22/12 16:30

Beyoncé, Jay-Z et Ariana Grande en lice pour l'Oscar de la meilleure chanson mais la France ne briguera pas de statuette dorée l'an prochain à Hollywood, son candidat "Titane" n'ayant pas passé l'étape des présélections

Beyoncé, Jay-Z et Ariana Grande sont en lice pour l'Oscar de la meilleure chanson mais la France ne briguera pas de statuette dorée l'an prochain à Hollywood, son candidat "Titane" n'ayant pas passé l'étape des présélections, a annoncé l'Académie des Oscars.

La ballade de Beyoncé "Be Alive", écrite pour le film "La Méthode Williams" avec Will Smith, fait partie des 15 titres retenus par l'Académie, qui les réduira ultérieurement à seulement cinq en vue de la cérémonie de remise des prix, le 27 mars.

La reine de la pop affronte son époux Jay-Z qui a de son côté produit le western noir "The Harder They Fall" et s'est acoquiné avec Kid Cudi pour la bande-son du film "Guns Go Bang".

Quant à Ariana Grande, elle apparaît dans le film satirique "Don't Look Up: Déni Cosmique" dans lequel elle interprète la chanson "Just Look Up", suppliant son public de prendre au sérieux la menace imminente d'une comète fonçant vers la Terre.

La jeune Billie Eilish est également dans la liste avec son titre "No Time To Die" composé spécialement pour le dernier film consacré à James Bond.

L'Académie des Oscars a aussi dévoilé mardi la liste des 15 films encore en lice pour le prix du meilleur film étranger, choisis parmi 92 au total. Chaque pays n'a droit qu'à un seul candidat.

La France a beau détenir le record du plus grand nombre de nominations dans cette catégorie prestigieuse, elle restera cette année spectatrice: "Titane", long métrage de Julia Ducournau célébré à Cannes par la Palme d'Or, a eu moins de chance sur Hollywood Boulevard que sur la Croisette. Ce film de genre, violent et mêlant hybridation femme/machine, sexualité avec des voitures et quête de paternité, était peut-être trop audacieux pour les votants des Oscars.

La présélection inclut l'Italien Paolo Sorrentino avec "La Main de Dieu" et le Japonais Ryusuke Hamaguchi pour "Drive My Car", adapté d'une nouvelle de Haruki Murakami.

L'Iran s'illustre une fois de plus avec son cinéaste Asghar Farhadi, déjà lauréat de l'Oscar du film étranger pour "Une Séparation" et "Le Client" et qui revient cette fois avec "Un héros".

Inattendue, la petite nation himalayenne du Bhoutan pourrait décrocher la première nomination de son histoire avec "L'Ecole du bout du monde", comédie mettant en scène un jeune instituteur envoyé dans la partie la plus reculée du pays.

Lauréat l'an dernier avec "Drunk", le Danemark revient encore en force cette année avec "Flee", qui retrace le parcours périlleux d'un jeune Afghan homosexuel cherchant asile en Europe. Ce film d'animation est aussi retenu dans la présélection pour le prix du meilleur documentaire, également publiée mardi.

"La Grotte", qui revient sur la course contre la montre pour sauver des adolescents thaïlandais prisonniers d'une grotte inondée par l'océan, ainsi que "Summer of Soul" de Questlove, sur le "Woodstock noir" organisé en 1969 à Harlem, ont aussi été retenus dans cette dernière catégorie.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de YVESM
23/décembre/2021 - 07h49

Il reste à ce film les salons de l’auto.