26/07 08:19

Effondrement à la gare de Massy-Palaiseau - Un ouvrier a été tué - La SNCF annonce que le trafic a repris ce matin avec le sud ouest et il est "quasi-normal"

08h19: La SNCF a interrompu dimanche en fin d'après-midi toutes ses liaisons entre Paris Montparnasse et le Sud-Ouest avant une reprise partielle dans la soirée, à cause d'un éboulement sur un chantier à la gare de Massy-Palaiseau (Essonne) qui a provoqué la mort d'un ingénieur.

En fin d'après-midi, un ingénieur de SNCF Réseau a été enseveli lors d'un éboulement à proximité des voies sur le chantier d'un pont à Massy-Palaiseau (Essonne). Le cadre était toujours recherché dimanche dans la soirée et une enquête judiciaire a été ouverte, a annoncé le ministre délégué aux Transports Jean-Baptiste Djebbari qui s'est rendu sur place. L’enquête a été ouverte pour recherche des causes de la mort, a précisé à l'AFP la procureure d'Evry Caroline Nisand.

"Toutes nos pensées pour notre collègue cheminot, âgé de 55 ans, agent de la maintenance de l'infrastructure, qui est mort enseveli dans son chantier", a réagi Sud-Rail dans un tweet.

Une porte-parole de la SNCF a confirmé à l'AFP qu'à la suite d'un affaissement de terrain à proximité des voies sur le chantier d'un pont à Massy, les services de secours avaient demandé une interruption de circulation des TGV.

Dans la soirée, le ministre délégué aux Transports a annoncé que le trafic avait repris.

"Nous avons été en mesure de refaire partir les circulations et notamment de remettre en œuvre le tunnel grande vitesse. Demain les circulations seront à peu près normales sur l'ensemble du réseau, notamment les réseaux sud-ouest et Atlantique", a expliqué M. Djebbari à la presse à proximité des lieux de l'accident. Toutes les destinations au départ de Paris Montparnasse avaient été interrompues et les voyageurs à destination du Sud-Ouest invités à reporter leur déplacement.

Des itinéraires alternatifs ont été proposés à destination et en provenance de Bretagne mais avec des risques de gros retards selon la SNCF qui invitait les voyageurs à reporter également ces voyages-là dimanche soir.

Sur Twitter, plusieurs passagers ont indiqué être bloqués dans des trains. Un journaliste de l'AFP voyageant dans un TGV vers Paris Montparnasse touché par les perturbations a expliqué que les gens étaient très calmes, résignés et patients, écoutant le chef de bord détailler les informations autour de l'incident au fur et à mesure de la soirée.

Son train est reparti à 21H00 avec près de trois heures de retard.

"Un guichet est prévu pour les éventuelles correspondances, les prises en charge hébergement dans des hôtels et la restauration", a-t-il précisé à son arrivée à Paris. Selon les sapeurs-pompiers de l’Essonne, l’effondrement a eu lieu dans un chantier de forage de plus d’une trentaine de mètres, proche des voies de chemin de fer. L'environnement proche du chantier est très "instable" et "difficile d’accès" du fait notamment des fortes précipitations des derniers jours. La victime décédée a été ensevelie.

06h57: La SNCF annonce que le trafic a repris entre la gare Montparnasse et le sud-ouest, au lendemain d'un éboulement de terrain qui a coûté la vie à un ingénieur de la SNCF à Massy-Palaiseau et il est "quasi normal"

06h31: Un drame s'est produit ce dimanche après-midi à 16h45 à la gare de Massy-Palaiseau (Essonne), entraînant l'interruption de tous les trains entre la gare Montparnasse et le Sud-Ouest. C'est un effondrement de structure sur un chantier qui a provoqué un éboulement au niveau des voies SNCF (RER B, C et TGV).

Cet accident a entraîné la mort d'un ingénieur de la SNCF présent sur le chantier. Pour permettre des opérations de secours et d'enquête, le trafic TGV a donc dû être totalement interrompu. Une interruption qui a touché "70 TGV".

Sur place, un important dispositif a été mis en place: 30 sapeurs-pompiers, une équipe cynophile, des équipes spécialisées en milieu périlleux, une équipe de sauvetage déblaiements et un expert en carrière sont mobilisés. 

Une "enquête judiciaire est en cours, la lumière sera faite sur cette sombre affaire", a annoncé ce soir Jean-Baptiste Djebbari, le secrétaire d'Etat aux transports, qui s'est rendu à Massy.

Le préfet de l'Essonne a par ailleurs indiqué que le centre opérationnel départemental de l'Essonne a été activé pour "gérer les conséquences de l'accident et coordonner l'ensemble des services impliqués dans la gestion.

