17/07 18:34

Coronavirus - Les manifestations contre les nouvelles mesures sanitaires ont rassemblé près de 114.000 personnes, dont 18.000 à Paris, indique le ministère de l'Intérieur

Les manifestations contre les nouvelles mesures sanitaires ont rassemblé près de 114.000 personnes, dont 18.000 à Paris, indique le ministère de l'Intérieur. En régions, 136 actions ont été recensées, mobilisant près de 96.000 personnes.  À Paris, trois cortèges se sont formés, au sein desquels étaient notamment présents des responsables politiques et des figures des "gilets jaunes".

Elles fustigent la vaccination, la "dictature" ou le pass sanitaire : plusieurs dizaines de milliers de personnes manifestaient samedi après-midi à travers la France, de Marseille à Lille et de Montpellier à Paris. "Liberté", "Macron dictateur"...

Du nord au sud, les slogans se ressemblent. "On a des doutes sur les vaccins contre le Covid, ce n'est pas que l'on pense que la Terre est plate mais on ne connaît pas les effets à long terme de ces vaccins bricolés à la va-vite que Macron veut nous imposer", résume Rita, une aide-soignante de 39 ans, croisée dans le cortège à Montpellier où, selon la Préfecture, 5.500 personnes ont manifesté. Sur le Vieux Port de Marseille, ils étaient environ 4.250 selon la préfecture de police, pointant "les moutons" qui se font vacciner, les "mauvaises informations" données selon eux à la télévision.

A Nice, environ 1.600 manifestants, gilets-jaunes, opposants au pass sanitaire, au vaccin obligatoire ou à la vaccination en général, défilaient depuis plusieurs heures dans le centre-ville. "Je ne suis pas un QR code" Dans la moitié ouest, la mobilisation semblait un peu moindre. A Bordeaux, la préfecture, qui avait pris une interdiction de manifester en centre ville, a dénombré 1.200 personnes ; les manifestants bloquant à certains endroits la circulation des trams et des voitures.

A Toulouse, la préfecture a dénombré 2.500 manifestants, tout comme à Metz, dont quelques gilets jaunes et blouses blanches sur les épaules. "Non au pass nazitaire", "fausse pandémie, vraie dictature" "Pays de Pasteur, pas de passepeur" ou "Je ne suis pas un QR code", pouvait-on lire sur les pancartes du cortège. A Strasbourg, la manifestation a rassemblé 2.800 personnes (préfecture), où quelques personnes portaient une étoile jaune. À Nancy, ils étaient 1.200 au plus fort de la mobilisation.

Dans la capitale, plusieurs milliers de personnes étaient divisées dans au moins trois rassemblements, ont constaté des journalistes de l'AFP. Le premier cortège s'est élancé du Palais-Royal (1er arr.) avant de traverser la Seine aux cris de "Liberté", "Non à la dictature sanitaire" ou "Macron démission.

En tête du cortège, où fleurissaient les drapeaux français, figuraient l'ex-numéro 2 du Front national Florian Philippot, la députée ex-LREM covidosceptique Martine Wonner, le chanteur Francis Lalanne ou encore l'ex-égérie "gilets jaunes" Jacline Mouraud. Quelques tracts détournant l'étoile jaune avec la mention "pass sanitaire" étaient également visibles. Avant la manifestation, Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France, a tenu une conférence de presse devant le Conseil constitutionnel, dénonçant un "abus de pouvoir sans précédent" et un "coup d'Etat sanitaire", après les annonces d'Emmanuel Macron.

Avec le pass sanitaire dans la vie quotidienne, c'est selon lui le "début d'un engrenage vers une dictature". Dans le même temps, environ 1.500 personnes manifestaient dans les rues du sud de la capitale, au sein d'un cortège disparate, précédé d'un cordon policier. Parti vers 14h30 du XIVe arrondissement, le cortège s'est dirigé vers le quartier de Jussieu (Ve arr.), accompagné de banderoles comme "wanted République Française démocratie, disparue le 12 juillet 2021", "non au pass sanitaire, stop à la dictature", et de slogans "Liberté", "Macron dictateur".

"On est là pour les revendications des gilets jaunes et les restrictions des libertés. C'est pas une loi liberticide de plus qui nous fait sortir dans la rue. On a toujours été dans la rue", a déclaré le "gilet jaune" Jérôme Rodrigues.

Enfin, quelques dizaines de personnes participaient à un autre rassemblement, non autorisé, place de la République.

Des manifestations ont lieu dans de nombreuses autres villes de France, comme à Quimper (400 personnes), Perpignan (1.200), Clermond-Ferrand (1.700) ou Valence (2.300). A Dijon, la police a fait usage de gaz lacrymogènes et la circulation des tramways a été brièvement interrompue par des manifestants scandant "Liberté ! Liberté !".

14h14: De nouvelles manifestations contre le pass sanitaire sont prévues aujourd'hui en France. Les autorités s'attendent à une mobilisation de 40.000 personnes environ. Mercredi, jour de fête nationale du 14 juillet, quelque 19.000 personnes selon l'Intérieur avaient déjà manifesté dans le pays pour protester contre les annonces du chef de l'Etat.

