10/11 16:02

Refoulements de migrants: Regardez le vif échange entre le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis et une journaliste néerlandaise lors d’une conférence de presse - VIDEO

Un vif échange entre le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis et une journaliste néerlandaise l'ayant interpellé mardi sur des refoulements présumés de migrants, faisait du bruit mercredi matin sur les réseaux sociaux en Grèce. "Nous avons une politique migratoire dure mais juste", a riposté Kyriakos Mitsotakis d'un ton irrité et ferme mardi soir à la journaliste Ingeborg Beugel qui l'accusait de "mentir" sur ces allégations de refoulements de migrants par la Grèce, documentés récemment par plusieurs médias et ONG.

"Vous ne pouvez pas entrer pas dans cet édifice (la résidence du Premier ministre, NDLR) et m'insulter, suis-je très clair là-dessus ?", a encore lancé Kyriakos Mitsotakis, en s'adressant en anglais à la journaliste, lors d'une conférence de presse commune avec son homologue néerlandais Mark Rutte, en visite officielle à Athènes. Il répondait à la question posée par la journaliste: "M. le Premier ministre, quand allez-vous enfin arrêter de mentir sur les refoulements, de mentir sur ce qui se passe avec les réfugiés ?"

"Je n'accepterai pas que quiconque pointe du doigt ce gouvernement et l'accuse de comportement inhumain", a averti Kyriakos Mitsotakis. Ses propos ont fait le buzz sur les réseaux sociaux mercredi, en particulier sur Twitter, parmi les journalistes grecs qui posent rarement des questions si ouvertement aux hommes politiques. "Ce doit être un choc désagréable pour le @PrimeministerGR d'être confronté à un journaliste qui n'est pas redevable du parti au pouvoir", ironise un un tweet.

"La honte, le vrai journalisme fait mal en Grèce", proclame un autre tweet qui répond à des journalistes et hommes politiques grecs accusant la journaliste Ingeborg Beugel d'avoir une position "pro-turque". Le hashtag #ollandesa (néerlandaise en grec) a été créé pour l'occasion. Le gouvernement grec a toujours démenti les allégations de refoulements de migrants par ses garde-côtes vers la Turquie voisine. Kyriakos Mitsotakis a à nouveau accusé mardi soir Ankara "d'instumentaliser" la question migratoire. Il a aussi reconnu qu'Athènes "interceptait des bateaux (passeurs, NDLR) venant de Turquie, comme nous avons le droit de le faire selon la réglementation européenne, et nous attendons des garde-côtes turcs qu'ils viennent les récupérer et les ramener en Turquie".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de kennynos
10/novembre/2021 - 21h25
Francefrancais a écrit :

ok le boomer islamiste

2022 c'est lepen

Non 2022 c'est le Z et seulement le Z

 

remballe ta poissonière gauchiste qui affirme que l'islam est compatible avec la france.

Portrait de Julien92
10/novembre/2021 - 18h52
seb2746 a écrit :

Rien à voir, ce gouvernement fait noyer des centaines de migrants en les poussant OU coulant leurs embarcations, c'est CA le sujet. Qu'importe la couleur là, ce qui est fait est ignoble et surtout inhumain.

 

Si vous êtes heureux qu'on massacre des familles et des enfants en les noyant, vous avez clairement un souci mental grave...

Et bien sur, comme tu as  tu as assisté a ces noyades,  l'information est sure.

Portrait de letarsier
10/novembre/2021 - 17h53
seb2746 a écrit :

Rien à voir, ce gouvernement fait noyer des centaines de migrants en les poussant OU coulant leurs embarcations, c'est CA le sujet. Qu'importe la couleur là, ce qui est fait est ignoble et surtout inhumain.

 

Si vous êtes heureux qu'on massacre des familles et des enfants en les noyant, vous avez clairement un souci mental grave...

Si vous ne comprenez pas que les passeurs sont les criminels, et qu'Erdogan se sert de ce tout ce beau monde pour exercer une capacité de nuisance, c'est vous qui avez un gros problème.

Portrait de seb2746
10/novembre/2021 - 17h42
Poufifille a écrit :

Cette femme crie son amour du mâle marron.

Laissons-la dans une petite pièce avec 30 d'entre eux.

Rien à voir, ce gouvernement fait noyer des centaines de migrants en les poussant OU coulant leurs embarcations, c'est CA le sujet. Qu'importe la couleur là, ce qui est fait est ignoble et surtout inhumain.

 

Si vous êtes heureux qu'on massacre des familles et des enfants en les noyant, vous avez clairement un souci mental grave...

Portrait de letarsier
10/novembre/2021 - 17h19

Ce n'est pas dans le pays de cette journaliste que l'on doit gérer des dizaines de milliers de clandés qui arrivent par la mer chaque année: qu'elle fasse pression sur son pays pour les accueillir via un pont aérien Istambul-Rotterdam.

Trop facile d'aller faire la morale dans de telles conditions.

Portrait de Penni
10/novembre/2021 - 16h39

Le monde entier ne peut plus supporter ces gauchistes boomers qui ne vivent que pour pourrir la vie des gens.