Rechercher

07/01 19:40

EN DIRECT - Coronavirus - 328.214 personnes testées positives en 24h en France - Après le Snuipp-FSU, un deuxième syndicat d'enseignants appelle à la grève le 13 janvier dans les établissements scolaires

19h40: 328.214 personnes ont été testées positives au Covid-19 en 24 heures en France selon les données de Santé publique France.

15h21: Le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie organisera lundi matin, avec les équipes de Bercy et du ministère des Transports, une réunion par visio-conférence des acteurs de la chaîne alimentaire afin de s'assurer de son bon fonctionnement dans les semaines à venir, en pleine vague Omicron.

14h02: Le point sur ce que l'on sait

Le Snuipp-FSU, premier syndicat d’enseignants du primaire, qui dénonce « une pagaille indescriptible » en raison de l’épidémie de Covid-19 et le SE-Unsa pour les écoles mais aussi les collèges et les lycées, ont lancé vendredi un appel à la grève nationale jeudi 13 janvier. Une réunion en intersyndicale des syndicats de l’enseignement est prévue à 17H00.

« La situation depuis la rentrée de janvier engendre une pagaille indescriptible et un sentiment fort d’abandon et de colère parmi les personnels des écoles », dénonce le Snuipp-FSU dans un communiqué. Il regrette notamment le fait que « lors de la réunion sanitaire d’hier (jeudi, NDLR), le ministre est resté sourd une nouvelle fois aux exigences portées par les organisations syndicales pour sécuriser l’école ».

Le Snuipp-FSU « appelle donc les personnels des écoles à se mettre en grève le jeudi 13 janvier, face au chaos mais également au mépris et aux mensonges, pour obtenir les conditions d’une école sécurisée sous Omicron », est-il écrit. Le SE-Unsa appelle également les enseignants et autres intervenants « à se mettre en grève dans les écoles, collèges et lycées, le 13 janvier, pour faire entendre au ministre que l’école et ses personnels ne peuvent plus tenir avec des protocoles irréalisables et changeant de jour en jour », écrit le syndicat dans un communiqué. Concrètement, les enseignants ont jusqu’à lundi soir pour se déclarer grévistes.

« Il s’agit de revoir le protocole avec notamment le retour à la règle protectrice "un cas positif = fermeture de la classe", l’isolement des cas contacts intrafamiliaux et une politique de tests préventifs hebdomadaires salivaires systématiques », demande le Snuipp-FSU.

Les personnels « doivent être équipés dès maintenant de masques chirurgicaux, et FFP2 pour ceux qui le souhaitent, des autotests doivent leur être fournis et les salles de classe et de restauration équipées en capteurs de CO2 ».

Selon le Snuipp, « le ministre clame maintenir les écoles ouvertes mais le choix politique du gouvernement est bien d’assurer l’accueil des élèves, pour permettre aux parents d’aller travailler, au dépens de la santé des personnels, de celle des enfants, de leurs familles. Sur le terrain, la réalité est bien toute autre, les directeurs, directrices et les enseignants, enseignantes ne peuvent plus exercer correctement leurs missions d’enseignement ».

Sur la question des remplaçants, « le ministère doit enfin élargir le vivier de personnels remplaçants pour pallier les absences en abondant et recrutant les listes complémentaires ainsi qu’en recrutant des titulaires via un collectif budgétaire ».

13h34: Le Snuipp-FSU, premier syndicat d’enseignants du primaire, qui dénonce « une pagaille indescriptible » en raison de l’épidémie de Covid-19 et le SE-Unsa pour les écoles mais aussi les collèges et les lycées, ont lancé vendredi un appel à la grève nationale jeudi 13 janvier.

Le SE-Unsa appelle également les enseignants et autres intervenants « à se mettre en grève dans les écoles, collèges et lycées, le 13 janvier, pour faire entendre au ministre que l’école et ses personnels ne peuvent plus tenir avec des protocoles irréalisables et changeant de jour en jour », écrit le syndicat dans un communiqué. Concrètement, les enseignants ont jusqu’à lundi soir pour se déclarer grévistes.

11h28: Le Snuipp-FSU, premier syndicat d'enseignants du primaire, qui dénonce "une pagaille indescriptible" dans les écoles en raison de l'épidémie de Covid-19, a annoncé vendredi lancer un appel à la grève nationale jeudi 13 janvier, proposant à toutes les organisations syndicales de l'éducation de s'y joindre.

