28/08/2021 07:47

Afghanistan - Représailles américaines : Les USA annoncent avoir abattu un responsable de l’État Islamique grâce à un drone après l'attaque de l'aéroport de Kaboul - Vidéo

L’armée américaine a annoncé cette nuit avoir mené une frappe de drone et abattu un responsable de l’État islamique au Khorasan (EI-K), la première opération officialisée depuis l’attentat à l’aéroport de Kaboul contre ce groupe qui l’a revendiqué. « La frappe aérienne sans pilote s’est produite dans la province de Nangarhar en Afghanistan. Selon les premières indications, nous avons tué la cible », a précisé le commandant Bill Urban, du commandement central dans un communiqué.

« À notre connaissance, il n’y a eu aucune victime civile », a-t-il ajouté en annonçant cette première frappe de l’armée américaine depuis l’attaque survenue jeudi à l’aéroport de Kaboul.

La frappe, lancée depuis l’extérieur de l’Afghanistan, s’est produite au moment où les évacuations se poursuivent à l’aéroport de Kaboul, placé sous haute surveillance. Au moins 85 personnes sont mortes, dont 13 soldats américains, dans un attentat-suicide commis par un kamikaze devant l’une des portes de l’aéroport.

Selon des responsables américains, des hommes armés ont ouvert le feu après l’explosion, ajoutant ainsi au carnage. L’attentat a été revendiqué par la branche afghane du groupe État Islamique.

Après l’attaque, le président Joe Biden avait promis des représailles. « Nous vous pourchasserons et nous vous ferons payer », a-t-il affirmé à l’adresse des auteurs de l’attaque la plus meurtrière contre l’armée américaine en Afghanistan depuis 2011. « Nous répondrons avec force et précision quand nous le déciderons, où et quand nous le choisirons », avait-il ajouté lors d’un discours à la Maison Blanche. Le risque d’autres attentats persiste, selon Washington.

« Nous estimons qu’il y a toujours […] des menaces précises et crédibles », avait prévenu vendredi John Kirby. L’attachée de presse du président Biden, Jen Psaki, citant des experts sécuritaires, a estimé une autre attaque « probable ». Les prochains jours seront « la période la plus dangereuse à ce jour », a-t-elle ajouté.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de bergil
28/août/2021 - 14h38

Si les grands " stratèges " des usa connaissaient l'emplacement d'un repaire terroriste , pourquoi n'ont-ils pas bombardé avant ? maintenant ils auraient tué 1 chef mais aucun civil ! je suppose que le " trou à rats " avait été évacué avant !

Portrait de Hola2
28/août/2021 - 10h55

Doit on les croire ? Où sont les preuves? 

Portrait de jarod.26
28/août/2021 - 09h17

bien joué mais il en reste encore et encore 

Portrait de Bruno Mégaburne
28/août/2021 - 08h48

Si ils pouvaient aussi buter les talibans pour faire un peu de ménage!

Portrait de MICMAH458
28/août/2021 - 08h40

1/13, pour ne parler que des GI's, le compte n'y est pas