est Mon Avis
20/janvier/2022 - 17h02

Ne serait-ce pas cette association "Le Refuge" qui avait menti et inventé l'histoire de ce jeune homo qui aurait été foutu dehors par ses parents lors de l'émission de Cyril Hanouna en 2017 ?

Décidément cette association aime faire parler d'elle, mais dans le mauvais sens !

Portrait de Pln
20/janvier/2022 - 16h55
fvilet a écrit :

C'est bizarre quand c'est un français de souche on ne lit pas de " encore un suédois ? " 

Pourquoi voudrais tu qu'on dise que c'est un suédois si c'est un français ?

Portrait de Julien92
20/janvier/2022 - 16h37
fvilet a écrit :

C'est bizarre quand c'est un français de souche on ne lit pas de " encore un suédois ? " 

Question stupide.

Quand c'est un suédois qui déconne, on dit "encore un suédois", puisque c'est le cas.

Mais quand ça n'est pas un suédois, pourquoi devrait t-on dire "encore un suédois"? Pourquoi accuserait-on quelqu'un qui n'a rien fait?