05/11 14:31

Var: Une vingtaine d'individus tente de dégrader une caméra de vidéoprotection à Fréjus en mettant le feu à un enfin de chantier - Deux personnes interpellées - VIDEO

La nuit  dernière a été particulièrement tendue à Fréjus dans le Var, après plusieurs feux de matériels urbains et de véhicules, allumés par de jeunes individus, selon une source proche du dossier à CNEWS.

Des policiers ont été appelés vers 22h40, dans le quartier de la Gabelle, pour une vingtaine d'individus qui tentaient de dégrader une caméra de vidéoprotection, en mettant le feu à un engin de chantier placé sous le mât. En arrivant sur place, les trois équipages se sont retrouvés face à 20 à 30 individus, répartis en petits groupes très mobiles, et en possession de poubelles remplies de pierres et de mortiers d'artifice dont ils se servaient contre les policiers.

Des renforts de Draguignan et Toulon ont été appelés, ainsi que la police municipale. Vers minuit, les individus ont mis le feu à un véhicule stationné sous une autre caméra à l'arrière de la cité. Ils ont été mis en fuite par les policiers. Ensuite, des individus ont mis le feu à un appartement dans un bâtiment en construction et à 7 containers poubelles, qui ont été éteints par les pompiers, toujours selon une source proche du dossier à CNEWS.

Bilan : une caméra détruite et un policier blessé à l'oeil (un objet en céramique a été lancé du 5e étage d'un bâtiment et il a reçu un éclat dans l'oeil). Ce dernier a été emmené aux urgences ophtalmo de Cannes. Des impacts de tirs de mortiers ont également été constatés sur un véhicule police. 

La police a procédé à deux interpellations : un homme âgé de 24 ans connu de la police, en garde à vue pour participation à un attroupement armé et violences aggravées (car commises en réunion), et un jeune de 15 ans, connu de la police, en garde à vue pour participation à un attroupement armé et dégradations volontaires par incendie. Le retour au calme a été constaté vers 2h du matin.

Le syndicat Alliance Police Nationale a réagi vivement sur Twitter, affirmant que «la police est à bout».

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Penni
5/novembre/2021 - 17h06

C'est devenu la normalité. C'est ça d'être un pays de gauche.

Portrait de Nowo
5/novembre/2021 - 16h36

Le mineur ---> C'est pas bien mon petit, tu ne dois pas recommencer, tiens prends les 500€ que Mr Macron va te donner et ne fais plus de bêtise !

Le majeur ---> C'est pas bien mon grand, en plus tu es déjà connu de la police, alors pour toi ça sera un bracelet électronique pendant 2 mois, tiens prends les 500€ qu'on te donne déjà et ne fais plus de bêtise !

Justice a été rendue ! 

Portrait de vraimentcompliqué2
5/novembre/2021 - 15h01

Je n'ai même plus les mots car jour après jour les actes de délinquance se suivent et se ressemblent. Tant dans l'acte lui-même que dans le profil des auteurs.

Portrait de Tristan96
5/novembre/2021 - 14h53

Arrêtez avec vos..."jeunes individus" !!!!    Employez les bons mots !! Ce sont des délinquants, DES VOYOUS !!!  C'est dingue de toujours vouloir ménager ces pourritures.