"La situation depuis la rentrée de janvier engendre une pagaille indescriptible et un sentiment fort d'abandon et de colère parmi les personnels des écoles", dénonce le Snuipp-FSU dans un communiqué. Il regrette notamment le fait que "lors de la réunion sanitaire d'hier (jeudi, NDLR), le ministre est resté sourd une nouvelle fois aux exigences portées par les organisations syndicales pour sécuriser l'école". Le Snuipp-FSU "appelle donc les personnels des écoles à se mettre en grève le jeudi 13 janvier, face au chaos mais également au mépris et aux mensonges, pour obtenir les conditions d'une école sécurisée sous Omicron", est-il écrit. Concrètement, les enseignants ont jusqu'à lundi soir pour se déclarer grévistes.

"Il s'agit de revoir le protocole avec notamment le retour à la règle protectrice 'un cas positif = fermeture de la classe', l'isolement des cas contacts intrafamiliaux et une politique de tests préventifs hebdomadaires salivaires systématiques", demande le syndicat. Les personnels "doivent être équipés dès maintenant de masques chirurgicaux, et FFP2 pour ceux qui le souhaitent, des autotests doivent leur être fournis et les salles de classe et de restauration équipées en capteurs de CO2".

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de kennynos
7/janvier/2022 - 22h17
Boubou69 a écrit :

Delta est encore très présent et les 200 morts par jours ça vous parle où on s'e fout parce qu'ils n'avaient qu'à se vacciner ?

Les anti vax nous répètent tous la journée qu'on n'a pas assez de recul sur les vaccins Pfizer et Moderna ...

Par contre, ces mêmes anti vax, savent déjà que le virus OMICRON n'est qu'un rhume bénin et qu'il n'aura aucun effet secondaire sur le long terme ...

Quelle mauvaise foi !

 

Il ne sera plus là d'ici février si sa chute continue avec la même progression

Je ne suis pas antivax, je l'ai déja dit mille fois, je suis pour obliger les plus de 60 ans et mangeurs de macdo qui saturent les réas à le faire.

Portrait de MS54840
7/janvier/2022 - 14h31

mon cousin infirmier à 'hôpital vient de démission (pas les moyens pour l'hôpital, la paperasse énorme, les insultes et l'énervement des gens qui attendent parfois 8 h aux urgences.... raz-le-bol, il arrête, (un de plus). Désormais il s'est mis à son compte en brocanteur (moins stressant pour lui).

Portrait de seb2746
7/janvier/2022 - 13h28
kennynos a écrit :

Mais sécuriser l'école pourquoi au juste?

Omicron est un rhume, on a les données de chaque pays ou il est largement majoritaire maintenant, quasiment aucun mort, les réas ne sont pas bouchées à cause de lui et il ne touche que les voies aériennes supérieures

En gros, quand le delta aura disparu d'ici 2/3 semaines maximum, fin du covid, ils vont arrêter leur psychose ces fragiles..

 

Sauf que : actuellement, les décès sont des décès "COVID" sans spécialement faire des tests + poussés sur un delta où autres variants (+ d'1 mois pour avoir des résultats en France et encore SI ils sont demandés) et Il n'y a pas d'autopsie à chaque décès car ce serait ingérable.

 

Pour le moment on a des morts encore et encore de non-vaccinés en grande majorité, la réalité du terrain c'est ça et il faut expliquer encore et encore aux familles que NON c'est pas juste un "rhume qui touche que ceux de +65 ans obèse et quasiment déjà mort" car ils l'ont lu sur antivax.fake.fr par un soit-disant professeur sans diplôme et sa sœur qui connaissent "tout".

Portrait de kennynos
7/janvier/2022 - 11h54

Mais sécuriser l'école pourquoi au juste?

Omicron est un rhume, on a les données de chaque pays ou il est largement majoritaire maintenant, quasiment aucun mort, les réas ne sont pas bouchées à cause de lui et il ne touche que les voies aériennes supérieures

En gros, quand le delta aura disparu d'ici 2/3 semaines maximum, fin du covid, ils vont arrêter leur psychose ces fragiles..

 

Portrait de Karim el_Karim
7/janvier/2022 - 11h47

ben oui deja que les entreprises vont mal, si en plus on doit garder les enfants a la maison, autant fermer tout le pays avec un confinement general !! ils pourraient faire greve et manifester un mercredi... ben non un jeudi histoire d'avoir un jour de repos en plus

pauvre de nous

Portrait de KERCLAUDE
7/janvier/2022 - 11h43

Il y avait longtemps depuis les dernières grèves ......

Portrait de Angelussauron
7/janvier/2022 - 11h33

Ils feraient mieux de fermer les écoles ça devient n'importe quoi. Les pharmacies sont pleines d'enfants et leurs parents, et si tu veux aller chercher des médicaments tu met entre 1h et 2h...

De tout manière je vois pas comment les enfants peuvent apprendre quoi que ce soit dans ces conditions. Qu'ils touchent aux autres vacances au pire, de tout manière les enseignants feront grève quoi qu'il arrive...