10h44: La France va imposer des tests du Covid-19 de moins de 24 heures à l’entrée sur son territoire en provenance du Royaume-Uni, de l’Espagne, du Portugal, de Chypre, de la Grèce et des Pays-Bas, a annoncé Matignon samedi. Cette mesure, qui concerne les voyageurs non vaccinés, entrera en vigueur dimanche à 00H00 (samedi 22H00 GMT), précise un communiqué du Premier ministre Jean Castex. Les services du Premier ministre français confirment par ailleurs l’élargissement de la liste des pays « rouges » à la Tunisie, au Mozambique, à Cuba et à l’Indonésie.

Les personnes arrivant du Royaume-Uni sont soumises jusqu’à présent à la présentation d’un test de moins de 48 heures. Le délai est de 72 heures pour celles venant d’Espagne, du Portugal, de Chypre, des Pays-Bas et de la Grèce. « Dans le même temps, et parce que les vaccins sont efficaces contre le virus, et notamment son variant Delta, les contraintes pesant sur les voyageurs bénéficiant d’un schéma vaccinal complet avec un vaccin reconnu par l’Agence européenne du médicament (Pfizer, Moderna, AstraZeneca ou Janssen) seront levées à compter de ce samedi 17 juillet, quel que soit le pays de provenance », poursuit Matignon.

Jean Castex confirme par ailleurs que le schéma vaccinal est désormais considéré complet sept jours après l’injection d’une seconde dose, ou d’une dose pour les personnes ayant déjà contracté le virus, contre 14 jours précédemment. Toutefois pour le vaccin monodose Janssen, le schéma demeure complet après l’injection et une période de 28 jours.

Enfin le vaccin Covishield « est désormais reconnu pour le pass sanitaire ». Les contaminations au Covid-19 continuent à grimper rapidement en France, repassant vendredi au dessus de la barre des 10.000 sous l’effet du variant Delta, alors que les hospitalisations étaient toujours en légère baisse, selon les chiffres de Santé publique France.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Nono75
18/juillet/2021 - 12h26
Greg1928 a écrit :

Pour vous répondre à vous deux, faut déjà arrêter de prendre des raccourcis. Traiter tout ceux qui ne veulent pas se faire vacciner d'antivax en fait partie.

Et ensuite se documenter pour éviter justement ces "raccourcis"

La molécule prise pour cet antibio est connue et reconnue depuis des années car utilisée à d'autres fins et par conséquent tout les effets secondaires sont déjà listés depuis des années. Le recul est donc effectif. En plus  un antibiotique n'a pas du tout les mêmes effets qu'un vaccin question risque à long terme. 

Et je n'aborde pas le futur vaccin de Sanofi qui devrait sortir en décembre, je fais partie de ceux qui ne seraient pas contre recevoir une dose de celui ci.

Quand je vous lis j'ai l'impression de lire des gars qui sont frustrés parce que d'autres veulent faire d'autres choix tout aussi protecteur mais avec moins de risques. Fallait pas aller de suite à la piqouze si c'est pour regretter ensuite. 

Se documenter marche dans les deux sens !

Lorsqu'il est dit que la technologie ARN messager est développée depuis vingt ans et que d'après les chercheurs ce sera dorénavant plus facile de créer certains vaccins à la manière d'une photocopieuse une fois que l'on a cartographié le "plan de fabrication d’une protéine du microbe ciblé" pourquoi est ce que cela ne fonctionne pas dans l'esprit de certains ?

Les effets à long terme de vaccins ? Mais lesquels ? Si c'est pour ressortir le vaccin contre l'hépatite B la réponse est la même : cela n'a toujours pas vraiment été prouvé si ? Je ne suis pas médecin mais le problème des vaccins ce sont les adjuvants non ? Les vaccins à ARN messager en contiennent ils ? Non.

Alors après le fantasme tourne autour de la modification de l'ADN du receveur. Même si les scientifiques disent que c'est impossible, prenant l'exemple du vaccin ROR qui est aussi une sorte de vaccin ARN (mais différent bien sur) ou en expliquant que l'ARN contenu dans le vaccin est le même que celui du virus et que par conséquent si celui du vaccin devait modifier l'ADN alors le virus le ferait aussi, là non plus rien n'y fait.

Quant à écrire que des antibiotiques n'ont pas d’effets à long terme, ben si puisqu'on est obligé dans créer de plus en plus puissants car il y a de la résistance dans les infections. Et des antibios plus puissants font surement beaucoup de bien aux corps qui les absorbent.

Et il y a aussi eu des antibiotiques interdits au fil du temps. Sans parler de ceux introduits dans la chaine animale et qu'on retrouve / vait dans nos assiettes.

Maintenant que les hôpitaux se remplissent de non vaccinés et que certains vont développer des Covid longs voire en mourir, le tout à la charge de la société, la solution est donc de ne rien faire ?

Portrait de KERCLAUDE
18/juillet/2021 - 10h02

Très peu de manifestants 116 000 sur 66 millions de personnes donc un pourcentage très faible et on en parle quand même.

Portrait de Greg1928
18/juillet/2021 - 09h55
JARRIVE71 a écrit :

C'est pour cela que les commentaires des anti-vax , ou plutôt anti-tout,  ne tiennent pas la route une seconde.

 

Pour vous répondre à vous deux, faut déjà arrêter de prendre des raccourcis. Traiter tout ceux qui ne veulent pas se faire vacciner d'antivax en fait partie.

Et ensuite se documenter pour éviter justement ces "raccourcis"

La molécule prise pour cet antibio est connue et reconnue depuis des années car utilisée à d'autres fins et par conséquent tout les effets secondaires sont déjà listés depuis des années. Le recul est donc effectif. En plus  un antibiotique n'a pas du tout les mêmes effets qu'un vaccin question risque à long terme. 

Et je n'aborde pas le futur vaccin de Sanofi qui devrait sortir en décembre, je fais partie de ceux qui ne seraient pas contre recevoir une dose de celui ci.

Quand je vous lis j'ai l'impression de lire des gars qui sont frustrés parce que d'autres veulent faire d'autres choix tout aussi protecteur mais avec moins de risques. Fallait pas aller de suite à la piqouze si c'est pour regretter ensuite. 

Portrait de Friendy
18/juillet/2021 - 09h35
Suprême Pouffion a écrit :

 

114.000...?! 

Même pas 2 stades de France, pour un pays qui compte + de 66 millions d'habitants, il y a encore de la marge pour ces bouffons smiley 

Des années que je viens sur ce blog et votre commentaire me fait enfin m’inscrire. Merci.

J’adore votre commentaire! Avant d’insulter les gens, réfléchissez 30 sec avant de poster. 

Je vous l’accorde, 114000 vs 66000000, ca ne représente pas beaucoup (je vous aide 0,17%).

Regardez donc le nombre de décès Covid+ (sachant qu’une partie n’est pas décédée QUE du Covid, bref, autre sujet).

Donc, si je suis votre logique, tout ca (confinement, couvre-feu, restrictions….) depuis 1 an et demi, pour des bouffons?! Ou finalement 114000, ca veut dire quelque chose quand même?!

Portrait de GOTAAB 87
18/juillet/2021 - 08h00

Ils nous font chi.....Qu'ils l'attrapent qu'ils en meurent ou qu'ils restent en réanimation !!!!!!

Je suis vaccinée et je ne veux pas être reconfinée !!!!!!! Je veux être libre !!!!!!

Portrait de ΙΧΘΥΣ
18/juillet/2021 - 07h08
stbx00 a écrit :

Ca semblerait effectivement assez judicieux de procéder comme ça je trouve. D'ailleurs pas uniquement pour les enfants, ça pourrait parfaitement être généralisé. Je trouve dommage que les tests PCR soient gratuits et pas les sérologiques.

Je suis d’accord.

Dans l’idéal, on devrait faire une sérologie à toute personne se présentant à la vaccination, ça calmerait peut être le jeu.

A ça permettrait d’avoir une meilleure idée du taux d’immunité collective.

Portrait de JARRIVE71
18/juillet/2021 - 07h02
Nono75 a écrit :

Un traitement mais pourquoi faire ?

Parce que si les mecs ont peur des effets secondaires du vaccin parce que pas de recul bla bla bla que certains pensent à des effets qui surviendraient dans dix ans, tu crois vraiment qu'ils vont accepter de prendre un traitement qui est toujours en face de test aujourd'hui ?

C'est pour cela que les commentaires des anti-vax , ou plutôt anti-tout,  ne tiennent pas la route une seconde.

 

Portrait de ΙΧΘΥΣ
18/juillet/2021 - 07h01
Libertas a écrit :

Alors je vous explique. Étant vacciné, je n'ai en effet plus peur d'attraper le virus (même si c'est encore possible, mais les risques sont beaucoup plus faibles).Par contre, les non vaccinés seront contaminés. Comme d'un point de vue éthique on ne pourra pas les laisser mourir, on devra se reconfiner, continuer à porter des masques, à fermer les commerces etc... tous ça à cause de comportements moutonniers de personnes qui croient aux théories complotistes à la mode plutôt qu'en la science. C'est plus simple de répéter des fake-news que de lire les articles scientifiques... Alors oui, cela rend agressif de devoir continuer à vivre au ralenti, à perdre nos libertés, à cause de froussards, nombreux à notre époque ! Vous parlez d'un médecin qui est opposé, mais c'est un cas rare, d'ailleurs même l'idole des complotistes le professeur Raoult s'est dit favorable à la vaccination.

Il n’y aura pas de reconfinement général ni de couvre feu puisque les mesures actuelles consistent à confiner les réfractaires qui ne pourront plus fréquenter les lieux que fréquentent les vaccinés.

Personnellement, je pense que le meilleur moyen de convaincre un maximum de sceptiques, c’est de leur expliquer que s’ils se vaccinent en nombre suffisant, et qu’on obtient une couverture immunitaire satisfaisante, leurs très jeunes enfants échapperont à la vaccination.

C’est un peu moche comme argument j’en conviens, mais je pense que c’est malheureusement  le tableau réaliste.

