31/12 13:02

Nouvel An - Quelque 95.000 policiers et gendarmes sont mobilisés en France, dont 9.000 à Paris, ce soir notamment pour faire respecter l'interdiction de rassemblements spontanés, indique le ministère de l'Intérieur

Quelque 95 000 policiers et gendarmes sont mobilisés en France, dont 9.000 à Paris, pour la nuit du Nouvel An notamment pour faire respecter l'interdiction de rassemblements spontanés face à la flambée des cas de Covid-19, a indiqué vendredi le ministère de l'Intérieur.

Au total, le dispositif de sécurité représente 127 000 personnes, puisqu'il comprend également 32 000 pompiers et acteurs de la sécurité civile, a détaillé le ministère. Par ailleurs, près de 3 200 militaires de la force Sentinelle s'ajoutent au dispositif.

Le dispositif est à peu près identique à 2020 (100 000 policiers et gendarmes). "La légère diminution s'explique par une augmentation du dispositif l'année dernière pour faire respecter le couvre-feu et par une mobilisation accrue dans les Antilles et en Nouvelle-Calédonie depuis plusieurs semaines", a précisé Beauvau.

Les forces de l'ordre contrôleront également le port du masque, qui est de nouveau obligatoire dans les Bouches-du-Rhône et dans quinze centres-villes de Vaucluse. "Vu le nombre de personnes ou de situations qu'on risque de gérer, bien évidemment ça risque d'être secondaire" de contrôler le port du masque, a déclaré sur BFMTV/RMC David Le Bars, du syndicat des commissaires.

"Il y a deux priorités ce soir : les rassemblements interdits sur fond d'alcool, et vous savez que quand il y a de l’alcool c'est difficile de convaincre et puis il y a ceux qui vont commettre des actes de délinquance", a-t-il ajouté.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de canopee3
31/décembre/2021 - 15h02
Pln a écrit :

Ils seront là et bien là pour emmerder chaque blanc qui aura mis son masque inutile de travers.

Mais comme à chaque fois, pour empêcher qui on sait de cramer nos voitures, on pourra toujours les attendre.

Ah parce qu'en plus vous ne croyez plus non plus en la police?

Portrait de Mykeou
31/décembre/2021 - 13h37

Et la petite mémé à l'ASPA qui va chercher sa baguette de pain va se ramasser 135 euros de racket par un mercenaire d'état ? alors que la "diversité" va cramer des bagnoles et "rodéoiser" (pardon pour le barbarisme) sans soucis ?...Qu"attendent les "bourres" pour se révolter contre la vilénie que des "élus" grassement auto-payés leur ordonnent de faire un 31 Décembre au lieu de chasser la canaille.............................ou de réveillonner chez eux.

Portrait de Pln
31/décembre/2021 - 13h24

Ils seront là et bien là pour emmerder chaque blanc qui aura mis son masque inutile de travers.

Mais comme à chaque fois, pour empêcher qui on sait de cramer nos voitures, on pourra toujours les attendre.