15/11 09:41

Accusé d'agression sexuelle, Pierre Ménès interpelle son accusatrice, la journaliste Marie Portolano : "Moi aussi j'ai des reproches à lui faire. J'aimerais vraiment en parler avec elle" - VIDEO

Pierre Menes souhaite désormais régler ses comptes après les accusations d'agression sexuelle dont il a fait l'objet à Canal Plus et il fait désormais, à nouveau les plateaux télé pour s'expliquer. Cette fois c'est à Marie Portolano et son documentaire "Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste" qu'il souhaite demander des comptes.

Dans ce documentaire, la jeune femme invitait ses consœurs à s'exprimer sur les faits de sexisme et de harcèlement rencontrés sur leur lieu de travail.

Pierre Ménés avait essayé de se défendre mais sans convaincre. Hier, lors d'une interview réalisée avec le journaliste Éric Morillot dans l'émission "Les Incorrectibles", il a donc voulu interpeller Matie Portolano :

"Elle a dit que j'avais soulevé sa jupe. J'ai dit que je ne m'en souvenais pas parce que j'étais trop malade. Je faisais des encéphalopathies à répétition. J'aimerais vraiment un jour reparler à Marie de ça. Elle a des reproches à me faire certainement, moi aussi j'ai des reproches à lui faire."

Pierre Ménès ne comprend pas pourquoi l'animatrice l'a accusé dans son documentaire sans avoir tenté de lui parler plus tôt : "Je regrette qu'elle m'ait balancé cette histoire de jupe, cinq ans après, en pleine interview sans même m'avoir prévenu avant."

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Pierre henry 125
15/novembre/2021 - 14h43

Dans sa situation il faut faire le canard, sauf que lui à chaque prise de parole il s'enfonce un peu plus, il n'est vraiment pas doué, il vaudrait mieux qu'il refuse toute interview.

Portrait de Jilou1994
15/novembre/2021 - 13h03

Il a dérapé vraisemblablement même s'il a la mémoire sélective, mais c'est clair que la journaliste l'a instrumentalisé pour accomplir sa petite vengeance, euh pardon, son désir de justice. Lui n'est pas vraiment repentant en prétextant sa maladie qui a bon dos, et donc cela n'aide pas les victimes à lui pardonner pleinement non plus. Résultats du match : 1- 0 !

Portrait de Karim el_Karim
15/novembre/2021 - 12h59
Penni a écrit :

Dieu sait que je trouve ce type antipathique, mais ce que cette garce a orchestré contre lui est à vomir.

Le pire c'est que ça marche, c'est elle qui passe pour la victime.

elle est la victime non ?

Portrait de Penni
15/novembre/2021 - 12h41

Dieu sait que je trouve ce type antipathique, mais ce que cette garce a orchestré contre lui est à vomir.

Le pire c'est que ça marche, c'est elle qui passe pour la victime.

Portrait de canopee3
15/novembre/2021 - 12h39
Gregeagle a écrit :

Une honte aujourd'hui, une femme qui vous aime pas peu vous accusé sans preuve. 

C'est pour ça que certains hommes sont intouchables, bien assez malins pour ne pas (trop) laisser de preuves. Heureusement que les femmes peuvent dénoncer.

Portrait de Gregeagle
15/novembre/2021 - 12h21

Une honte aujourd'hui, une femme qui vous aime pas peu vous accusé sans preuve. 

Portrait de Karim el_Karim
15/novembre/2021 - 11h58

c'est quoi son reproche qu'il veut lui faire, qu'elle avait mis une culotte ??

menez tais toi, n'en rajoute pas... le silence est d'or...

Portrait de Dédérinox
15/novembre/2021 - 10h46

Menès n'a toujours pas compris qu'il devrait lâcher l'affaire, c'est dingue.

Portrait de geneva
15/novembre/2021 - 10h41

On en a un peu marre de ces mecs qui viennent sur les médias pour se justifier... Vous parlez avec elle.. Prenez votre téléphone et parlez-lui... Ce n'est pas notre affaire !

Portrait de Jse
15/novembre/2021 - 10h41

Il va se faire passer en victime .!!!!! ... Pourquoi il ne reconnait pas et demande pardon .... 

Sa fierté avant tout ce monsieur "puissant"!!!!!!!! dans la vie il faut savoir se remettre en question   

Portrait de Kingkong Taverne
15/novembre/2021 - 10h22

Un peu truculent mais un brave homme, il a compensé avec son physiquesmiley

Portrait de C'est Mon Avis
15/novembre/2021 - 10h19

Il ne se souvient plus d'avoir soulevé sa jupe mais se souvient parfaitement des reproches qu'il a à lui faire...

Au lieu de faire profil bas, il en remet une couche !

Je ne pense pas que ce soit un prédateur sexuel, en revanche, il y a des gestes à ne pas faire aux femmes, que ce fusse dans les années 80, 90 ou 2000 ! Il faut savoir se tenir face à ses collaborateurs et ses collaboratrices !

Il y avait certainement un travail à faire sur lui pour éviter ces gestes et ces remarques, même si pour lui ça ne prêtait pas à mal, mais ces problèmes de comportement n'avaient pas lieu d'être ! En général on qualifie les personnes qui ont ce genre de comportement des "gros beaufs". A aucun moment il ne se pose la question de savoir comment elle (et visiblement elle n'était pas la seule) a pu ressentir ses gestes et ses remarques, et se pose, lui, en victime !

Il faut savoir, parfois, se remettre en question !