28/09 16:40

Le journaliste Taha Bouhafs condamné pour avoir qualifié la syndicaliste policière Linda Kebbab d’"Arabe de service" sur Twitter

Le journaliste Taha Bouhafs a été reconnu coupable d'injure publique en raison de l'origine par le tribunal correctionnel de Paris. Il avait qualifié la syndicaliste policière Linda Kebbab d'"arabe de service". Selon Le Figaro, Taha Bouhafs est condamné à payer une amende de 1.500 euros ainsi que 2.000 euros de dommages et intérêts à Linda Kebbab. Le journaliste, via son avocat, a annoncé qu'il allait faire appel de la décision.

Sur son compte Twitter, la syndicaliste policière s'est exprimée à la suite de la décision du tribunal. "Tout n’est pas perdu pour la lutte contre les discours haineux. Les mensonges déshonorants de Taha Bouhafs à mon encontre ne lui permettent plus de cacher qu’il est bien un RACISTE", débute-t-elle dans son message en précisant que les dommages seront "entièrement versées à des œuvres sociales pour des familles de policiers". "Ainsi, Bouhafs fera une bonne chose de son argent, une fois dans sa vie. Puissent les jeunes qui le suivent ouvrir les yeux sur le mal qu’il est. Je ne serai jamais une arabe de service", écrit-elle dans un autre message sur le réseau social.

En juin 2020, au lendemain d’une manifestation contre les violences policières organisée par des proches d’Adama Traoré, Linda Kebbab, déléguée nationale du syndicat de police Unité SGP-FO, est invitée sur Franceinfo. Elle affirme alors que, tout en comprenant « la colère et la souffrance » de la famille d’Adama Traoré, son décès n’avait « absolument rien à voir » avec celui de George Floyd aux Etats-Unis, mort étouffé après son interpellation.

Sur son compte Twitter à l’époque suivi par 80/000 personnes, Taha Bouhafs commente ces déclarations, en détournant l’acronyme ADS (adjoint de sécurité) et en qualifiant la syndicaliste policière d’« ADS : Arabe de service ». Un tweet supprimé quelques minutes plus tard. 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Nico75
28/septembre/2021 - 23h36

Et la liberté d'expression ??? On est décidément plus du tout Charlie dans ce pays.

Portrait de canopee3
28/septembre/2021 - 19h59
Odile75015 a écrit :

euuuuhhhh. c'est qui la victime ? Lui ou Linda Kebbab. Pourquoi Quotidien ne va pas interviewé Linda Kebbab ? 

Parce que ce sont des islamo-gauchistes...  des soutiens des Suédois catholiques, encore eux... 

Comment dire...

Vous êtes lourde.

Portrait de Odile75015
28/septembre/2021 - 19h56

euuuuhhhh. c'est qui la victime ? Lui ou Linda Kebbab. Pourquoi Quotidien ne va pas interviewé Linda Kebbab ? 

Parce que ce sont des islamo-gauchistes...  des soutiens des Suédois catholiques, encore eux... 

Portrait de YVESM
28/septembre/2021 - 19h27

Une invitation de cet individu chez Hanouna s’impose.

Portrait de toto94000
28/septembre/2021 - 17h05

Ho le pauvre !

Il a été pleurnicher chez quotidien? C'est une petite victime qu'il faut soutenir?

Les vraies victimes, elles, n'ont pas le droit à la parole...Ce type est un enfant gâté/pourri, un bébé qui se roule par terre quand il n'est pas heureux, un gamin capricieux, comme tous ceux qui lui ressemblent, qui jouent les gangsters, et les durs, mais qui sont à peine capables de laver leurs fringues comme des grands, ou de payer leur propre loyer honnêtement.

Mais ça chiale, et ça chiaaaale, et ça chiaaaaaale encore, c'est leur seule fonction !