02/08/2021 17:02

Le piratage des contenus sportifs s'est renforcé ces dernières années en France - Près de 20% des Français y ont recouru en 2019 concourant à la dévalorisation du marché des droits sportifs, selon une étude

Le piratage des contenus sportifs s'est renforcé ces dernières années en France et près de 20% des Français ont recouru en 2019 à cette pratique concourant à la dévalorisation du marché des droits sportifs, selon une étude du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) avec l'Hadopi.

En 2019, 17% des internautes français de 15 ans et plus ont "eu recours à des moyens illégaux pour accéder à des contenus sportifs en ligne", estiment le régulateur de l'audiovisuel et l'agence publique de lutte contre le piratage dans ce document. Parmi les modes de piratage courants, le live streaming "est pratiqué par 70% des consommateurs illicites de retransmissions sportives en direct" représentant "désormais 19% de l'audience des sites illicites d'après le baromètre de l'Hadopi" (Haute autorité pour la diffusion des oeuvres et la protection des droits sur internet), est-il précisé.

Pour 83% des consommateurs pirates, l'accès aux contenus sportifs illicites se fait via des liens, notamment sur les réseaux sociaux. Une pratique jugée "régulière" par les régulateurs: 66% des utilisateurs illicites recourent au moins une fois par mois aux réseaux sociaux, soit "nettement plus que les films (45 %) ou que les séries TV (52 %)". A noter aussi le succès des boîtiers dit IPTV utilisés par 21% des consommateurs pirates de retransmissions sportives. Ce phénomène entraîne pour les chaînes payantes de contenus sportifs, outre "un flux de désabonnements", une perte évaluée en 2019 à près de 80 millions d'euros sur un manque à gagner total de 260 millions d'euros pour les diffuseurs de TV payante.

Un projet de loi, adopté en première lecture par l'Assemblée nationale en juin, prévoit de renforcer la lutte contre le piratage audiovisuel en permettant notamment de bloquer ou de déférencer en urgence des sites de streaming sportifs contrevenants. Autre effet, "quand le piratage d'une compétition est conséquent, les éditeurs peuvent négocier plus durement l'achat de droits et cela peut impacter la valeur des droits in fine", pointe l'étude. Le football "concentre la majorité de la consommation illicite de contenus en live streaming".

En 2018, l'audience pirate en moyenne par journée représentait pour la Ligue des champions 677.000 consommateurs illicites, 366.000 pour la Ligue 1 et 229.000 pour la Ligue Europa. Une tendance nourrie par la fragmentation de l'offre footballistique et "le prix jugé élévé par les téléspectateurs" des offres sportives en comparaison des autres offres audiovisuelles par abonnement, avance le document.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Bob28
3/août/2021 - 07h26

Si une personne souhaite regarder quelques matchs de prestige (par exemple 2 ou 3 matchs en Ligue des Champions par an), il doit généralement s'abonner avec engagement de 12 mois.

Faites un pay per view à prix raisonnable, vous verrez s'il n'y a pas moins de piratage).

Portrait de preshovich
2/août/2021 - 19h57

C'est  une tannée pour le téléspectateur de suivre le foot français et européen.  Il faut cumuler plusieurs abonnements couteux. Pour la ligue 1 il y a tres peu de matchs de prestige.

Portrait de Steed69
2/août/2021 - 19h31

Quand on voit la LFP, Bein et Canal se bagarrer a coup de référés et d'assignations, on ne doute pas que le piratage sportif a de beaux jours devant lui... il est tellement facile de trouvez ce que l'on veut sur le net...

Mesdames et messieurs de la LFP, a force de vouloir plus, plus et encore plus d'argent, on ne regarde pas celui qui paie, Mediapro était un fiasco attendu, avec Amazon, c'est différent, l'argent n'est pas le problème, mais c'est la visibilité du foot qui est en péril... On ferai mieux de mesurer les audiences des matchs piratés, elles seraient plus élevée que celles d'Amazonsmiley

Portrait de TROLLITATOR5
2/août/2021 - 19h16
shermancrow a écrit :

C'est peut etre le signe que les droits sont beaucoup beaucoup trop elevés ? Que ca devient compliqué pour nous de payer plusieurs forfaits pour assister a un spectacle sportif minable ?

Pour la F1 j'attends le lundi et regarde les meilleurs moments sur Youtube. 

Portrait de tomy
2/août/2021 - 18h45

Merde ! les footballeurs n'auront pas de cadeaux au pied du sapin de noël, je ne sais pas si je pourrais survivre à cela smiley 

Portrait de bib
2/août/2021 - 18h06

Les droits sportifs se sont aussi dévalorisés eux-mêmes, syndrome de la poule aux oeufs d'or.

Portrait de shermancrow
2/août/2021 - 17h43

C'est peut etre le signe que les droits sont beaucoup beaucoup trop elevés ? Que ca devient compliqué pour nous de payer plusieurs forfaits pour assister a un spectacle sportif minable ?