29/11 21:32

Le chroniqueur Pierre Ménès visé depuis 10 jours par une nouvelle enquête : Il est accusé d'avoir agressé sexuellement une hôtesse d'accueil lors du match PSG-Nantes le 20 novembre dernier

L'ex-chroniqueur vedette de Canal+ Pierre Ménès est visé depuis le 20 novembre par une enquête pour "agression sexuelle", a appris l'AFP lundi auprès du parquet de Paris, confirmant une information du Parisien. D'après le quotidien, M. Ménès est accusé d'avoir agressé sexuellement une hôtesse d'accueil lors du match PSG-Nantes joué le même jour, en lui touchant la poitrine. Celle-ci aurait signalé les faits à la police sans porter plainte, d'après Le Parisien, Les investigations ont été confiées au 1er district de police judiciaire (1er DPJ), a précisé le parquet de Paris.

"Mon client, Pierre Ménès, a bien assisté au match PSG - Nantes. Il était accompagné de trois personnes durant toute la soirée. Il n'y a eu strictement aucun problème", a indiqué à l'AFP son avocat, Me Arash Derambarsh.

"La soirée s'est très bien passée et c'est confirmé par les attestations CERFA des trois personnes qui l'ont accompagné partout", a-t-il ajouté. "Mon client déposera une plainte pour dénonciation calomnieuse si on porte atteinte à son honneur ou à sa considération", a menacé le conseil de Pierre Ménès.

Mis sur la touche fin mars après des accusations d'agressions sexuelles, l'ex-chroniqueur vedette du "Canal Football Club", âgé de 58 ans, a quitté le 1er juillet dernier la chaîne cryptée, mettant fin à près de 12 ans de collaboration.

Ce départ est la conséquence de la diffusion le 21 mars sur Canal+ d'un documentaire sur le sexisme dans les rédactions sportives et la révélation de séquences l'incriminant, coupées au montage à la demande de la chaîne, soupçonnée de l'avoir protégé.

Pierre Ménès, 58 ans, est notamment accusé d'avoir soulevé hors antenne en 2016 la jupe de la journaliste Marie Portolano, co-réalisatrice du documentaire.

Il assure ne pas s'en souvenir en raison de graves problèmes de santé à l'époque: une cirrhose non alcoolique qui l'a éloigné des plateaux pendant sept mois et a nécessité une double greffe du foie et d'un rein.

Il est aussi critiqué pour avoir embrassé de force à la télévision la journaliste Isabelle Moreau en 2011, ainsi que la chroniqueuse Francesca Antoniotti en 2016.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de FierCommeUnVaquer
1/décembre/2021 - 15h46

Bonjour le paquet de gros beaufs dans ces commentaires qui ne tiennent qu'à minimiser des faits pourtant parfaitement définis dans le dictionnaire et la loi. Si vous avez quelque chose à y redire, contactez votre député pour faire changer la loi...

Article 222-22

Constitue une agression sexuelle toute atteinte sexuelle commise avec violence, contrainte, menace ou surprise.

Le viol et les autres agressions sexuelles sont constitués lorsqu'ils ont été imposés à la victime dans les circonstances prévues par la présente section, quelle que soit la nature des relations existant entre l'agresseur et sa victime, y compris s'ils sont unis par les liens du mariage.

 

Article 222-22-1

La contrainte prévue par le premier alinéa de l'article 222-22 peut être physique ou morale.

Lorsque les faits sont commis sur la personne d'un mineur, la contrainte morale mentionnée au premier alinéa du présent article ou la surprise mentionnée au premier alinéa de l'article 222-22 peuvent résulter de la différence d'âge existant entre la victime et l'auteur des faits et de l'autorité de droit ou de fait que celui-ci exerce sur la victime, cette autorité de fait pouvant être caractérisée par une différence d'âge significative entre la victime mineure et l'auteur majeur.

Lorsque les faits sont commis sur la personne d'un mineur de quinze ans, la contrainte morale ou la surprise sont caractérisées par l'abus de la vulnérabilité de la victime ne disposant pas du discernement nécessaire pour ces actes.