Portrait de Mickojay
18/juillet/2021 - 01h35

Quand on voit ceux qui étaient à la tête de cette manif, on comprend bien d'où vient ce mouvement. Des gilets jaunes mous du bulbe entrainés par Philippot et Dupont Aignan.

Portrait de Nono75
18/juillet/2021 - 01h21
Greg1928 a écrit :

Faux un traitement est en phase de teste.

Donc vous perdrez rien du tout.

Quant à traiter ceux qui ne veulent pas se faire vacciner de froussards vous êtes gonflée. Vous n'avez même pas une once de compassion pour ceux qui ne pourront jamais se faire vacciner car y en a. 

En plus vous racontez n'importe quoi car si confinement il y a il ne sera que pour les non vaccinés, vous aurez votre précieux sésame pour vous promener à votre guise. 

Donc gardez votre hargne, votre rogne pour d'autres personnes mais pas ceux qui ne veulent pas ou ne peuvent pas se faire vacciner.

Un traitement mais pourquoi faire ?

Parce que si les mecs ont peur des effets secondaires du vaccin parce que pas de recul bla bla bla que certains pensent à des effets qui surviendraient dans dix ans, tu crois vraiment qu'ils vont accepter de prendre un traitement qui est toujours en face de test aujourd'hui ?

Portrait de Tristan96
18/juillet/2021 - 01h02

P'tain mais ils ont rien à foutre de leurs vies tous ces blaireaux qui passent leur week-ends à manifester ??? "La dictature, la dictature.. " si on était vraiment en dictatures vous seriez pas dehors à faire les cons tous les samedis et les flics c'est pas des flashballs qu'ils utiliseraient... C'est vraiment insupportable d'entendre autant  de conneries de la part de gens qui ont en plus, très probablement, profité allègrement de toutes les aides balancées pendant un an... à quand le retour des mous du bulbe jaunes...?  ah, on me dit que c'est les mêmes.. ok, je sors..smileysmiley

Portrait de KEYZER
18/juillet/2021 - 00h26
lily6228 a écrit :

"Greffier", ne soyez pas assez naïf pour vous arrêter à un pseudo. Je ne me prétends pas expert, contrairement à ceux qui disent qu'il est stupide de croire dans les vaccins. Je me contente de penser qu'il n'est pas idiot de croire en eux quand les scientifiques et les gouvernements y croient, et que les chiffres vont dans ce sens. Je vous mets au défi de me montrer un seul de mes commentaires où je me suis éloigné de cette ligne. Par contre je combats ceux qui disent que les chiffres n'ont pas de sens, que tous les dirigeants et scientifiques sont les bras armés des laboratoires, que les études montrent des risques graves des vaccins (alors qu'il suffit de s'y attarder un minimum pour voir que les cas sont dérisoires), etc... Qu'on ne veuille pas se faire vacciner, pourquoi pas, qu'on raconte n'importe quoi pour s'en convaincre et convaincre les autres, non.

Pour info, j'ai effectivement un passé médical avant ce métier mais qui n'a même pas d'intérêt ici.

Justement, personnellement, j'accorde très peu de confiance aux gouvernements qui suivent les labos ; il faut se rappeler du scandale du  médiator qui avait eu l'aval du conseil scientifique puis validé par l' Etat , avec les conséquences dramatiques que ça a causé dans des familles. Alors, comment , concernant ce vaccin, tout le monde devrait approuver ses bienfaits , alors que le doute est permis ( comme pour tout dans la vie). Après, chacun fait comme bon lui semble .

 

Portrait de Greg1928
18/juillet/2021 - 00h24
Libertas a écrit :

Alors je vous explique. Étant vacciné, je n'ai en effet plus peur d'attraper le virus (même si c'est encore possible, mais les risques sont beaucoup plus faibles).Par contre, les non vaccinés seront contaminés. Comme d'un point de vue éthique on ne pourra pas les laisser mourir, on devra se reconfiner, continuer à porter des masques, à fermer les commerces etc... tous ça à cause de comportements moutonniers de personnes qui croient aux théories complotistes à la mode plutôt qu'en la science. C'est plus simple de répéter des fake-news que de lire les articles scientifiques... Alors oui, cela rend agressif de devoir continuer à vivre au ralenti, à perdre nos libertés, à cause de froussards, nombreux à notre époque ! Vous parlez d'un médecin qui est opposé, mais c'est un cas rare, d'ailleurs même l'idole des complotistes le professeur Raoult s'est dit favorable à la vaccination.

Faux un traitement est en phase de teste.

Donc vous perdrez rien du tout.

Quant à traiter ceux qui ne veulent pas se faire vacciner de froussards vous êtes gonflée. Vous n'avez même pas une once de compassion pour ceux qui ne pourront jamais se faire vacciner car y en a. 

En plus vous racontez n'importe quoi car si confinement il y a il ne sera que pour les non vaccinés, vous aurez votre précieux sésame pour vous promener à votre guise. 

Donc gardez votre hargne, votre rogne pour d'autres personnes mais pas ceux qui ne veulent pas ou ne peuvent pas se faire vacciner.

Portrait de Libertas
18/juillet/2021 - 00h14
soly a écrit :

Je ne comprends pas l'agressivité des vaccinés. S'ils sont si sûrs de l'efficacité du vaccin alors en quoi cela les gêne que des personnes ne veulent pas de ce vaccin ?... Visiblement ils ne sont pas sûrs de l'efficacité du vaccin...Cela voudrait dire qu'ils se sont fait injecter un vaccin, avec potentiellement des effets secondaires à moyen ou long terme, pour rien...

De plus, les médias ne parlent pas des médecins qui sont contre la vaccination de tout le monde. Perso, je connais un généraliste qui est contre cette vaccination de tous, il exerce depuis longtemps et n'est pas un illuminé, et je pense qu'il n'est pas le seul médecin à penser çà...

Alors je vous explique. Étant vacciné, je n'ai en effet plus peur d'attraper le virus (même si c'est encore possible, mais les risques sont beaucoup plus faibles).Par contre, les non vaccinés seront contaminés. Comme d'un point de vue éthique on ne pourra pas les laisser mourir, on devra se reconfiner, continuer à porter des masques, à fermer les commerces etc... tous ça à cause de comportements moutonniers de personnes qui croient aux théories complotistes à la mode plutôt qu'en la science. C'est plus simple de répéter des fake-news que de lire les articles scientifiques... Alors oui, cela rend agressif de devoir continuer à vivre au ralenti, à perdre nos libertés, à cause de froussards, nombreux à notre époque ! Vous parlez d'un médecin qui est opposé, mais c'est un cas rare, d'ailleurs même l'idole des complotistes le professeur Raoult s'est dit favorable à la vaccination.

Portrait de lily6228
17/juillet/2021 - 23h53
KEYZER a écrit :

Chacun a le droit ( ça doit te plaire toi qui est greffière ^^) de penser ce qu'il veut ; serais tu aussi dans le médical pour pouvoir réfuter les interrogations de ceux qui doutent de l'éfficacité du vaccin ? tu as d'innombrables compétences alors.

Néanmoins, je pointais surtout la forme : à force de penser que toi seule détiens la vérité, tu prends de haut ceux qui sont en désaccord avec toi ; laisses les s'exprimer, nous ne sommes pas enfermés dans un chapitre d' un Dalloz. D'autre part,  ca me fait doucement rigoler que beaucoup d'entre vous du jour au lendemain sont  devenus des spécialistes virologiques.

PS ; je te vouvoierais puis que ça a l'air de te chagriner smiley

 

"Greffier", ne soyez pas assez naïf pour vous arrêter à un pseudo. Je ne me prétends pas expert, contrairement à ceux qui disent qu'il est stupide de croire dans les vaccins. Je me contente de penser qu'il n'est pas idiot de croire en eux quand les scientifiques et les gouvernements y croient, et que les chiffres vont dans ce sens. Je vous mets au défi de me montrer un seul de mes commentaires où je me suis éloigné de cette ligne. Par contre je combats ceux qui disent que les chiffres n'ont pas de sens, que tous les dirigeants et scientifiques sont les bras armés des laboratoires, que les études montrent des risques graves des vaccins (alors qu'il suffit de s'y attarder un minimum pour voir que les cas sont dérisoires), etc... Qu'on ne veuille pas se faire vacciner, pourquoi pas, qu'on raconte n'importe quoi pour s'en convaincre et convaincre les autres, non.

Pour info, j'ai effectivement un passé médical avant ce métier mais qui n'a même pas d'intérêt ici.

Portrait de Greg1928
17/juillet/2021 - 23h26
lily6228 a écrit :

Aucune agressivité, juste le constat d'une médiocrité extrême d'argumentaire. Je ne sais pas quel est votre problème. Je vous explique que vos arguments sont à côté de plaque vu que la quasi-totalité des gens comprennent qu'une campagne vaccinale n'a d'intérêt que si elle réalisée par tout le monde (même la plupart des antivax, qui ont d'autres arguments), et vous vous inventez un monde avec les gens qui ont peur de tomber malade, que le vaccin ne soit pas efficace, etc... Bien qu'il n'ait aucun intérêt pour ce que vous défendez, il faut revenir au monde réel.

Dans le cas de la covid 19 si 80% de la population à soit reçu le vaccin ou a eut la covid et si et seulement si les anti corps produit ont une durée de vie assez longue alors l'immunité collective sera effective (source Institut Pasteur)

Mais il y a mieux que le vaccin à l'essai, il y a le traitement, à l'heure actuel l'Institut Pasteur de Lille teste un anti biotique de leur fabrication depuis fin juin. Ils ont pris du retard car il fallait trouver les financement.  Un antibio c'est pas pour les virus me direz vous, mais si vous lisez ce que disent les chercheurs de Lille sur ce sujet vous verrez que dans ce cas et bien si cela fonctionne. Et ce médoc réduirait la maladie, et les risques d’hospitalisation, mais également la contagion.

Les premiers résultats sont attendus à la fin de l'été. Cet antiviral appliqué à grande échelle serait plus efficace qu'un vaccin pour éradiquer le virus. Et comme c'est un antiviral ben les variants seront combattus aussi. Ce qui permettrait à ceux qui ne peuvent pas recevoir le vaccin ou qui n'en veulent pas d'avoir ce qu'il faut quand y en aura besoin.

Donc pourquoi obligé maintenant le vaccin ? surtout quand on lit que la recherche de ce médicament à été freiné pendant 5 mois.

 

Portrait de KEYZER
17/juillet/2021 - 23h25
lily6228 a écrit :

Je sais que c'est pas évident pour certains de lire tous les mots... mais comme j'ai expliqué, les réponses dures sont dues à des provocations de certains antivax (je ne mets évidemment pas tout le monde dans le même panier, un bon nombre ne sont pas comme ça heureusement), ce qui était encore un bel exemple.

PS: Réapprenez la politesse et à vouvoyer quand vous ne connaissez pas quelqu'un, on apprend ça à 4-5 ans.

Chacun a le droit ( ça doit te plaire toi qui est greffière ^^) de penser ce qu'il veut ; serais tu aussi dans le médical pour pouvoir réfuter les interrogations de ceux qui doutent de l'éfficacité du vaccin ? tu as d'innombrables compétences alors.

Néanmoins, je pointais surtout la forme : à force de penser que toi seule détiens la vérité, tu prends de haut ceux qui sont en désaccord avec toi ; laisses les s'exprimer, nous ne sommes pas enfermés dans un chapitre d' un Dalloz. D'autre part,  ca me fait doucement rigoler que beaucoup d'entre vous du jour au lendemain sont  devenus des spécialistes virologiques.

PS ; je te vouvoierais puis que ça a l'air de te chagriner smiley

 

Portrait de lily6228
17/juillet/2021 - 23h10
KEYZER a écrit :

" C'est vrai que les anti-vax ont un discours d'une grande politesse ne parlant pas de moutons, idiots, etc... Perso je n'ai vu que des réponses à des anti-vax véhéments croyant mieux que tout le monde détenir la vérité ."

Qui a écrit cela ?

Relis toi bien, c'est toi qui est véhémente dans ta réponse à soly smiley

 

 

 

Je sais que c'est pas évident pour certains de lire tous les mots... mais comme j'ai expliqué, les réponses dures sont dues à des provocations de certains antivax (je ne mets évidemment pas tout le monde dans le même panier, un bon nombre ne sont pas comme ça heureusement), ce qui était encore un bel exemple.

PS: Réapprenez la politesse et à vouvoyer quand vous ne connaissez pas quelqu'un, on apprend ça à 4-5 ans.

Portrait de lily6228
17/juillet/2021 - 22h59
soly a écrit :

Il ne s'agit pas d'un argumentaire mais d'un constat... Pour ce qui est de débiles, comme vous dites, les seuls que je vois ce sont ceux vaccinés et très agressifs, comme vous,  qui malgré vaccinés ont peur d attraper le covid...

Aucune agressivité, juste le constat d'une médiocrité extrême d'argumentaire. Je ne sais pas quel est votre problème. Je vous explique que vos arguments sont à côté de plaque vu que la quasi-totalité des gens comprennent qu'une campagne vaccinale n'a d'intérêt que si elle réalisée par tout le monde (même la plupart des antivax, qui ont d'autres arguments), et vous vous inventez un monde avec les gens qui ont peur de tomber malade, que le vaccin ne soit pas efficace, etc... Bien qu'il n'ait aucun intérêt pour ce que vous défendez, il faut revenir au monde réel.

Portrait de KEYZER
17/juillet/2021 - 22h56
lily6228 a écrit :

Arrêtez d'inventer des choses pour vous faire passer pour une victime, d'autant plus avec ce type d'argumentaire tellement ridicule que beaucoup d'antivax en auraient honte et je ne pourrais pas leur jeter la pierre... C'est vraiment les faire passer pour des débiles. Si vous ne comprenez pas qu'une campagne vaccinale n'a d'intérêt pour éradiquer une maladie, un virus que si elle est réalisée par toute la population, il n'y a pas grand chose à sauver.

" C'est vrai que les anti-vax ont un discours d'une grande politesse ne parlant pas de moutons, idiots, etc... Perso je n'ai vu que des réponses à des anti-vax véhéments croyant mieux que tout le monde détenir la vérité ."

Qui a écrit cela ?

Relis toi bien, c'est toi qui est véhémente dans ta réponse à soly smiley

 

 

 

Portrait de soly
17/juillet/2021 - 22h41
lily6228 a écrit :

Arrêtez d'inventer des choses pour vous faire passer pour une victime, d'autant plus avec ce type d'argumentaire tellement ridicule que beaucoup d'antivax en auraient honte et je ne pourrais pas leur jeter la pierre... C'est vraiment les faire passer pour des débiles. Si vous ne comprenez pas qu'une campagne vaccinale n'a d'intérêt pour éradiquer une maladie, un virus que si elle est réalisée par toute la population, il n'y a pas grand chose à sauver.

Il ne s'agit pas d'un argumentaire mais d'un constat... Pour ce qui est de débiles, comme vous dites, les seuls que je vois ce sont ceux vaccinés et très agressifs, comme vous,  qui malgré vaccinés ont peur d attraper le covid...

