22/12 10:31

Un peu plus d’un an après la mort de Diego Maradona, des biens ayant appartenus à l’ancien numéro 10 argentin ont été mis en vente, à Buenos Aires... et ont fait un bide !

Un peu plus d’un an après la mort de Diego Maradona, des biens ayant appartenus à l’ancien numéro 10 argentin ont été mis en vente, à Buenos Aires, pour éponger ses dettes. Mais de nombreux lots sont restés sans acquéreurs. Au total, ce sont 90 lots qui étaient proposés lors de ces enchères en ligne. Et les objets étaient aussi divers que variés avec des cravates, des casquettes, des chaussures, une cave à cigares, des maillots, des œuvres d’art mais aussi un appartement, une maison offerte à ses parents ou encore deux BMW pour des mises à prix allant de 44 à 800.000 euros.

Mais, après trois heures, et malgré les attentes générées, la vente, qui a réuni près de 1.500 personnes à travers le monde, n’a permis de récolter que 23.000 euros, alors que des biens d’une globale de 1,26 millions d’euros n’ont pas trouvé preneurs.

C’est le cas de la maison de 700 m2 avec piscine que Diego Maradona avait achetée dans les années 1980 à ses parents, dans le quartier résidentiel de Villa Devoto à Buenos Aires, où ils ont vécu pendant plus de 30 ans, et dont le prix avait fixé à 797.000 euros, ainsi qu’un appartement dans la ville balnéaire de Mar del Plata (58.000 euros).

Le coupé BMW M4 (146.000 euros) et la BMW 750 I (200.000 euros), tout comme son pick-up Hyundai, qui avait une valeur de départ de 34.000 euros, n’ont également fait l’objet d’aucune offre.

Le lot le plus conséquent à être parti est un tableau d’une artiste argentine représentant «El Pibe de Oro» mi-joueur mi-ange, ceint du drapeau argentin et intitulé «Entre Fiorito et le ciel», acquis pour la somme de 1.910 euros.

Une photo de Diego Maradona avec l’ancien dirigeant cubain Fidel Castro, dont il était proche, a trouvé un acquéreur à Dubaï pour 1.420 euros.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions