13/01 14:31

Sondage: La fraude sociale est jugée plus préoccupante que la lutte contre l’évasion fiscale - Voici tous les détails de cette étude - VIDEO

La fraude sociale est jugée plus préoccupante que la lutte contre l’évasion fiscale selon un sondage. En partenariat avec Harris Interactive, Charles Prats, invité de La Matinale, a présenté le rapport établi au sujet de la perception des citoyens français sur la lutte contre la fraude publique.

Pour 49% des Français interrogés dans ce sondage Harris Interactive, la priorité de la lutte contre la fraude aux finances publiques doit concerner les prestations sociales, alors que 38% d’entre eux ont opté pour l’évasion fiscale et 12% ont privilégié la lutte contre la fraude aux cotisations sociales, c’est-à-dire au travail au noir.

Au total, l’Etat français verse chaque année 800 milliards d’euros pour le compte des prestations sociales, qui englobent le RSA, le chômage, les retraites, les allocations familiales et logement, ainsi que les prestations maladies.

«C’est un véritable scandale. Nous avons en France, pour 67 millions d’habitants, 75,3 millions d’assurés sociaux pris en charge (…) Il y a 8 millions de Français sur lesquels la cour des comptes a interrogé le gouvernement et les administrations, qui ont refusé de répondre», a analysé Charles Prats, vice-président de l’association professionnelle des magistrats, sur CNEWS.

Deux profils de fraudeurs aux prestations sociales ont émergé ces dernières années. «On sait que ça peut être des gens à l’étranger et qui continuent de venir bénéficier de prestations. On sait, parce qu’on a eu des dossiers judiciaires, que ça peut être aussi des fausses identités, des escroqueries…», a expliqué l’auteur du Cartel des Fraudes aux éditions Ring sur CNEWS.En revanche, ce qui a évolué, c’est la perception de cette problématique par les habitants de l’Hexagone, qui sont de plus en plus au fait de cette fraude ciblée sur les prestations sociales. «Ce qui est intéressant dans le sondage, c’est que 78% des Français sont maintenant au courant de ce problème-là», a décrit l’orateur riposte de Valérie Pécresse sur CNEWS.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Merlinot49
13/janvier/2022 - 20h30
th93100 a écrit :

je suis très intéressé par vos sources !!!! Depuis des années des inspecteurs hautement qualifiés travaillent sur l'évasion fiscale avec peu de détection / résultats. Même la menace tracfin dont on estime qu'elle a eu un effet sensible, n'a permis de rentrer que "très peu" d’argent "fraudé". L'argent honnête est assez facile (même si c'est parfois long) à tracer (au contraire des structures mafieuses internationales, mais là n'est pas notre propos).

  Vous ne faites que citer une légende urbaine Communiste (socialiste ?).

en 2016  selon le rapport de Dominique Tian, le taux de fraude pour le RSA :

-RSA socle : environ 263 million d'euro de fraude.

-RSA activité : 72 millions d'euros de fraude.

Un rapport de Solidaire Finance Publique sur le évasions fiscale, paru en 2013;  estime entre 23 milliard d'euros et 32 milliard d'euros de fraude. 

Portrait de veronique corlobe
13/janvier/2022 - 17h17
GDG a écrit :

- convoquer tous les ans dans les Consulats à l'étranger tous les retraités de plus de 90 ans qui touchent des pensions versées par la France. Suspendre les paiements en cas de non-présentation physique de la personne.

- supprimer le motif "raison de santé" pour obtenir une carte de séjour

- exiger le paiement par les pays étrangers des notes d'hôpital en France impayées par leurs ressortissants, en dernier recours le déduire des aides versées et bloquer l'émission des visas et transferts d'argent à 100%

- couper l'Aide Médicale d'Etat et ne plus soigner QUE les urgences vitales des clandestins, qui seront suivies d'une expulsion dès que l'état de santé est stabilisé et compatible avec le transport

- passer au peigne fin les cartes Vitale en vigueur, et suspendre tout carte suspecte. Les bénéficiaires de bonne foi pourront renouveler leur carte Vitale sur présentation des justificatifs à jour.

j'en connais un certain nombre, des bien"français" comme vous aimez, qui truandent un maximum, qui touchent beaucoup et qui bossent au black en plus ....genre, se declarer femme seule alors que le mec vit là, et de ce fait beneficier de tout ce qu'il est possible d'avoir sous ces conditions, le ec de son coté qui fait pareil, se declare seul, prrçoit le rsa, et bosse au black!  et c'est beaucoup plus que vous ne le croyez! arrêtez d'imaginer toujours que les pires sont les etrangers! 

je connaissais même une dentiste qui avait la cmu et qui se faisait soigner gratos 

 

Portrait de AlexQuadra
13/janvier/2022 - 16h42
th93100 a écrit :

je suis très intéressé par vos sources !!!! Depuis des années des inspecteurs hautement qualifiés travaillent sur l'évasion fiscale avec peu de détection / résultats. Même la menace tracfin dont on estime qu'elle a eu un effet sensible, n'a permis de rentrer que "très peu" d’argent "fraudé". L'argent honnête est assez facile (même si c'est parfois long) à tracer (au contraire des structures mafieuses internationales, mais là n'est pas notre propos).