Portrait de lily6228
17/juillet/2021 - 22h25
soly a écrit :

Je ne comprends pas l'agressivité des vaccinés. S'ils sont si sûrs de l'efficacité du vaccin alors en quoi cela les gêne que des personnes ne veulent pas de ce vaccin ?... Visiblement ils ne sont pas sûrs de l'efficacité du vaccin...Cela voudrait dire qu'ils se sont fait injecter un vaccin, avec potentiellement des effets secondaires à moyen ou long terme, pour rien...

De plus, les médias ne parlent pas des médecins qui sont contre la vaccination de tout le monde. Perso, je connais un généraliste qui est contre cette vaccination de tous, il exerce depuis longtemps et n'est pas un illuminé, et je pense qu'il n'est pas le seul médecin à penser çà...

Arrêtez d'inventer des choses pour vous faire passer pour une victime, d'autant plus avec ce type d'argumentaire tellement ridicule que beaucoup d'antivax en auraient honte et je ne pourrais pas leur jeter la pierre... C'est vraiment les faire passer pour des débiles. Si vous ne comprenez pas qu'une campagne vaccinale n'a d'intérêt pour éradiquer une maladie, un virus que si elle est réalisée par toute la population, il n'y a pas grand chose à sauver.

Portrait de soly
17/juillet/2021 - 21h52

Je ne comprends pas l'agressivité des vaccinés. S'ils sont si sûrs de l'efficacité du vaccin alors en quoi cela les gêne que des personnes ne veulent pas de ce vaccin ?... Visiblement ils ne sont pas sûrs de l'efficacité du vaccin...Cela voudrait dire qu'ils se sont fait injecter un vaccin, avec potentiellement des effets secondaires à moyen ou long terme, pour rien...

De plus, les médias ne parlent pas des médecins qui sont contre la vaccination de tout le monde. Perso, je connais un généraliste qui est contre cette vaccination de tous, il exerce depuis longtemps et n'est pas un illuminé, et je pense qu'il n'est pas le seul médecin à penser çà...

Portrait de Berger Blanc
17/juillet/2021 - 21h12

MDR !!! 

Portrait de Berger Blanc
17/juillet/2021 - 21h12

114000 versus 70 000 000 : Allez vous faire enculer !!!

Portrait de stbx00
17/juillet/2021 - 20h57
Nono75 a écrit :

JMM ne permet pas de poster de lien c'est pour ça. C'était sur le site LCI, article du 12 juillet. Je pense qu'en faisant une recherche dans ton moteur de recherche favori avec "Covid-19 : à l'hôpital Bichat, "plus des deux tiers des gens qui entrent en réanimation ne sont pas vaccinés" tu devrais trouver.

Après il y a d'autres établissements qui font le même constat :

"Tous les patients Covid qui sont actuellement hospitalisés sont des non-vaccinés". Stéphane Gaudry, professeur au service de réanimation à l'hôpital Avicennes, a fait un constat implacable ce mardi sur BFMTV alors que la crainte d'une quatrième vague de Covid-19 se fait plus pressante." - BFM 13 juillet.

et

Le même diagnostic a été dressé par Martin Hirsch, ce mardi au micro de France Inter le directeur de l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris."On a cessé de voir diminuer le nombre de patients en réanimation. Quand je regarde les neuf patients qui sont rentrés ces trois derniers jours, neuf sont non-vaccinés", a affirmé Martin Hirsch."100% des patients qui rentrent en soins critiques ne sont pas vaccinés ou n'ont pas fini leur schéma vaccinal", a-t-il renchéri, concluant: "il n'y a pas de hasard, la vaccination protège des formes graves". - BFM 13 juillet (même article).

JT de 20h d'hier soir (à partir de 17'54") : On y apprend que selon Olivier Veran 96% des personnes ayant contracté la Covid la semaine dernière n'était pas vaccinée. Plus préoccupant le Pr Nicolas Bruder, chef de pôle hôpital de la Timone à Marseille dit que sur 317 patients en réanimation, un seul patient vacciné mais il n'avait eu qu'une seule injection depuis une semaine. Il poursuit en disant "La maladie c'est comme les accidents de la route c'est toujours pour les autres puis malheureusement ça arrive". Dans ce reportage il a été fait état du cas d'une femme de 39 ans sans antécédent particulier.

Ce soir dans le 20 heures de France 2 : aux États-Unis selon la Maison Blanche il y a (aux États-Unis) 12 personnes qui propagent 65 % du contenu complotiste de désinformation antivax.

La vaccination y plafonne avec seulement 68 % des adultes américains vaccinés alors que 99.5 % des Américains qui arrivent à l’hôpital ne sont pas vaccinés.

Mais bon, mainstream, donc forcément fake. smiley

Et oui, malheureusement on trouvera toujours un gars pour nous affirmer que la fille de l'accueil de l'hôpital que connait bien son beau frère lui a confirmé que les vaccinés étaient majoritaires en réanimation. Si en plus c'est confirmé par un youtuber, ce sera une info en béton alors que les moutons se contentent des infos officielles (et donc à la botte de Macron) forcement fausses et truquées...