.

Dimanche 25 juillet

.

22h15: La SNCF a interrompu dimanche soir toutes ses liaisons entre Paris Montparnasse et le Sud-Ouest, après un éboulement sur un chantier à la gare de Massy-Palaiseau (Essonne) qui a provoqué la mort d'un ouvrier. En fin d'après-midi, un ouvrier est décédé à la suite d'un éboulement à proximité des voies sur le chantier d'un pont à Massy-Palaiseau (Essonne), a indiqué à l'AFP la procureure d'Evry Caroline Nisand. Une porte-parole de la SNCF a confirmé à l'AFP qu'à la suite d'un affaissement de terrain à proximité des voies sur le chantier d'un pont à Massy, les services de secours avaient demandé une interruption de circulation des TGV. L'entreprise ferroviaire n'a toutefois pas confirmé le décès d'un ouvrier. "Toutes les destinations au départ de Paris Montparnasse sont arrêtées", a ajouté la porte-parole. Une trentaine de trains au départ de la gare Montparnasse sont concernés. Les clients à destination du Sud-Ouest sont invités à reporter leur voyage.

Des itinéraires alternatifs seront proposés à destination et en provenance de Bretagne mais de gros retards sont à envisager, a précisé la SNCF qui invite les voyageurs à reporter également ces voyages-là dimanche soir.

Sur Twitter, plusieurs passagers ont indiqué être bloqués dans des trains. Un passager voyageant en train vers Paris a expliqué à l'AFP que 3.000 personnes étaient bloquées à Poitiers. Les gens sont très calmes, résignés et patients, selon lui. Son train est reparti à 21H00 avec près de trois heures de retard, avec pour destination la gare parisienne d'Austerlitz où étaient déroutés nombre de trains initialement destinés à Montparnasse. Selon les sapeurs-pompiers de l’Essonne, l’effondrement a eu lieu dans un chantier de forage de plus d’une trentaine de mètres, proche des voies de chemin de fer.

L'environnement proche du chantier est très "instable" et "difficile d’accès" du fait notamment des fortes précipitations des derniers jours. L'ouvrier décédé a été enseveli. La préfecture de l'Essonne a tweeté avoir activé le centre opérationnel départemental pour la gestion des conséquences de l'accident.

"Toutes mes condoléances à la famille de l’ouvrier mort dans un éboulement près de la gare de #Massy. Le trafic SNCF a dû malheureusement être interrompu, mes pensées accompagnent tous les voyageurs bloqués en ce dimanche de retour", a tweeté Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France. Le ministre délégué aux Transports Jean-Baptiste Djebbari devait se rendre sur les lieux de l'accident dans la soirée, a-t-on appris auprès de son équipe.

20h58 : Les liaisons entre le Sud-Ouest et la gare Montparnasse sont totalement interrompues, annonce la SNCF

20h45: Le trafic du TGV Atlantique a été stoppé "par précaution" à la suite de ce "glissement", a ajouté la procureure Caroline Nisand, ne pouvant pour l'heure donner d'autres précisions. Les sapeurs-pompiers de l'Essonne ont assuré sur Twitter qu'ils étaient en intervention à Massy "pour effondrement de structure au niveau de la gare SNCF-TGV". Il s'agit d'un effondrement sur un chantier de forage, ont précisé les pompiers à l'AFP.

20h01: Un ouvrier a été tué dans l'effondrement sur un chantier sur les voies ferrées, annonce dimanche 25 juillet la procureure d'Evry, Caroline Nisand. Un peu plus tôt dans la journée, le président du Conseil départemental de l'Essonne, François Durovray, puis la SNCF, avait annoncé l'accident.

Cet accident provoque d'importantes perturbations entre l'ouest de la France et la gare de Paris-Montparnasse, avec jusqu'à 3 heures de retard les TGV. Le trafic du TGV Atlantique a été stoppé "par précaution" à la suite de ce "glissement", a ajouté la procureure Caroline Nisand. Selon la SNCF, 70 TGV sont impactés, avec des suppressions de train vers le sud-ouest et des détournements pour la Bretagne. La SNCF ne peut pas pour l’instant estimer le délai de reprise du trafic.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Bichette75
26/juillet/2021 - 13h14
Cathodegauche a écrit :

Ce n'est  pas un ouvrier mais un ingénieur, merci de rectifier 

et....ça change quoi ? smiley

Portrait de Cathodegauche
26/juillet/2021 - 12h51

Ce n'est  pas un ouvrier mais un ingénieur, merci de rectifier 

Portrait de Jse
26/juillet/2021 - 06h31

Dans les centres commerciaux où il y a foule je pense qu'il aurait fallu instituer une jauge !!!!!!!