  Vous ne faites que citer une légende urbaine Communiste (socialiste ?).

Légende urbaine ? ha ha ha ... non , des sources fiables. 

Je vous invite à vous rendre sur le site de la Communauté Européenne (je n'ai pas le droit ici de mettre de lien), avec les estimations fiables des évasions fiscales dans tous les pays Européens. Voilà un extrait pour la France, et ça remonte à 2013 : 

En 2013, la Commission européenne estime à 2 000 milliards d'euros le montant de l'évasion fiscale dans l'Union européenne19.

en France, l'État perdrait 60 à 80 milliards d'euros par an, soit en gros 3 % du PIB20.

 

Et dans les mêmes pages, vous trouverez les estimations de la fraude sociale qui est bien inférieure. 

Mais peu importe, les deux fraudes doivent être combattues, mais faire de la fraude sociale le pire de tous les maux , c'est comique !

Et pour info, dans la fraude sociale, 90% provient des entreprises qui ne déclarent pas leurs employés. Donc vos méchants voisins qui profitent de vos impôts, franchement, c'est peanuts ! mais ça flatte vos relents rances donc ça ne me gêne pas. 

 

 

 

Portrait de Julien92
13/janvier/2022 - 16h26
L Écume Des choses . a écrit :

comme quoi les sondés ne voient pas plus loin que le bout de leur nez

Non. Ils regardent leur bulletin de salaire, en comparant ce qu'ils gagnent, et ce qu'ils touchent réellement. Et l’écart entre les deux qui ne cesse de s'agrandir, sans aucun avantage de plus.

Portrait de bozo75
13/janvier/2022 - 15h55

 C'est loin d'être 1 scoop, Il y a eu assez de reportages comme ça sur les tricheurs . Se sont les personnes honnêtes qui trinquent à tous les coup , déjà il faudrait refaire TOUTES les cartes vitales puis qu'il paraît qu'il y en aurait plus que de vivants 

Portrait de AlexQuadra
13/janvier/2022 - 15h36

Les français (ou les sondés..) ne réfléchissent effectivement pas plus loin que le bout de leur nez ... Les instituts indépendants ainsi que la cour des comptes estiment que la fraude fiscale représentent 13 fois plus d'argent perdu que les fraudes sociales  (voir par exemple sur le site d'alternatives économiques pour quelques chiffres) 

Et surtout, il y a beaucoup moins de fraudeurs fiscaux, il serait plus judicieux et lucratifs de concentrer nos moyens de recherche policière et d'analyse à la traque de ces exilés fiscaux qui ne sont pas si nombreux et dont la fraude par personne est sans commune mesure avec la valeur moyenne de la fraude sociale par frondeur ! 

Donc vraiment, ce débat purement électoraliste et flattant les bas instincts d'une population en manque de bouc émissaire est relativement pitoyable

Portrait de Kraepelin
13/janvier/2022 - 15h32

Encore cette vieille enquête qui date de 2020 et déjà expliquée ici. Pour rappel : 

- Il y a par exemple des doublons, comme ces nombreux enfants qui seront à la fois rattachés à leur père et à leur mère et figurent donc deux fois.

- 1,8 million de bénéficiaires correspondant aux titulaires, résidant à l’étranger, d’une pension de retraite ou d’une rente AT-MP versée par le régime général, aux assurés expatriés affiliés à la caisse des Français de l’étranger, aux salariés détachés à l’étranger par leur employeur et aux ayants droit de ces deux dernières catégories.

- 657 000 travailleurs saisonniers ayant été identifiés en sus des 1,8 millions de résidants déjà comptés.

- 380 000 personnes décédées mais dont l’information du décès n’a pas pu être prise en compte.

Etc...

Portrait de swatss
13/janvier/2022 - 15h24
th93100 a écrit :

"67 millions d’habitants, 75,3 millions d’assurés sociaux pris en charge" est il  besoin d'en dire plus ? Quand l'Europe de l'Est et le Maghreb viennent se faire soigner gratos aux frais des cotisants Français, ça fait 12% de bénéficiaires qui ne devraient pas l’être et autant de déficit de la sécu (donc cotisations à venir...) qui ne devraient pas exister. De plus, ces gens ne viennent pas pour des pathologies légères... donc au ratio du coût de traitement, la balance est encore plus défavorable à la France / aux Français

Juste pour votre gouverne au lieu de dire des co... renseignez-vous avant mon brave... 

Sauf qu'en réalité il n'y pas d'incohérence, mais une mauvaise compréhension des données de l'INSEE. Le répertoire n'a rien à voir avec un registre de population. Il comporte les personnes nées en France, et celles nées à l’étranger qui ont vécu en France à un moment de leur vie, quel que soit leur lieu de résidence. Ainsi, toute personne ayant été immatriculée et ayant quitté la France figure encore dans ce répertoire. Ce sera le cas pour un étudiant étranger ayant fait ses études en France il y a 5 ans et étant reparti, comme pour une personne née en France et expatriée depuis quelques années. 

Il est donc logique qu'il y ait plus de numéros que d'habitants.

Portrait de Calla
13/janvier/2022 - 14h55

Pourquoi l'Exécutif n'y touche pas !!!  pourquoi on ne contrôle pas la Caf  ,les cartes vitales ,la CMU , etc .....