09/01 18:02

Regardez cet échange très vif qui fait le buzz sur twitter entre Jean-Marc Morandini et le Dr Martine Perez à propos de Omicron et de l'utilité d'une 3e dose si ce variant "est peu dangereux" - Vidéo

C'est une séquence qui fait le buzz sur Twitter depuis plusieurs heures. Il s'agit d'un extrait de Morandini Live sur CNews dans lequel Jean-Marc Morandini a un échange tendu avec le Dr Martine Perez. C'était en direct cette semaine, et Jean-Marc Morandini a voulu comprendre pourquoi on dit dans le même temps que Omicron est désormais majoritaire en France, que ce virus n'est pas très dangereux et dans le même temps on impose une troisième vaccination aux Français. 

Jean-Marc Morandini explique : "Soit le virus OMICRON est dangereux et dans ce cas, il est normal d'avoir une troisième dose, soit il n'est pas dangereux et il n'y a aucune obligation d'avoir une 3e dose et vous vous la gardez !"

Jean-Marc Morandini précise qu'il n'est pas du tout "anti-vax" et qu'il a ses deux vaccins. Il précise également que pour lui "il est normal que les plus de 65 ans et les personnes à risque soient poussées à être vaccinées, mais pourquoi vacciner les autres si Omicron ne présente pas de risque ?"

Ecoutez cet échange vif en direct dans Morandini Live et rendez-vous lundi en direct sur CNews à 10h35

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Kraepelin
10/janvier/2022 - 12h08
Ce bon vieux Jean-Mi a écrit :

Alors pourquoi exclut-on les personnes rétablies dont le taux d'anticorps est, lui, extrêmement satisfaisant ???

Afin que les choses soient claires, vous ne pouvez insultez et espérez ensuite des réponses. Votre incohérence n'en est que plus risible. 

Restez dans le seul sujet que vous maitrisez, l'insulte.

 

Portrait de Kraepelin
10/janvier/2022 - 11h29
GDG a écrit :

Vous ne parlez que de validité de passe sanitaire. En termes statistiques, la DREES compte un double vacciné comme non-vacciné à partir des 4 mois au-delà de la dernière injection. C'est ce qui leur permet de communiquer sur des chiffres élevés de présence de "non-vaccinés" en services de réanimation ou d'hospitalisation. Parmi ces "non-vaccinés", il y a des double-vaccinés des mois de septembre, d'août ou juillet qui n'ont tout simplement pas fait leur rappel. 

Donc avec un taux d'anticorps très faible. 

Il faut bien définir une durée au delà de laquelle le vaccin n'est plus considéré comme efficace. Après, que l'on "joue" sur le terme vacciné ou non, il est clair qu'en réa, ceux qui s'y trouvent sont gravement touchés suite à une immunité très faible ou inexistante. Tous n'ont pas non plus de comorbidités. Espérons que les futurs traitements curatifs vont arrivés vite et vont nous aider contre ce virus...

 

Portrait de soly
10/janvier/2022 - 11h17
stbx00 a écrit :

Vu la proportion de non vaccinés en réanimation par rapport aux vaccinés 3 doses la logique minimale c'est de constater l'efficacité vaccinale..

Dans certaines réanimations, les vaccinés une ou deux doses sont considérés comme non vaccinés. Les chiffres donnés des réanimations, concernant le nombre de non vaccinés, sont trompeurs voire faux.

Portrait de Kraepelin
10/janvier/2022 - 09h49
vraimentcompliqué2 a écrit :

Et à partir du 16/01/2022 à 00h00 ceux qui auront reçu 2 doses verront leur pass-sanitaire annulé. Pourquoi ? Tout simplement car ceux double-piqués Pfizer n'ont désormais plus accès, pour la troisème piqure, qu'à Moderna ! Combien sont actuellement en proie à la question "J'ai reçu 2 doses Pfizer et cela s'étant bien passé je ne veux pas changer pour la troisième car cela peut me faire prendre un risque"

J'ai été double-vacciné Pfizer et ma troisième dose a été avec Moderna, je me suis renseigné et j'ai vu qu'il n'y avait aucun risque. Après c'est a chacun de faire la démarche nécessaire pour se rassurer auprès des professionnels de la santé et non les discours politiques ou les réseaux sociaux. Quand on parle médecine, on questionne un médecin, une infirmière et non un blog ou un politicien.

Maintenant, il faut aussi comprendre pourquoi Moderna plus que Pfizer. Début décembre, la France a disposé de beaucoup plus de doses de Moderna (20 millions) que de Pfizer (6 millions).  De plus, il faut savoir qu'un flacon de Pfizer contient sept doses administrables, alors que ceux de Moderna en contiennent entre 20 et 24 doses. Très utilisé dans les centres de vaccination, vous avez donc plus de chances de vous faire vacciner avec le produit du laboratoire Moderna.

