01/07 18:02

Coronavirus: Le vaccin d'AstraZeneca fabriqué en Inde n'est pas reconnu par l'Union Européenne en raison de la possibilité de "différences" avec l'original, annonce l'Agence européenne des médicaments

La version indienne du vaccin contre le COVID-19 d'AstraZeneca n'est pas autorisée dans l'UE en raison de la possibilité de "différences" avec l'original, a déclaré l'Agence européenne des médicaments (EMA).

L'Union africaine (UA) s'est plainte que la non-reconnaissance par l'UE du vaccin Covishield, fabriqué en Inde à moindre coût, pourrait être préjudiciable aux populations d'Afrique où il est largement utilisé. 
"Même s'il utilise une technologie de production analogue à celle du Vaxzevria (le vaccin d'AstraZeneca), le Covishield en tant que tel n'est actuellement pas approuvé par l'UE", selon l'EMA cité par l'AFP. 
"Cela s'explique par le fait que les vaccins sont des produits biologiques. Des différences infimes dans les conditions de fabrication peuvent entraîner des différences dans le produit final et la législation européenne exige donc que les sites de fabrication et le processus de production soient évalués et approuvés dans le cadre du processus d'autorisation", a ajouté l'EMA. 
Seuls quatre vaccins sont actuellement autorisés dans l'UE : ceux de Pfizer/BioNTech, Moderna, AstraZeneca et Johnson & Johnson. Quatre autres font l'objet d'un "examen continu" en vue d'une éventuelle autorisation : Spoutnik (Russie), Sinovac (Chine), CureVac (Allemagne) et Novavax (États-Unis). L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a toutefois approuvé Covishield et a déploré le fait que certains pays refusent son utilisation.
"C'est très dommage car AstraZeneca-Covishield est exactement le même vaccin qu'AstraZeneca-Vaxzevria", a déclaré mardi 29 juin Richard Mihigo, du bureau régional de l'OMS pour l'Afrique.
"La seule différence est que Covishield est fabriqué et distribué dans d'autres parties du monde que l'Europe". Il a exhorté les pays de l'UE à accepter l'utilisation du Covishield. Dans une déclaration commune diffusée lundi, l'UA et les Centres africains de contrôle et de prévention des maladies ont déclaré que ces règles mettaient "en péril le traitement équitable" des personnes vaccinées en Afrique.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de PhilRAI
2/juillet/2021 - 14h58
stbx00 a écrit :

Tout faux comme d'habitude. L'Inde rejette les vaccins ? Ils ont été les plus rapides au monde à atteindre les 100 millions d'injections. L'ivermectine ? Traitement préconisé à partir du 28 avril mais le taux de reproduction du virus baissait déjà depuis plus de 2 semaines. Les pays ne l'utilisant pas ont d'ailleurs suivi les même courbes.

Ca ne veut pas dire que l'Ivermectine est inutile, mais pour le moment on n'en a pas de preuve.

Il faut arrêter de penser que l'ensemble des chercheurs du monde connait les traitements mais s'organise pour le cacher au monde entier dans un complot extraordinaire. 

Pour l'Inde voir ici :-gerard.maudrux.fr/2021/05/28/inde-covid-et-ivermectine-suite/

Portrait de PhilRAI
2/juillet/2021 - 14h26
stbx00 a écrit :

Tout faux comme d'habitude. L'Inde rejette les vaccins ? Ils ont été les plus rapides au monde à atteindre les 100 millions d'injections. L'ivermectine ? Traitement préconisé à partir du 28 avril mais le taux de reproduction du virus baissait déjà depuis plus de 2 semaines. Les pays ne l'utilisant pas ont d'ailleurs suivi les même courbes.

Ca ne veut pas dire que l'Ivermectine est inutile, mais pour le moment on n'en a pas de preuve.

Il faut arrêter de penser que l'ensemble des chercheurs du monde connait les traitements mais s'organise pour le cacher au monde entier dans un complot extraordinaire. 