 

Article 222-22-2

Constitue également une agression sexuelle le fait de contraindre une personne par la violence, la menace ou la surprise à subir une atteinte sexuelle de la part d'un tiers.

Ces faits sont punis des peines prévues aux articles 222-23 à 222-30 selon la nature de l'atteinte subie et selon les circonstances mentionnées à ces mêmes articles.

La tentative du délit prévu au présent article est punie des mêmes peines.

 

Article 222-23 Version en vigueur depuis le 23 avril 2021

Tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu'il soit, ou tout acte bucco-génital commis sur la personne d'autrui ou sur la personne de l'auteur par violence, contrainte, menace ou surprise est un viol. Le viol est puni de quinze ans de réclusion criminelle.

 

Portrait de Galileo.
30/novembre/2021 - 10h13

Simple déformation professionnelle !!!!!

Toujours vérifier si le ballon est bien gonflé avant de débuter le match... smiley

Portrait de Angelussauron
30/novembre/2021 - 10h03

Cela commence à bien m'énerver le terme "Agression sexuelle".

On est entrain de mettre dans le même panier Hulot et Menes par ce même terme. Sauf qu'à l'heure actuelle les soupçons ne sont pas les mêmes .

Donc il va falloir changer le terme entre une touchette et un viol. Non toucher la poitrine d'une femme n'est pas un viol ou une agression sexuelle comme toucher le sexe d'un homme. Il est très facile de se défendre dans ce cas là une bonne claque ou un bon coup de poing sans à avoir à passer par les tribunaux. Cela aurait été une personne pas connue elle n'aurait pas porter plainte.

Et si ça se produit très souvent cela s’appelle du harcèlement et là c'est différent.

Les femmes vous voulez être l'égale des hommes et bien défendez vous comme un homme !

 

Portrait de Zopito°
30/novembre/2021 - 07h30

Il a fait simplement "pouêt pouêt camion" Pierre est un bon vivantsmiley

Portrait de renard08
30/novembre/2021 - 07h30

il ne comprend pas que l'on ne doit pas toucher les femmes ;ça va encore être la faute de la dame qui est venu mettre sa poitrine ds ses mains

Portrait de KERCLAUDE
30/novembre/2021 - 07h28

Encore lui mis en cause, cela devient une maladie.  

Portrait de LegendBrave9
30/novembre/2021 - 07h27

Je suis surpris par le nombre de message supprimé et la rapidité sur cet article. J'aimerais de même pour tous les messages de haine, raciste, injurieux, de Fake news sur d'autre articles....

Portrait de seb2746
30/novembre/2021 - 02h24

Comme si le parquet de Paris n'avait QUE ça à faire de l’embêter vu les milliers de dossiers en souffrance...

 

On lance rarement une enquête sans un minimum de preuves/témoignages concordants vu le prix/temps que ça coute.

 

puis n'oublions pas que sa défense c'est "venez me parler en privé seul à seul au lieu de dénoncer avec des preuves", si c'est pas une bonne réponse de pervers pépère...

Portrait de carino
29/novembre/2021 - 23h33

quand va t'on avoir une plainte contre un beau gosse ? 

commentaire juste pour détendre l'athmosphère excecrable de notre monde 

Je comdamne bien sur toute forme de violence physique et morale ( pour la question morale ca viendra un jour quand les hommes se rebelleront ) 

 Je pourrai en faire des dossiers .... 

Portrait de LesRipoublicains
29/novembre/2021 - 22h37

Non, ce n'est pas possible, ce type est tellement beau et séduisant (n'est ce pas Nicolas H.) qu'il n'a nullement besoin d'agresser une femme pour avoir ses faveurs.

On a vu la réaction du "conseil" de ce type, qui menace de dénonciation calomnieuse la victime présumée. On peut espérer que dans ces "tribunes spéciales VIP", il y a des caméras de surveillance qui pourront démêler le vrai du faux.

Pour mémoire, P.M. n'en est pas à son coup d'essai en matière d'agression sexuelle.

Portrait de Angelussauron
29/novembre/2021 - 22h11

Facile à savoir là il y avait forcément du monde.