28/09 07:30

Le chanteur R.Kelly reconnu coupable, cette nuit à New York, d'avoir dirigé pendant plusieurs années un réseau d'esclaves sexuelles, parfois mineures

Le tribunal fédéral de Brooklyn a reconnu cette nuit le chanteur R.Kelly coupable de trafic sexuel et de crimes sexuels, dont celui d'avoir dirigé pendant plusieurs années un réseau d'esclaves sexuelles, parfois mineures. Depuis plus d'un mois, la star déchue était jugée pour extorsion, exploitation sexuelle de mineur, enlèvement, corruption et travail forcé, sur une période allant de 1994 à 2018.

Neuf femmes et deux hommes ont témoigné contre R.Kelly, dénonçant à la barre des abus sexuels, des viols, des prises de drogues forcées, des séquestrations et des faits de pédopornographie. Selon ses victimes, le chanteur agissait en tout impunité, profitant de sa notoriété.

Plusieurs d'entre elles ont notamment raconté avoir rencontré la star lors de concerts, durant lesquelles elles s'étaient vu confier un morceau de papier avec ses coordonnées.

Leur promettant une carrière dans la musique, R.Kelly les «endoctrinait», les forçant à des rapports sexuels et les maintenant dans ce «système» avec des mesures «coercitives».

«Ce n'est pas un génie. C'est un criminel. C'est un prédateur», avait asséné Nadia Shihata, la procureure adjointe, lors du procès. R.Kelly, qui a toujours nié les faits, n'a pas réagi à l'énoncé du verdict.

L'un de ses avocats, Deveraux Cannick, a toutefois fait part de sa déception à la presse, indiquant qu'ils envisageaient de faire appel. Il faudra désormais attendre le 4 mai 2022 pour découvrir sa condamnation.

Déjà en détention provisoire, il risque la prison à vie.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Greenday2013
28/septembre/2021 - 13h09

Je ne comprends pas, ces personnes étaient emprisonnées pour avoir subi ça pendant plusieurs années ?