Arrêtez votre baratin ! les faits sont là ! l'Inde traitait avec efficacité, sous la pression de l'OMS ils ont arrêté et tenté de vacciner, d'où l'effet immédiat du pic de mortalité cassé par la reprise des traitements. Voilà la réalité que bien sûr les médias veulent cacher parce qu'elle va à l'encontre de la propagande officielle.

Portrait de stbx00
2/juillet/2021 - 13h56
PhilRAI a écrit :

Punition contre l'Inde qui rejette les vaccins et privilégie les médicaments efficaces, suite au pic, relativement faible d'ailleurs mais dont on a beaucoup parlé dans les médias, de covid lié justement à l'abandon provisoire de ces médicaments au profit des vaccins. 

On notera que depuis on ne parle plus de l'Inde qui a réussi à casser l'épidémie malgré l'état déplorable de leur système de santé et leurs problèmes sanitaires, grâce aux médicaments interdits en France.

Pire, L’Indian Bar Association (IBA) a poursuivi la scientifique en chef de l’OMS, Mme Soumya Swaminathan, le 25 mai, l’accusant dans un mémoire en 71 points d’avoir causé la mort de citoyens indiens en les induisant en erreur au sujet de l’ivermectine. 

L'Inde va bientôt faire partie des méchants complotistes d'extrême droite ....

Tout faux comme d'habitude. L'Inde rejette les vaccins ? Ils ont été les plus rapides au monde à atteindre les 100 millions d'injections. L'ivermectine ? Traitement préconisé à partir du 28 avril mais le taux de reproduction du virus baissait déjà depuis plus de 2 semaines. Les pays ne l'utilisant pas ont d'ailleurs suivi les même courbes.

Ca ne veut pas dire que l'Ivermectine est inutile, mais pour le moment on n'en a pas de preuve.

Il faut arrêter de penser que l'ensemble des chercheurs du monde connait les traitements mais s'organise pour le cacher au monde entier dans un complot extraordinaire. 

Portrait de Giscard D'intestin
2/juillet/2021 - 10h31

Les personnes qui ont reçu le vaccin Pfizer ont des quantités d'anticorps neutralisants 5 à 6 fois MOINDRES... il s'agit des anticorps de référence de votre système immunitaire

Portrait de PhilRAI
2/juillet/2021 - 10h27

Punition contre l'Inde qui rejette les vaccins et privilégie les médicaments efficaces, suite au pic, relativement faible d'ailleurs mais dont on a beaucoup parlé dans les médias, de covid lié justement à l'abandon provisoire de ces médicaments au profit des vaccins. 

On notera que depuis on ne parle plus de l'Inde qui a réussi à casser l'épidémie malgré l'état déplorable de leur système de santé et leurs problèmes sanitaires, grâce aux médicaments interdits en France.

Pire, L’Indian Bar Association (IBA) a poursuivi la scientifique en chef de l’OMS, Mme Soumya Swaminathan, le 25 mai, l’accusant dans un mémoire en 71 points d’avoir causé la mort de citoyens indiens en les induisant en erreur au sujet de l’ivermectine. 

L'Inde va bientôt faire partie des méchants complotistes d'extrême droite ....

Portrait de stbx00
2/juillet/2021 - 09h23
remarques a écrit :

Tous les jours on apprend un truc louche sur ces vaccins de manipulation des masses ! 

Et encore, c'est surement la partie immergée de l'iceberg;

 

Pfff parler de manipulation des masses pour des vaccins qui sauvent des vies ça devient pénible... mais pénible... Vous pensez encore qu'on inocule la 5G avec ? Qu'une société secrète en profite pour asservir le monde ?

Portrait de remarques
2/juillet/2021 - 08h00

Tous les jours on apprend un truc louche sur ces vaccins de manipulation des masses ! 

Et encore, c'est surement la partie immergée de l'iceberg;

 

Portrait de YVESM
2/juillet/2021 - 01h45

Mais que font les Wokies ! Là y’a plus personne. La maladie ce n’est pas vendeur avec leurs petites combines.