 

Portrait de vraimentcompliqué2
10/janvier/2022 - 09h35
Kraepelin a écrit :

Pas vraiment, jusqu'au 15 janvier, pour bénéficier d'un schéma vaccinal complet, il faut avoir reçu deux doses, sauf pour les plus de 65 ans, qui depuis le 15 décembre doivent avoir fait leur rappel au maximum sept mois après leur deuxième dose.

 

Et à partir du 16/01/2022 à 00h00 ceux qui auront reçu 2 doses verront leur pass-sanitaire annulé. Pourquoi ? Tout simplement car ceux double-piqués Pfizer n'ont désormais plus accès, pour la troisème piqure, qu'à Moderna ! Combien sont actuellement en proie à la question "J'ai reçu 2 doses Pfizer et cela s'étant bien passé je ne veux pas changer pour la troisième car cela peut me faire prendre un risque"

Portrait de vraimentcompliqué2
10/janvier/2022 - 09h31

Le problème, depuis le début de cette crise (Mars 2020 ), c'est que les interrogations scientifiques ont été transformées en certitude politique ! D'où le reniement permanent par ces mêmes politiques de leurs certitudes ! Pas un seul (Macron, Castex, Véran et l'APHP) n'a eu un jour la lucidité et l'honnêteté de dire "On ne sait pas, on n'est pas sûr, donc on va s'adapter en fonction des retours des Scientifiques; Quitte à ce que ces retours soient parfois contradictoires"

Cela aurait été, dès le premier jour, un langage de vérité auquel TOUT LE MONDE aurait adhéré.

Portrait de Kraepelin
10/janvier/2022 - 09h28
vraimentcompliqué2 a écrit :

OUI ! Sont aujourd'hui considérés comme non-vaccinés ceux qui n'ont aussi reçu que 2 doses ! Je confirme !

Pas vraiment, jusqu'au 15 janvier, pour bénéficier d'un schéma vaccinal complet, il faut avoir reçu deux doses, sauf pour les plus de 65 ans, qui depuis le 15 décembre doivent avoir fait leur rappel au maximum sept mois après leur deuxième dose.

 

Portrait de vraimentcompliqué2
10/janvier/2022 - 09h22
Ce bon vieux Jean-Mi a écrit :

Attends, tu veux dire que les gens qui ont reçu 2 doses sont considérés comme non-vaccinés ?

Qui plus est pour un rhume mdrrrr

OUI ! Sont aujourd'hui considérés comme non-vaccinés ceux qui n'ont aussi reçu que 2 doses ! Je confirme !

Portrait de stbx00
10/janvier/2022 - 08h51
-BeOil- a écrit :

Le baroud d’honneur des vaccinolâtres cette 3e dose de perlimpinpin.

Un échec sur toute la ligne, personne doté d’une logique minimale ne pourra le nier dans quelques mois mais nos golems auront le culot de dire que c’est leur dieu piquouze qui a chassé le virus smiley

Vu la proportion de non vaccinés en réanimation par rapport aux vaccinés 3 doses la logique minimale c'est de constater l'efficacité vaccinale..

Portrait de POSITIF +
10/janvier/2022 - 00h10 - depuis l'application mobile
Portrait de IHS
9/janvier/2022 - 20h35
soly a écrit :

D'accord avec vous. Ce gouvernement veut nourrir la peur coûte que coûte et pour cela il est prêt à tout. Toutefois, les non vaccinés ont bien compris la magouille et n'iront pas se faire vacciner pour autant, le gouvernement n'a aucune influence sur les non vaccinés. Actuellement, seul les vaccinés ont peur, ce qui est totalement paradoxal car puisqu'ils croient au vaccin ils devraient se sentir protégés... Le réveil va être douloureux pour les vaccinés....

Je suis vaccinée et je n’ai jamais eu peur des non vaccinés.

J’en fréquente quasi tous les jours et la cohabitation se passe très bien.

Le nouveau vaccin sans Arn qui arrive parviendra peut être à convaincre certains.

Je n’ai pas encore fait ma troisième dose. J’en ai ras le bol de ce cirque, à vrai dire.

Portrait de soly
9/janvier/2022 - 20h09
IHS a écrit :

Et Attal qui veut accélérer la cadence et annonce l’ouverture de centaines de centres de dépistage.

Ils ne seront contents que quand ils pourront nous annoncer 500.000 à 700.000 cas par jour, histoire de créer une vraie panique, dans l’espoir que les plus réfractaires se ruent ventre à terre dans un centre de vaccination pour se faire piquer.

Des vrais cinglés.

D'accord avec vous. Ce gouvernement veut nourrir la peur coûte que coûte et pour cela il est prêt à tout. Toutefois, les non vaccinés ont bien compris la magouille et n'iront pas se faire vacciner pour autant, le gouvernement n'a aucune influence sur les non vaccinés. Actuellement, seul les vaccinés ont peur, ce qui est totalement paradoxal car puisqu'ils croient au vaccin ils devraient se sentir protégés... Le réveil va être douloureux pour les vaccinés....

