03/11 12:49

Le prix Goncourt 2021 attribué ce midi à Mohamed Mbougar Sarr pour son livre "La plus secrète mémoire des hommes" - Le prix Renaudot décerné à Amélie Nothomb pour "Premier sang"

Le Goncourt, le plus prestigieux des prix littéraires français, a été décerné mercredi au Sénégalais Mohamed Mbougar Sarr, qui devient à 31 ans le premier écrivain d’Afrique subsaharienne à être consacré par ce prix. Il est aussi un des plus jeunes lauréats. Le trentenaire a obtenu six voix au premier tour, a annoncé Philippe Claudel, secrétaire général du Goncourt, au restaurant Drouant, pour « La plus secrète mémoire des hommes » (ed. Philippe Rey), roman qui s’inspire du destin maudit de l’écrivain malien Yambo Oulologuem.

« Je ressens beaucoup de joie. Tout simplement », a-t-il déclaré à la presse à son arrivée à Drouant, au coeur de Paris. « Il n’y a pas d’âge en littérature. On peut arriver très jeune, ou à 67 ans, à 30 ans, à 70 ans et pourtant être très ancien », a-t-il ajouté. D’autres voix sont allées à Sorj Chalandon pour « Enfant de salaud » (Grasset) et au Haïtien Louis-Philippe Dalembert pour « Milwaukee Blues » (Sabine Wespieser). Aucune ne s’est portée sur Christine Angot avec « Le Voyage dans l’Est » (Flammarion), qui avait remporté la semaine précédente le prix Médicis

. « Avec ce jeune auteur, on est revenu aux fondamentaux du testament du Goncourt. 31 ans, quelques livres devant lui. Espérons que le Goncourt ne lui coupera pas son désir de poursuivre », a commenté Philippe Claudel, du jury. « Ça c’est fait au premier tour. C’est écrit de façon flamboyante. C’est un hymne à la littérature », a souligné Paule Constant, autre membre du jury. Mohamed Mbougar Sarr succède à Hervé Le Tellier, dont le roman « L’Anomalie » avait été primé l’année dernière lors d’une cérémonie en visioconférence, en raison de la crise sanitaire liée au Covid-19.

Le prix Goncourt, décerné par un jury de sept hommes et trois femmes, rapporte un chèque de 10 euros mais il garantit des ventes en centaines de milliers d’exemplaires. Hervé Le Tellier a même dépassé le million en moins d’un an. Le prix Renaudot, annoncé juste après au même endroit, a été décerné à Amélie Nothomb pour « Premier sang » (Albin Michel), consacré à son père, décédé en 2020.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Nicole Palette
4/novembre/2021 - 13h27
Le Vénéneux a écrit :

Est ce que le livre est fourni avec les crayons de couleurssmiley ?

Il faut avoir les moyens de se payer des crayons de couleurssmiley

Portrait de Le Vénéneux
3/novembre/2021 - 15h18

Est ce que le livre est fourni avec les crayons de couleurssmiley ?

Portrait de jarod.26
3/novembre/2021 - 13h56

mince zemmour doit être dans un état !!! smiley

Portrait de vraimentcompliqué2
3/novembre/2021 - 13h42
PourMieuxTeMangerMonEnfant a écrit :

De quel racisme vous parlez ?

Blancs-becs veut juste dire non initié ou au mieux débutants.

Rien à voir avec la couleur de peau

Je serais raciste envers qui au juste ?

En Martinique et en Guadeloupe la terminologie "blanc-bec" a un sens très, très précis ! Cessez de feindre voire dissimuler votre ignorance. Vous êtes un raciste affirmé ! 

Portrait de vraimentcompliqué2
3/novembre/2021 - 13h29
PourMieuxTeMangerMonEnfant a écrit :

Pendant qu'les petits blancs becs de ce site sont incapables de citer plus de 4 livres.

La "plus belle" réflexion raciste du jour.

Portrait de Greenday2013
3/novembre/2021 - 13h23
PourMieuxTeMangerMonEnfant a écrit :

Pendant qu'les petits blancs becs de ce site sont incapables de citer plus de 4 livres.

C'était la remarque raciste du jour.