29/11 13:31

Le secteur touristique mondial devrait encore perdre 2.000 milliards de dollars cette année sous l'effet des restrictions liées à la pandémie de Covid-19

Le secteur touristique mondial devrait encore perdre 2.000 milliards de dollars cette année sous l'effet des restrictions liées à la pandémie de Covid-19, a annoncé lundi l'Organisation mondiale du tourisme (OMT), qui juge la reprise de l'activité "lente" et "fragile". Cette estimation, similaire aux pertes essuyées en 2020, survient alors que de nouvelles restrictions ont été prises, en particulier en Europe, pour faire face à une nouvelle vague de l'épidémie et que le variant Omicron, détecté pour la première fois en Afrique du Sud, se propage dans le monde entier.

Ces dernières évolutions montrent que "la situation est totalement imprévisible" et que le secteur touristique n'est pas à l'abri d'aléas susceptibles de provoquer "d'énormes dégâts" économiques, a reconnu auprès de l'AFP le secrétaire général de l'OMT Zurab Pololikashvili. Selon l'agence onusienne, qui tiendra à partir de mardi et jusqu'au 3 décembre son Assemblée générale à Madrid, les arrivées de touristes internationaux devraient ainsi rester cette année "de 70 à 75% inférieures" à celles de l'avant-pandémie.

Le secteur touristique, l'un des plus touchés par les conséquences du Covid-19, devrait essuyer de nouvelles pertes pharaoniques, évaluées à 2.000 milliards de dollars, soit 1.780 milliards d'euros, un niveau identique à celui de 2020. "La crise du secteur touristique est historique, mais le tourisme a la capacité de récupérer rapidement", nuance toutefois Zurab Pololikashvili, en disant avoir l'"espoir que 2022 soit une bien meilleure année que 2021".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de miya.wallace
29/novembre/2021 - 21h58

Mince, ils sont ou ....les saisonniers ou les cons ? CQFD