Portrait de Nono75
17/juillet/2021 - 20h32
Partisane266 a écrit :

Dans tout ce que tu cites à chaque fois, ce serait possible d'avoir les sources ?

JMM ne permet pas de poster de lien c'est pour ça. C'était sur le site LCI, article du 12 juillet. Je pense qu'en faisant une recherche dans ton moteur de recherche favori avec "Covid-19 : à l'hôpital Bichat, "plus des deux tiers des gens qui entrent en réanimation ne sont pas vaccinés" tu devrais trouver.

Après il y a d'autres établissements qui font le même constat :

"Tous les patients Covid qui sont actuellement hospitalisés sont des non-vaccinés". Stéphane Gaudry, professeur au service de réanimation à l'hôpital Avicennes, a fait un constat implacable ce mardi sur BFMTV alors que la crainte d'une quatrième vague de Covid-19 se fait plus pressante." - BFM 13 juillet.

et

Le même diagnostic a été dressé par Martin Hirsch, ce mardi au micro de France Inter le directeur de l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris."On a cessé de voir diminuer le nombre de patients en réanimation. Quand je regarde les neuf patients qui sont rentrés ces trois derniers jours, neuf sont non-vaccinés", a affirmé Martin Hirsch."100% des patients qui rentrent en soins critiques ne sont pas vaccinés ou n'ont pas fini leur schéma vaccinal", a-t-il renchéri, concluant: "il n'y a pas de hasard, la vaccination protège des formes graves". - BFM 13 juillet (même article).

JT de 20h d'hier soir (à partir de 17'54") : On y apprend que selon Olivier Veran 96% des personnes ayant contracté la Covid la semaine dernière n'était pas vaccinée. Plus préoccupant le Pr Nicolas Bruder, chef de pôle hôpital de la Timone à Marseille dit que sur 317 patients en réanimation, un seul patient vacciné mais il n'avait eu qu'une seule injection depuis une semaine. Il poursuit en disant "La maladie c'est comme les accidents de la route c'est toujours pour les autres puis malheureusement ça arrive". Dans ce reportage il a été fait état du cas d'une femme de 39 ans sans antécédent particulier.

Ce soir dans le 20 heures de France 2 : aux États-Unis selon la Maison Blanche il y a (aux États-Unis) 12 personnes qui propagent 65 % du contenu complotiste de désinformation antivax.

La vaccination y plafonne avec seulement 68 % des adultes américains vaccinés alors que 99.5 % des Américains qui arrivent à l’hôpital ne sont pas vaccinés.

Mais bon, mainstream, donc forcément fake. smiley

Portrait de stbx00
17/juillet/2021 - 19h48
ΙΧΘΥΣ a écrit :

Je suis d’accord, mais est ce qu’il ne serait pas opportun de faire d’abord une recherche d’anticorps ( sur cette tranche d’âge qui ne risque quasi rien) et d’opérer de la façon suivante :

présence d’anticorps , une dose vaccinale.

Absence d’anticorps : deux doses vaccinales.

Ca rassurerait peut être les parents réfractaires d’ailleurs. Le sentiment qu’on ne fait pas n’importe quoi avec leurs enfants.

Ca semblerait effectivement assez judicieux de procéder comme ça je trouve. D'ailleurs pas uniquement pour les enfants, ça pourrait parfaitement être généralisé. Je trouve dommage que les tests PCR soient gratuits et pas les sérologiques.

Portrait de Partisane266
17/juillet/2021 - 19h12
Nono75 a écrit :

Ca  c'est Israël qui les revend. Vu qu'on les a eu bien après eux je suppose qu'on a encore un peu de temps.

En revanche il semble que les admissions en réanimation ne concerne que les personnes non vaccinées.

12 juillet 2021 : "Pour illustrer, le chef de service des maladies infectieuses de l’hôpital Bichat a pris l'exemple du service de réanimation de son établissement. "Plus de deux tiers des gens qui rentrent ne sont pas vaccinés", affirme-t-il. "Un tiers des entrants vaccinés sont des gens qui ont reçu leur dose récemment", précise-t-il, rappelant que, dans ce contexte, "le vaccin n'est pas efficace". Les effets immunitaires du vaccin restent pleinement effectifs contre le variant Delta, se félicite enfin le médecin."

Alors je sais bien que comme c'est mainstream c'est évidemment une fake news, mais quand même...

Dans tout ce que tu cites à chaque fois, ce serait possible d'avoir les sources ?

Portrait de ΙΧΘΥΣ
17/juillet/2021 - 19h08
Nono75 a écrit :

C'est peut être aussi tout simplement pour tenter de réduire les contaminations ?

Je suis d’accord, mais est ce qu’il ne serait pas opportun de faire d’abord une recherche d’anticorps ( sur cette tranche d’âge qui ne risque quasi rien) et d’opérer de la façon suivante :

présence d’anticorps , une dose vaccinale.

Absence d’anticorps : deux doses vaccinales.

Ca rassurerait peut être les parents réfractaires d’ailleurs. Le sentiment qu’on ne fait pas n’importe quoi avec leurs enfants.