10/11 11:46

Le pass sanitaire des plus de 65 ans désactivé, en l'absence d'une dose de rappel, "6 mois et 5 semaines" après la précédente injection, à partir du 15 décembre, annonce Gabriel Attal

Le pass sanitaire des plus de 65 ans va être désactivé, en l'absence d'une dose de rappel, "6 mois et 5 semaines" après la précédente injection, à partir du 15 décembre, a précisé mercredi le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal. "Le 15 décembre, le pass sanitaire sera désactivé pour les personnes de plus de 65 ans, qui ont réalisé leur deuxième dose il y a plus de 6 mois et 5 semaines et qui n'ont pas fait le rappel", a indiqué sur Franceinfo le secrétaire d'Etat après l'annonce faite la veille par Emmanuel Macron lors de son allocution.

M. Attal a également confirmé que les personnes ayant des comorbidités, qui sont elles aussi incitées à faire un rappel au bout de six mois, ne sont pas concernées par la désactivation du pass sanitaire pour des "raisons juridiques et techniques". Pour "des personnes qui souffrent d'obésité ou d'une maladie cardio-vasculaire", le pass "connaît votre âge mais il ne connaît pas vos pathologies", a-t-il expliqué.

"Mais c'est très important que ces personnes qui sont plus fragiles vis-à-vis des formes graves que les autres fassent leur rappel de vaccination", a ajouté M. Attal. Le porte-parole a confirmé aussi qu'il n'y a pas d'obligation de dose de rappel pour les soignants même s'ils sont eux aussi incités à la faire et que la campagne de rappel sera ouverte aux 50-64 ans dès le début décembre.

"Grâce à la vaccination, on a érigé une muraille contre les formes graves du virus, on a 75 % des Français qui sont complètement vaccinés, il ne faut pas que cette muraille se fissure", a argumenté le porte-parole. "La hausse de 40% en une semaine du taux d'incidence est un signal d'alerte", a insisté mardi le chef de l'Etat, en lançant aussi un appel aux non-vaccinés à se faire injecter le sérum. "C'est grâce au rappel que nous pourrons continuer de vivre", a-t-il ajouté, alors que des études montrent une baisse de l'efficacité vaccinale au bout de quelques mois.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de ✂
11/novembre/2021 - 11h49

le vaccin des morticoles rend malade les gens bien portant !

Portrait de ✂
11/novembre/2021 - 11h47

C'est la dictature !

Portrait de Marine70
11/novembre/2021 - 02h37 - depuis l'application mobile

oh oui encore une piqûre, merci mon seigneur.

Portrait de stbx00
10/novembre/2021 - 18h35
DUSCO a écrit :

je n'ai pas eu le plaisir d'aller dans les pays que vous citez pour comparer, par contre sur un sujet aussi grave que de priver de libertés (restaurants, cinémas, theatres, musées etc... ) toute une population pour l'instant agée de plus de 65 ans dont on dit qu'il est obligatoire d'avoir une troisième dose de vaccin (sans se préoccuper des mélanges possibles et de leurs conséquences),  on aurait pu penser que l'assemblée nationale et les représentants du peuple auraient été consultés, mais non rien. Un claquement de doigts de Jupiter c'est tout.

en bonus, je vous donne la définition de la dictature :

concentration de tous les pouvoirs entre les mains d'un individu, d'une assemblée, d'un parti, d'une classe.....

 

C'est quand même dingue. On peut discuter de la mise en place du pass sanitaire mais sur le principe, c'est un procédé destiné à limiter les contaminations pas à emmerder la population. Comparer cela à une dictature c'est totalement disproportionné...

Portrait de JARRIVE71
10/novembre/2021 - 17h13
DUSCO a écrit :

je n'ai pas eu le plaisir d'aller dans les pays que vous citez pour comparer, par contre sur un sujet aussi grave que de priver de libertés (restaurants, cinémas, theatres, musées etc... ) toute une population pour l'instant agée de plus de 65 ans dont on dit qu'il est obligatoire d'avoir une troisième dose de vaccin (sans se préoccuper des mélanges possibles et de leurs conséquences),  on aurait pu penser que l'assemblée nationale et les représentants du peuple auraient été consultés, mais non rien. Un claquement de doigts de Jupiter c'est tout.

en bonus, je vous donne la définition de la dictature :

concentration de tous les pouvoirs entre les mains d'un individu, d'une assemblée, d'un parti, d'une classe.....

 

Merci de nous rassurer , votre définition de la dictature prouve que ce n'est pas le cas en France.

Portrait de Julien92
10/novembre/2021 - 15h52

Ce qui veut dire que si quelqu'un non vacciné veut avoir un pass, il lui faudra 8 mois. 2 mois entre la première dose et la deuxieme, et 6 mois entre la deuxieme  et la troisieme  Donc juillet 2022 au plus tôt.

Portrait de Greenday2013
10/novembre/2021 - 13h03
DUSCO a écrit :

comme quoi on peut facilement, sur un simple claquement de doigt, basculer d'un régime démocratique en une dictature

Ah oui alors, empêcher les gens de s'empiler dans les hôpitaux, protéger des vies, c'est vraiment la dictature !

Portrait de Penni
10/novembre/2021 - 12h47

Fin aout Véran affirmait que la troisième dose n'aurait aucun impact sur le pass sanitaire.

Il mentait, comme toujours.