13/10 15:02

Le chanteur Enrico Macias porte plainte pour escroquerie contre un médecin après avoir investi 400.000 euros dans un projet de centre esthétique à Paris

Enrico Macias et un de ses amis attaquent en justice un ancien médecin parisien, et son gendre. Selon Le Parisien, ils ont déposé plainte pour recel d'escroquerie contre Martial Benhamou, radié de la profession, et contre son gendre, Grégory Senac. En 2011, le chanteur et son ami René avaient investi 400.000 euros chacun dans un projet intitulé "Cosmetic Hospital World Resort", une clinique esthétique à Paris. 

Séduit le projet, le 10 mars 2011, le duo transfère la somme sur le compte personnel du Dr Benhamou. Le gendre du médecin aurait alors adressé "par mail les contrats de cession de parts sociales ainsi que les contrats de cession avec le registre de commerce et de société", comme le rapporte la plainte consultée par nos confrères. 
Malgré les multiples relances, le médecin et son gendre n'ont ensuite plus donné signe de vie.

En juin 2013, le chanteur et son ami découvrent, stupéfaits, que leurs noms n'étaient pas mentionnés "dans les statuts de la société". "En tant qu’associés, nous aurions dû recevoir les bilans et états comptables, participer à certaines décisions. (…) Mais rien. On n’a jamais fait appel à nous", a confié l’ami du chanteur. Martial Benhamou et Grégory Senac "reconnaissent leur dette et acceptent de rembourser la somme de 116.200 euros en quatorze fois". Entre mars 2016 et mai 2018, le remboursement est effectué avant de s'arrêter brusquement.

Pour l'avocat des deux plaignants, Me Arash Derambarsh, "ils ont compris que ce projet grandiloquent n’était qu’une escroquerie caractérisée". De leur côté, via leurs avocats, Martial Benhamou et Grégory Senac ont contesté les faits qui leur sont reprochés. 
Ils soutiennent que les plaignants sont "associés de la société" mais que la société "n’a pas réussi à se développer". Par conséquent, le projet a "été abandonné, de telle sorte que tous les associés ont perdu leur investissement". Le Parisien précise qu'ils s’estiment victimes d’une "tentative d’extorsion de fonds".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de YVESM
13/octobre/2021 - 19h05

Le millionnaire du dimanche.

Portrait de JF_Lacour
13/octobre/2021 - 17h49
Seb57 a écrit :

Il pleurnichait chez Drucker parce qu’il était ruiné et qu’ils allaient lui saisir la villa dans le sud.. finalement il a trouvé un bas de laine de 400000€ à investir … 

Non. Ces 400.000 c'est aussi de l'histoire ancienne et d'une certaine manière lié à son opération malheureuse avec la banque Islandaise.

Les 400.000 font partie des 5 millions en cash qu'il avait touché contre l'hypothèque de sa villa  le reste des 35 millions ( valeur de la villa ) restant investi et placé dans la banque : mais de cet investissement il ne reste plus rien depuis la faillite de la banque. 

Portrait de Seb57
13/octobre/2021 - 17h40

Il pleurnichait chez Drucker parce qu’il était ruiné et qu’ils allaient lui saisir la villa dans le sud.. finalement il a trouvé un bas de laine de 400000€ à investir … 

Portrait de presse purée
13/octobre/2021 - 16h59

Family Business : série à voir impérativement ! (la beucherie) avec Enrico et Gérard Darmon.

Il y a trop de ressemblance avec ce fait divers.

Portrait de COLIN33
13/octobre/2021 - 15h46 - depuis l'application mobile

Encore! qu'il arrête de vouloir jouer à l'homme d'affaire...

Portrait de th93100
13/octobre/2021 - 15h36

smiley  il était meilleur pour la chanson qu'il ne l'est pour les affaires Enrico...

Même son avocat est véreux et en voie de radiation pour plagiat de thèse.... de plus adjoint au maire de .... Courbevoie !!! tous les signaux sont au rouge !

Portrait de Lunesoleil
13/octobre/2021 - 15h21

Enrico est un spécialiste des coups foireux, c'est pas la premier fois qu'il trempe dans des affaires bizarres ...

Portrait de Lexpertdelamaisonmere
13/octobre/2021 - 15h18

Martial Benhamou est aussi malin que son frère Serge qui est aussi le mari de la fille d'Enrico.

Il peut toujours essayer de se faire rembourser auprès de Patrick Abitbol, le cousin des 2 frères.