25/10 07:16

Toulouse : Un collégien roué de coups après avoir participé à "1,2,3 Soleil" dans la cour de récréation selon les codes de la série Squid Game

A Toulouse, un enfant a été roué de coups après avoir participé à un jeu selon les codes de la série Squid Game. Depuis que la série est sortie sur la plate-forme américaine, l’Éducation Nationale s’inquiète de la violence dans les établissements scolaires. C’est ce qui est arrivé à un collégien jeudi dernier.

Lors de la pause, ses camarades et lui jouent à 1,2,3 Soleil. Mais l’un deux décide d’y ajouter une dimension violente, en ces termes : « celui Comme le rapporte France 3 Occitanie, la mère de l’adolescent en question a expliqué, ulcérée : « Mon fils a pris peur et a alors voulu arrêter de jouer.

Pour ses camarades, il a bougé ! Ils se sont alors mis à lui courir après. Il s'est enfui, mais l’un de ses copains lui a fait un croche-patte dans un coin du collège.

Une fois à terre, ils se sont tous mis à le taper à coups de pied au ventre et à la tête ! » Elle a décidé de porter plainte mardi 19 octobre dans un commissariat de Toulouse pour « violences aggravées », et reste choquée de la tournure prise par les évènements : « les coups reçus par mon enfant auraient pu être dramatiques, selon le médecin qui l'a ausculté le jour même. Il a encore mal au ventre et ne mange plus depuis l'agression. Il ne va pas bien. »

La principale du collège a quant à elle parlé d’un « jeu qui a en effet dégénéré », et a expliqué que « des procédures disciplinaires sont engagées. »

Cet incident n’est pas un cas isolé. De nombreux professeurs et chefs d’établissements s’inquiètent de plus en plus des effets néfastes qu’à cette série sur le comportement des élèves.

Le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer a de son côté appelé mardi dernier à une « responsabilité collective » et a déclaré qu’ « il s’agit de jeux qui ensuite ont une influence sur la cour de récréation en termes de jeux dangereux (...) nous avons alerté à la fois les directeurs d’écoles et les principaux de collèges sur ces phénomènes-là de façon à ce qu’il y ait une attention. »

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Mon bon Blaze
25/octobre/2021 - 12h11

Il y a tous les jours des comportements violent dans les cours de récréation, et ce même avant la diffusion de la série Squid Game.

L'article laisse entendre qu'il y a un lien entre le jeux qui tourne mal et la série, et j'ai l'impression que c'est l'auteur de l'article qui fait ce lien et pas forcément les gamins ... bref. Et donc si c'était arrivé il y a 6 mois ce fait divers serait passé totalement inaperçu.

Ce qui est certain c'est que ça va donner des idées à ceux qui n'y avaient pas pensé.

Portrait de lily6228
25/octobre/2021 - 11h27
christ59200 a écrit :

Aprés la diffusion du jour le plus long le lendemain ont joué souvent "à la guerre" dans la cours de récréation sans pour autant rouer de coup le petit camarade. D'autre part si les indications d'age sont mises sur les écrans c'est pas fait pour les chiens... C'est pas la série qui est responsable mais les parents.

Ce n'est jamais aussi simple. Il suffit d'avoir une connexion internet ou de connaître quelqu'un qui en a une pour récupérer les épisodes très facilement, même si les parents mettent en place des mesures. Pour autant, ça ne justifie pas que des idiots prennent la série comme exemple.

Portrait de christ59200
25/octobre/2021 - 11h08

Aprés la diffusion du jour le plus long le lendemain ont joué souvent "à la guerre" dans la cours de récréation sans pour autant rouer de coup le petit camarade. D'autre part si les indications d'age sont mises sur les écrans c'est pas fait pour les chiens... C'est pas la série qui est responsable mais les parents.

Portrait de shermancrow
25/octobre/2021 - 08h24

Imaginez que ce sont ces générations de dégénérés, aux parents absents qui ont laissé tombé toute forme d'éducation en pensant que ce sont les institutions qui doivent leur inculquer des notions élémentaires comme le savoir être, le savoir vivre, les bonnes valeurs... ce sont eux qui auront un jour le pays entre leurs mains et qui paieront nos retraites... ou pas...