04/11 17:31

Dans une conversation vidéo depuis la Station spatiale internationale, l'astronaute Thomas Pesquet a décrit au président Emmanuel Macron les dégâts climatiques sur Terre qu'il a vu depuis l'espace - Regardez

Dans une conversation vidéo depuis la Station spatiale internationale (ISS) jeudi, l'astronaute Thomas Pesquet a décrit au président français Emmanuel Macron les dégâts climatiques sur Terre qu'il a vu depuis l'espace au cours de sa deuxième mission en orbite. "Est-ce que vous voyez véritablement les conséquences du dérèglement climatique, des traces tangibles ?", lui a demandé le chef de l'Etat, depuis son bureau.

"Malheureusement oui, Monsieur le président. Par le hublot de la Station spatiale on voit distinctement la fragilité de la Terre, une oasis avec des ressources limitées, et les effets néfastes des activités humaines, la pollution des rivières, la pollution atmosphérique", a répondu l'astronaute, en apesanteur dans la station. Thomas Pesquet doit regagner la Terre dans les tout prochains jours, mais la date précise n'a pas encore été annoncée.

"On voyait des régions entières qui brûlaient, le Canada, la Californie recouverte d'un nuage de fumée, les flammes qu'on voyait à l'oeil nu à 400 km d'attitude, même chose dans le sud de la France et la Grèce et sur le bassin méditerranéen", a-t-il poursuivi. Il a aussi décrit "le triste spectacle des tempêtes tropicales qui s'enchaînent".  "Vous avez vu des évolutions par rapport votre dernière mission ?", a enchaîné Emmanuel Macron, qui avait déjà conversé avec l'astronaute. "Oui, ces phénomènes météorologiques s'accélèrent de manière inquiétante", a répondu l'astronaute, tandis que le chef de l'Etat restait un instant silencieux.

"On espère qu'on va arriver à prendre les mesures qui s'imposent pour que la planète reste habitable pour tout le monde", a conclu M. Pesquet, en lui proposant une nouvelle discussion lors de son amerrissage prochain. "Il faut accélérer beaucoup plus les engagements et leur mise en œuvre. C'est l'objectif de cette COP26 et de ce qu'on essaie tous de faire au niveau national, régional et européen", a conclu le président, en remerciant l'astronaute d'apporter "cette part de rêve et d'inspiration".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de carino
5/novembre/2021 - 07h56

Le tout est de savoir qui va faire des efforts ? La classe moyenne comme très souvent ? les entreprises ? les personnes fortunés ? quelles règles existantes vont elles être complètement modifiées ? quel changement constitutionnel ?  selon ce qu'on a attendu même du côté des verts , on n'a pas l'impression qu'ils sont prêts à bouleverser nos habitudes ....là toute l'hypocrisie de s'afficher avec l'étiquette " pro pour le climat " 

Personnellement je ne suis pas sur que c'est viable pour la classe moyenne et que certains acceptent de se remettre en question . 

La prise de conscience aujourd'hui est très majoritaire sauf chez certains conservateurs ou certaines personnes .... 

Portrait de christ59200
4/novembre/2021 - 23h57

Cela fait rêver quand même... Merci Thomas. Merci Monsieur le président.

Portrait de christ59200
4/novembre/2021 - 23h03
freemoto a écrit :

J'aime bien Thomas Pesquet, ses photos, son côté sympa et le fait qu'il nous a redonné le goût de pour l'espace, mais je pense que là, il est très mal placé pour nous faire la moral. Quand on imagine la pollution générée par l'industrie spatiale, on se la coince.

freemoto ? Moto libre ? La nasa et l'agence europèenne spatiale polluent certainement moins que les blaireaux sur leurs deux roues et apportent des réponses. Par contre quand je vois des "millionnaires" se taper 8 minutes en zéro gravité oui cela me fait mal au ventre... (william shatner, etc....)

Portrait de christ59200
4/novembre/2021 - 22h55
OumleDauphin a écrit :

Et M.Pesquet ne pense-t-il pas que "partir là-haut" ne contribue pas aussi à ce dérèglement ? 1150 tonnes de Co2 produits pour le seul décollage de SpaceX ! => Soit l'équivalent d'une voiture qui va parcourir 15.000 km/an pendant...638 ans.

Sauf qu'il ne fait pas du tourisme spatial... Il a des tâches à faire pour faire évoluer la science !!!Oum le dauphin vous utilisez une perceuse sans fil ? Dites vous bien que cette technologie vient de l'espace... Regardez l'excellent film "the first man"...

Portrait de michel.hugo@icloud.com
4/novembre/2021 - 18h52

Et les fautes d'orthographe, il les a vues aussi!!!!!

Portrait de freemoto
4/novembre/2021 - 18h15

J'aime bien Thomas Pesquet, ses photos, son côté sympa et le fait qu'il nous a redonné le goût de pour l'espace, mais je pense que là, il est très mal placé pour nous faire la moral. Quand on imagine la pollution générée par l'industrie spatiale, on se la coince.