03/07 09:41

Une centaine d'incendies continuaient de faire rage dans l'Ouest du Canada et en Californie venus s'ajouter à une vague de chaleur inédite qui a fait des centaines de morts

Une centaine d'incendies continuaient de faire rage dans l'Ouest du Canada et en Californie  venus s'ajouter à une vague de chaleur inédite qui a fait des centaines de morts. Vendredi dans la soirée, le nombre d'incendies continuait d'augmenter en Colombie-Britannique, s'établissant à 152, dont 89 au cours des deux derniers jours. Ces incendies étaient notamment recensés au nord de la ville de Kamloops, située à 350 km au nord-est de Vancouver. Un millier de personnes ont été évacuées jeudi dans la province, où un incendie de forêt a brûlé près de 90% du village de Lytton.

Les experts estiment que cette vague de chaleur, qui a déclenché des alertes à la canicule dans des zones où habitent des millions de personnes et a fait près de 700 morts au Canada et au moins 16 aux Etats-Unis, a été provoquée par le réchauffement climatique. "Les conditions météorologiques extrêmes que la Colombie-Britannique a connues au cours de la dernière semaine sont un facteur important qui contribue à l'augmentation du nombre de décès", a commenté Lisa Lapointe, la médecin-légiste en chef de la Colombie-Britannique, dans un communiqué.

"Nous serons là pour venir en aide à la Colombie-Britannique et à travers le pays", a promis le Premier ministre canadien Justin Trudeau. Ottawa a annoncé vendredi soir la mise en place d'un centre d'opération dans la province voisine, l'Alberta, également frappée par la vague de chaleur, où des forces armées pourront apporter un soutien logistique.

Des ressources aériennes seront aussi déployées. "Les conditions sèches et la chaleur extrême en Colombie-Britannique sont sans précédent", a souligné le ministre de la Sécurité publique Bill Blair, lors d'un point presse, anticipant un "été long et difficile".

Le village de Lytton, à quelque 250 km au nord-est de Vancouver, désormais célèbre pour avoir enregistré cette semaine un record national de chaleur à 49,6° Celsius, a été presque entièrement détruit. Les 250 habitants avaient été évacués mercredi soir en raison d'un feu qui s'est propagé très rapidement.

L'ordre d'évacuation avait ensuite été étendu, dans la nuit de mercredi à jeudi, aux résidents d'une centaine de propriétés au nord de Lytton. "90% du village est brûlé, y compris le centre-ville", a indiqué jeudi Brad Vis, député de la circonscription, sur Facebook. Un habitant de Lytton, Jeff Chapman, a expliqué à la chaîne anglophone CBC, avoir vu, impuissant, ses parents mourir dans l'incendie de la ville après qu'un poteau électrique fut tombé sur l'abri dans lequel ils se trouvaient.

"Je ne peux qu'insister sur le fait que le risque d'incendie est actuellement extrême dans presque toutes les régions de la Colombie-Britannique et j'exhorte les Britanno-Colombiens à écouter attentivement les autorités et à suivre les directives", a prié le Premier ministre de la province John Horgan.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de lucieat
3/juillet/2021 - 10h00

La Californie ! encore quelques années et il n'y aura plus rien à brûler à force, ça va ressembler à la région de Las Vegas.

Mais c'est terrible tous ces feux, et on ne parle que des habitations et des humains, mais je suppose que la faune subit d'immenses pertes - par la faute de l'homme- . Ces régions ont surement beaucoup d'élevage, des ranchs, qu'advient il du bétail quand il faut évacuer ?

ça me fait penser au livre RAVAGES de Barjavel, des incendies monstres qui détruisent la Terre entière à la suite d'une grosse panne de toute l'électricité du monde, les avions tombent et enflamment tout là ils arrivent.

On n'est pas à l'abri d'une tempête magnétique du soleil, c'est déjà arrivé dans les années 50, mais à l'époque il y avait bien moins d'appareils électriques et électroniques, de nos jours ce serait cataclysmique, plus rien ne marcherait. Ce n'est plus de la science fiction, ça peut réellement se produire...et ça fait peur