Portrait de johnpeter221
9/janvier/2022 - 19h55

Il faudrait comprendre que les non vaccinés ne sont pas contre les vaccins et les vaccinés ne sont pas pour. Si les  gens se vaccinent c'est pour pouvoir vivre presque normalement, ciné restau, train....Les vaccinés peuvent être contagieux et avoir la covid, alors quel intérêt à se vacciner? De plus le virus omicron ne serait pas très grave. Il faudrait que les médecins à la télé soient dans les hôpitaux et arrêtent de dire des bêtises

Portrait de IHS
9/janvier/2022 - 19h23

Et Attal qui veut accélérer la cadence et annonce l’ouverture de centaines de centres de dépistage.

Ils ne seront contents que quand ils pourront nous annoncer 500.000 à 700.000 cas par jour, histoire de créer une vraie panique, dans l’espoir que les plus réfractaires se ruent ventre à terre dans un centre de vaccination pour se faire piquer.

Des vrais cinglés.

Portrait de IHS
9/janvier/2022 - 19h09

Je suis d’accord avec son questionnement.

A quoi ça sert de faire une troisième dose pour nous protéger d’un variant quasi inoffensif, sachant que si on l’attrape, il va nous permettre de développer des anticorps naturels sans dommages.

C’est incompréhensible.

 

Portrait de Tang
9/janvier/2022 - 19h02
L Écume des Choses. a écrit :

votre diplome de médecin: vous l'avez eu chez Franprix ou Lidl ?

Faites vos propres recherches, et contredisez moi ! 

Si vous le pouvez, car tout est vrai.

Portrait de Tang
9/janvier/2022 - 18h39

Sans être antivaxx, JMM n'a toujours rien compris au principe même de la vaccination et de comment se décide une politique vaccinale. Il pense qu'on se vaccine que pour soi. Bien sur, c'est une bonne raison, mais du tout la seule.

Sait-il qu'en France, on a rendu obligatoire la vaccination contre la rubéole pour les enfants, alors que la maladie est inoffensive pour eux ? Juste parce que ça circule vite et beaucoup chez les enfants, et qu'ils peuvent être en contact avec des femmes enceintes.

Pour une femme enceinte, la rubéole est un risque très grave pour le bébé à naitre.

Donc on a décider de protéger des bébés à naitre en vaccinant des enfants pour qui la maladie ne fait rien. 

Et à tout ceux qui vont prétendre que "se vacciner n'empêche pas d'attraper le covid et le transmettre !", je réponds qu'il n'ont qu'à consulter les études scientifiques, le risque  de transmission est diminué de moitié environ. Je ne parle même pas du risque de forme grave, qui est énormément réduit.

 

Et à tout ceux qui vont me dire "Oui, mais Omicron est moins dangereux !"  Ben peut-être, on est sûr de rien, c'est trop tôt pour le savoir, c'est peut-être aussi grâce à la vaccination massive qu'il y a moins de formes graves.

Portrait de Pancho Villa
9/janvier/2022 - 18h34
Babeth11 a écrit :

Morandini pose les bonnes questions. 

La vaccination est devenu un acte de foi, il faut se faire piquer pour démontrer qu'on est croyant.

Quand on leur demande juste à quoi ça sert concrètement, ils bégayent.

Omicron n'est pas plus dangereux qu'un rhume et ce n'est plus qu'une question de jours avant qu'il n'ait totalement écrasé le variant delta, nous offrant enfin l'immunité collective.

Donc même si le vaccin avait été efficace et non dangereux, il ne servirait plus à rien dans la configuration actuelle.

Je suis tout à fait d'accord avec vous. Le problème c'est qu'ils vont bien nous trouver un nouveau variant, ainsi cette mascarade continuera as vitam...

Portrait de Enjoyyourlife
9/janvier/2022 - 18h34

Il pose sûrement les bonnes questions mais à la mauvaise personne. 

 

Qu'est ce qu'on s'en fout de l'avis de ce médecin sur cette question posée de nombreuses fois à tout le monde sur tous les plateaux TV ? 

Il ferait mieux de poser cette question au président qui veut nous forcer à faire cette troisième dose. 

Quand je rentre dans un hôpital et qu'on me demande mon pass sanitaire, est ce que je vais demander à la secrétaire si c'est normal et si cela va changer quelque chose pour me faire soigner si je ne l'ai pas avec moi ?

Quand on va dans un bar et qu'on doit mettre le masque pour sortir du bar où aller aux toilettes, alors que juste avant le masque était retiré pour boire son verre. Est ce qu'on va polémiquer avec le barman si c'est normal ? 

.