11/10 11:31

Coronavirus - Les habitants de Sydney sont sortis de près de quatre mois d'un confinement strict, décrété dans la plus grande ville d'Australie pour faire barrage à l'épidémie de Covid-19 - VIDEO

Les habitants de Sydney sont sortis lundi de près de quatre mois d'un confinement strict, décrété dans la plus grande ville d'Australie pour faire barrage à l'épidémie de Covid-19. Dans cette ville de cinq millions d'habitants, un confinement avait été décidé à l'été pour empêcher la propagation du variant Delta du coronavirus, hautement contagieux.

Il a été levé après 106 jours de restrictions, au vu de la baisse des contaminations – 496 cas enregistrés lundi dans l'Etat de la Nouvelle-Galles du Sud, le plus peuplé du pays – et de l'avancée de la vaccination, avec plus de 70% de la population âgée de plus de 16 ans complètement vaccinée. Quelques lieux accueillant du public comme les bars ou les restaurants sont à nouveau ouverts pour les clients vaccinés.

Peter Morgan, 35 ans, ne boudait pas son plaisir de recouvrer la liberté. "Même s'il gèle dehors, c'est tellement bon", se félicitait-il. "Ce sont des petits plaisirs qui compensent une grande partie du stress lié à l'enfermement". Les coiffeurs ont rouvert leurs portes avec un carnet de rendez-vous déjà bien rempli et dès le matin, des files d'attente se sont formées, en dépit d'une météo maussade. Brett Toelle, un client du salon de Surry Hills, dont la dernière coupe remonte à 15 semaines, était "impatient" de se faire coiffer. Les accros du shopping étaient ravis de pouvoir enfin s'adonner à leur activité préférée.

A minuit, heure officielle de la levée du confinement, des centaines de personnes ont afflué à Kmart, un magasin proposant des produits à bas coût à Mount Druitt, dans la banlieue ouest de Sydney. Des images des longues queues au niveau des caisses ont envahi les réseaux sociaux. Depuis juin, les magasins, écoles, commerces et entreprises étaient fermés pour les activités dites "non-essentielles". Les déplacements étaient limités à cinq kilomètres du domicile et il n'était pas possible de rendre visite à des proches, de pratiquer une activité sportive, de faire du shopping ou d'assister à des funérailles.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de avalonze22
11/octobre/2021 - 11h40
alex t'es rieur a écrit :

Ben ils sont masos ou quoi là bas?!

pour retrouver de la liberté et ne pas être enfermé il y a un outil merveilleux qui s'appelle le passe sanitaire!!! 

vaccination + ça c'est la fin des confinements et même couvre-feux!!!

MDRRRR

le gars à 2 ans de retard , 

vaccin = n'empêche absolument pas d'attraper le virus (légère diminution)

vaccin = et n'empêche absolument pas de refiler le virus (charge viral identique)

et comme disent les scientifique , le pass sanitaire n'a rien de sanitaire , c'est un pass politique 

Portrait de alex t'es rieur
11/octobre/2021 - 11h32

Ben ils sont masos ou quoi là bas?!

pour retrouver de la liberté et ne pas être enfermé il y a un outil merveilleux qui s'appelle le passe sanitaire!!! 

vaccination + ça c'est la fin des confinements et même couvre-feux!!!