07/01 10:59

Une violente bagarre entre clients, policiers et employés a éclaté le soir du réveillon dans le restaurant parisien de Juan Arbelaez, ancien candidat de "Top Chef"

Durant la soirée du réveillon du 31 décembre dernier, une violente altercation entre des clients, des policiers et des employés du restaurant Yaya, dans le 19e arrondissement de Paris, s'est déroulée, selon Le Point. L'établissement appartient Juan Arbelaez, ancien candidat de "Top Chef" et mari de Laury Thilleman, qui n'était pas sur place au moment des faits.

En raison de la situation sanitaire liée au coronavirus, le préfet de police de Paris Didier Lallement avait décidé, le 29 décembre, d'imposer la fermeture des restaurants, bars et brasseries à 2h du matin, le soir du réveillon du Nouvel An. Mais, ce jour-là, le Yaya était encore ouvert quinze minutes après 2h du matin. Selon nos confrères, la police est alors intervenue pour demander aux employés d'encaisser les clients afin de fermer l'établissement.

"Elle est belle, la France. C'est ça qui vous attend, les jeunes", lance alors un salarié. Des propos qui ont provoqué la tension au sein du restaurant. D'après les images de vidéosurveillance, des policiers ont utilisé leur matraque et leur gazeuse sur le personnel et les clients. Une dizaine d'entre eux, pour la plupart alcoolisés, sont entrés dans la bagarre avant d'être interpellés et placés en garde à vue.

Le Point a recueilli le témoignage d'un employé du Yaya. "Ils sont cinq à six fonctionnaires à me sauter dessus pour me plaquer au sol. Ils me tapent dans le dos à coups de tonfa. L'un d'entre eux appuie son genou sur ma gorge. Je perds connaissance quelques minutes", se souvient-il. Un autre membre du personnel explique qu'il ne "pouvait plus respirer".

Suite à ces événements, la direction du Yaya s'est exprimée auprès de nos confrères. "Pour nous, c'est impensable ce qui s'est passé. Inimaginable. Il doit y avoir des superflics, c'est sûr, mais là, ce sont quelques policiers qui ternissent l'image de la police. Il y a ceux qui frappent et ceux qui laissent faire", indique le Yaya. 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Eugene
7/janvier/2022 - 15h27 - depuis l'application mobile

Bravo à la Police de faire respecter la loi, pour qui que ce soit.

Portrait de seb2746
7/janvier/2022 - 13h35
zincocoyote a écrit :

Le classique schéma : 1.Je suis en tort,  2. Je me rebelle, 3. J'occulte 1 et 2 et je me victimise. 

Les images montrent qu'il y a eu AGRESSION des policiers + tentative de meurtre, aucune menace ou insulte par le personnel OU les clients.

 

Les restos avaient dépassés un peu de l'heure, comme quasiment tout le monde ce jour là et c'est habituel. A aucun moment il n'y avait a tabassé à tout va le personnel et les clients sans distinction.

 

C'est une bavure, il y e n a de - en - mais c'est l’archétype même de la bavure là, tout est réuni et les policiers font profils bas depuis. Certainement le fait qu'ils ne savaient pas qu'il y avait des caméras pour filmer l'attaque.

Portrait de zincocoyote
7/janvier/2022 - 12h05

Le classique schéma : 1.Je suis en tort,  2. Je me rebelle, 3. J'occulte 1 et 2 et je me victimise. 

Portrait de COLIN33
7/janvier/2022 - 11h38 - depuis l'application mobile

Rien de nouveau ! mais ça continue...

Portrait de Aeroludo
7/janvier/2022 - 11h18
arcawen a écrit :

Méthode aussi habituelle du gars qui est en tort et qui ouvre ca bouche pour faire de la provoc avec la Police.

Oui il ne faut pas inverser les  rôles, quand il y a provocation, on voit le résultat !

 

Portrait de arcawen
7/janvier/2022 - 11h16
breizh56003 a écrit :

méthode habituelle des flics, classique

Méthode aussi habituelle du gars qui est en tort et qui ouvre ca bouche pour faire de la provoc avec la Police.