13/01/2011 10:09

Hadopi veut passer à la vitesse supérieure en 2011

Hadopi, la Haute Autorité chargée de lutter contre le téléchargement illégal, compte passer à la vitesse supérieure en 2011 en envoyant des courriers recommandés aux internautes déjà rappelés à l'ordre et en portant à 10.000 le nombre d'avertissements envoyés par jour.

L'autorité administrative indépendante a présenté mercredi un bilan chiffré de sa première année d'existence marquée par les débuts timides de la "riposte graduée".

L'institution, qui a adressé ses premiers avertissements aux internautes début octobre, estime avoir atteint son objectif avec l'envoi en moyenne de 2.000 "recommandations" par jour depuis le début du mois dernier.

A la fin 2010, un peu moins de 70.000 mails d'avertissement ont ainsi été envoyés, a indiqué Mireille Imbert-Quaretta, présidente de la commission de protection des droits, chargée au sein de l'Hadopi de la mise en oeuvre de la riposte graduée.

Ces chiffres sont toutefois à comparer aux 70.000 demandes d'identification qui sont transmises chaque jour par les ayants-droits à l'institution.

"Cette montée en charge a été volontairement progressive", assure Mireille Imbert-Quaretta, en soulignant que l'institution a voulu s'entourer de garanties pour la protection des données personnelles. La mise en place d'un système d'information automatisé a par ailleurs pris du temps, a-t-elle ajouté.

Hadopi se fixe pour objectif d'envoyer 10.000 courriers par jour d'ici la fin du premier semestre et ambitionne à terme de pouvoir traiter la totalité des demandes qui lui sont adressées par les ayants-droits.

LABELLISATION DES OFFRES LÉGALES

L'institution va en outre muscler la lutte contre les contrefacteurs en envoyant une "deuxième recommandation" aux internautes soupçonnés de continuer à télécharger illégalement alors qu'ils ont déjà reçu un premier avertissement. Elle leur sera adressée par mail et par courrier recommandé.

Si l'envoi du premier courrier poursuit un objectif purement pédagogique, le deuxième en revanche marque "le début de la phase pénale car c'est un des éléments constitutifs de la contravention de négligence caractérisée", a expliqué Mireille Imbert-Quaretta.

Si l'internaute est surpris une troisième fois à télécharger illégalement sur son ordinateur des films ou des chansons protégés par le droit d'auteur, Hadopi pourra décider de saisir le parquet qui appréciera l'opportunité d'engager ou non des poursuites à son encontre.

La loi qui a créé Hadopi prévoit contre le téléchargement illégal des sanctions pouvant aller jusqu'à la suspension de l'accès à internet.

Pour changer les comportements des internautes, l'institution compte par ailleurs mettre l'accent sur les offres de téléchargement légal qui vont être labellisées et regroupées sur un portail internet.

Alors que certaines sociétés d'ayants-droits ont exprimé récemment des interrogations sur l'efficacité du dispositif de riposte graduée, Hadopi se donne 18 mois pour évaluer la pertinence de son action.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de djsoundx74
14/janvier/2011 - 00h43

ya assez de forum qui passe par mega upload ou on peut télécharger sans qu'Hadopi puisse faire kk chose :)

Portrait de eric34
13/janvier/2011 - 20h50

de la daube sur le service public ?? rien de comparable avec les daubes de tf1 m6 ab1 nt1 tf6..

Portrait de Pat24
13/janvier/2011 - 19h13

L'HADOPI étant bien peu efficace en dehors du menu fretin, ruineuse par son coût quand on voit les salaires, en quoi est-elle utile ?
Est-ce que cela va freiner ceux qui téléchargent en masse et qui ne sont pas trop ignares ?

Portrait de JONQUILLE545
13/janvier/2011 - 14h54

Il faut savoir se reconvertir quand un secteur est en berne !

Portrait de JONQUILLE545
13/janvier/2011 - 14h52

Je me demande à combien revient ce "service" Hadopi ! Il y a combien de personnes dans ce service ? Combien sont-elles payées .... Tout cet argent ne serait-il pas mieux placé que là ? Quand on voit que les cinéma tournent à fond, le téléchargement ne fait pas tout le mal que les producteurs le disent ! Pour la musique, les bons musiciens font le plein dans les concerts, ... pour ceux qui chantent en play back, ils sont aussi quelque part des "faussaires", à condamner aussi :mrgreen:

Portrait de sege
13/janvier/2011 - 13h45

avec utorrent on pren des risque ou pas de téléchargé sur les tracker privé

Portrait de sylvain77
13/janvier/2011 - 12h01

Au lieu de nous les casser les cou..... avec les pirates qui ruine les pauvres riches .Il serait plus judicieux de nous faire savoir combien de décès il y a eu lors de la vague de froid dans le Sarkoland et de s'occuper de ce fléau.

Portrait de steff03
13/janvier/2011 - 11h51

Hadopi ??? MOUAAAAAAAAAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA !!:lol:

Portrait de matiouf
13/janvier/2011 - 11h06

Cinema? : des milliards de recettes par an, et c'est de mieux en mieux chaque année. Blu-ray? : c'est le grand boom, c'est tellement vendu que c'est devenu aussi peu cher que des dvd. CD ? : ben allez à la Fnac un samedi, c'est toujours la folie. Telechargement legal? : moi je veux bien, mais faut arreter de brider le nombre de copies, c'est quand meme dingue, on achète, mais on peut pas en faire ce qu'on veut...HADOPI ? : encore un moyen de perdre de l'argent et de nous espionner...
DEPENSEZ L'ARGENT LA OU IL EN FAUT BORDEL !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! :evil:

Portrait de EricCartman
13/janvier/2011 - 11h02

Megaupload, il me semble que Hadopi ne peut rien faire, c'est un site herbergé dans un autre pays. J'espère ne pas dire de betise mais c'est ce qu'il me semble. Donc Hadopi ne pourra arreter que le P2P ...

Portrait de Boite de six
13/janvier/2011 - 10h54

bah achète le directement a la Fnac , tu ne le paieras qu'une fois :roll: :mrgreen: !
Sinon dans le fond , tu as tout a fait raison , payer plusieurs fois pour un même article c'est vraiment prendre les consommateurs pour des jambons :!: