19/06 19:30

Ille-et-Vilaine - L'évacuation du site de la rave-party illégale est terminée, ce soir, après l'intervention des forces de l'ordre - Plusieurs gendarmes ont une nouvelle fois été blessés ce soir lors de cette action

19h28: Les forces de l'ordre, qui avaient lancé  peu après 17 heures une opération d'évacuation du site de la rave-party illégale qui continuait de se tenir à Redon (en utilisant des gaz lacrymogènes, ont terminé leur intervention. "La rave-party à Redon est terminée", a déclaré en fin de journée le préfet d'Ille-et-Vilaine Emmanuel Berthier lors d'un point presse. 

Un épais nuage de gaz lacrymogène avait recouvert le site où des affrontements avaient eu lieu dans la nuit entre gendarmes et teufeurs. Au moins 25 cars de gendarmes mobiles et de CRS étaient positionnés aux abords du principal accès au site lors de l'opération.

Sept personnes ont été blessées cet après-midi, dont six parmi les forces de l'ordre.

18h20: Les forces de l'ordre ont lancé peu après 17h30 une opération d'évacuation du site de la rave-party illégale qui continuait de se tenir à Redon (Ille-et-Vilaine) en utilisant des gaz lacrymogènes. "Une opération d'évacuation est en cours sur le site de la rave-party pour y mettre fin", a tweeté la préfecture. Un épais nuage de gaz lacrymogène a recouvert le site où des affrontements avaient eu lieu dans la nuit entre gendarmes et teufeurs. Au moins 25 cars de gendarmes mobiles et de CRS étaient positionnés aux abords du principal accès au site.

#Redon | Une opération d'évacuation est en cours sur le site de la #raveparty pour y mettre fin.
Évitez le secteur.
Vous pouvez quitter les lieux en toute sécurité. pic.twitter.com/lODM0DbYZb

— Préfet de Bretagne et d'Ille-et-Vilaine (@bretagnegouv) June 19, 2021>

.

17h15: Que sait-on vraiment ce samedi des violents affrontements qui se sont déroulés à Redon faisant 5 blessés parmi les gendarmes et un parmi les fêtards qui a eu la main arrachée ? Deux ans après la disparition du jeune Steve lors de la Fête de la musique à Nantes, la tentative de dispersion d'une rave party illégale a tourné à l'affrontement violent entre fêtards et gendarmes dans la nuit de vendredi à samedi à Redon (Ille-et-Vilaine). Cinq gendarmes ont été blessés, dont deux ont été évacués à l'hôpital de Redon, et au moins deux participants ont également été touchés. Un jeune de 22 ans a "perdu une main", a précisé le préfet d'Ille-et-Vilaine Emmanuel Berthier

. Une enquête a été "immédiatement diligentée par le parquet de Rennes" sur les circonstances de "ce dramatique accident", a-t-il dit.

Le procureur de la République de Rennes Philippe Astruc a indiqué que le jeune homme demeurait à Rennes et était "inconnu de la justice". Après le retour au calme, le préfet a demandé aux participants de quitter les lieux mais à la mi-journée, un millier de personnes environ étaient toujours présentes et on pouvait toujours entendre de la musique, selon un photographe de l'AFP. A la suite des affrontements de la nuit, cinq hommes se trouvaient samedi en garde à vue dans le cadre d'une enquête relative "aux violences sur personnes dépositaires de l'autorité publique (gendarmes).

Ces cinq homme nés en 2001, 2002, 1998, 1999 et 1984, sont "sans antécédents judiciaires à l'exception du dernier", a précisé M. Astruc dans un communiqué.

Des participants à une rave party illégale face à des gendarmes, le 19 juin 2021 à Redon, en Ille-et-Vilaine

Malgré un arrêté du préfet interdisant tout rassemblement festif à caractère musical, "1.500 personnes" avaient convergé vers Redon vendredi soir, a expliqué le préfet et la gendarmerie est intervenue pour empêcher le rassemblement. Les heurts ont commencé vers 22H30.

Selon lui, "des affrontements d'une extrême violence ont duré une très grande partie de la nuit, plus de sept heures". Il a évoqué "des jets de cocktail Molotov, boules de pétanque, morceaux de parpaings". Selon Emmanuel Berthier, la gendarmerie avait face à elle "des gens qui avaient un objectif: en découdre avec la force publique". "On ne vient pas à un teknival avec une boule de pétanque", a relevé un gendarme.

"Encore une fois, les autorités ont choisi la violence en lieu et place du dialogue. Des pluies de lacrymos et de grenades se sont abattues sur une foule qui ne désirait que faire la fête...", a réagi de son côté le collectif Teknival des musiques interdites.

Des appels à rendre hommage à Steve Maia Caniço, jeune Nantais tombé dans la Loire lors d'une intervention controversée des forces de police il y a deux ans, avaient été lancés ces jours derniers.

"A la mémoire de Steve Maia Caniço, en soutien aux inculpés de la Maskarade de Lieuron (une rave party avait rassemblé au Nouvel an 2.400 personnes dans cette commune d'Ille-et-Vilaine, NDLR) et pour toutes les victimes de la répression, notre seule volonté était de brandir haut et fort la musique comme étendard et comme élément indissociable de nos vies", a ajouté le collectif. Benoît (prénom modifié), engagé dans le mouvement Teknival, a confirmé que ce rendez-vous "illégal" était "revendiqué pour Steve". Il a évoqué auprès de l'AFP "un acharnement" des gendarmes et "une guerre de terrain" et assuré à la mi-journée que de nouveaux participants devaient arriver.

Quatre cents gendarmes étaient toujours mobilisés samedi, a indiqué la préfecture. Ils empêchaient samedi tout accès à la zone située près de l'hippodrome de Redon qui se trouve dans une zone péri-urbaine et proche d'un cours d'eau.

Des gendarmes postés sur une route à Redon, en Ille-et-Vilaine, le 19 juin 2021, pendant une intervention pour disperser une rave party illégale

Soixante pompiers étaient également sur place. A proximité de la vaste prairie de l'hippodrome, des dizaines de jeunes étaient rassemblés après avoir été délogés du site, a constaté un journaliste de l'AFP.

"A 6H00, on a lâché l'affaire, il y a eu deux à trois heures de son", ont témoigné "Z", 28 ans et Anaïs, 27 ans, venus de Loire-Atlantique. Les deux jeunes gens, qui avaient participé à la rave party du Nouvel an à Lieuron ont expliqué "vouloir juste décompresser".

Des participants à une rave party illégale, dans un champ à Redon, en Ille-et-Vilaine, le 19 juin 2021

"C'était la guerre", a commenté pour sa part Flo, jeune homme de 22 ans venu de Cholet. Selon lui, "six murs de son" avaient été installés. Le ministre de l'Intérieur "Gérald Darmanin suit de très près la situation à Redon. Il a annulé les événements prévus dans sa journée et fait des points réguliers avec les autorités", a-t-on indiqué dans son entourage. Le ministre a demandé de donner la priorité aux interpellations, selon la même source.

Ce rassemblement intervient aussi après de nouveaux éléments concernant l'enquête sur la disparition de Steve.

11h51: Le point complet sur la situation à la mi-journée- Cinq gendarmes ont été blessés lors de l'intervention pour disperser une rave party illégale à Redon et un jeune participant "de 22 ans a perdu une main", a annoncé samedi matin le préfet d'Ille-et-Vilaine Emmanuel Berthier. Deux gendarmes ont été évacués à l'hôpital de Redon, a-t-il précisé, en dénonçant "des heurts d'une grande violence". "1.500 personnes", selon le préfet, s'étaient donné rendez-vous pour une rave party en hommage à Steve Maia Caniço, décédé à Nantes il y a deux ans lors de la Fête de la musique, en tombant dans la Loire au moment de l'intervention de la police.

La gendarmerie nationale avait plus tôt indiqué dans un tweet qu'une opération était "en cours" suite à la tentative d'installation d’un Teknival, précisant que "plus de 400 gendarmes" étaient engagés "pour faire cesser les troubles".

Selon la préfecture, les fêtards ont tenté d'installer la rave party sur l'hippodrome de Redon. Selon les autorités, interrogées par l'AFP, "les forces de l’ordre" ont fait "face à des individus très violents et essuient des jets de cocktail molotov, boules de pétanque, morceaux de parpaings".

11h03 : Sur place, les fêtards expliquent que leur rassemblement est un hommage à Steve Maia Caniço, ce jeune homme de 24 ans mort noyé il y a un an à Nantes, le soir de la Fête de la Musique. Interrogé sur ce lien, le préfet du département, Emmanuel Berthier, explique que "rien n'est constaté sur la scène de ce rassemblement interdit" à ce sujet.

09h43: Cinq gendarmes et deux manifestants ont été blessés dans la nuit de vendredi à samedi lors d'affrontements à Redon (Ille-et-Vilaine) où s'étaient réunis 1.500 personnes pour une rave-party tenue en hommage à Steve Maia Caniço. En outre, un jeune homme de 22 ans a perdu l'usage d'une main au cours de l'opération des forces de l'ordre.

"Dans ce contexte d'extrême violence, un jeune de 22 ans a perdu une main, une enquête a été immédiatement diligentée pour faire toute la lumière sur les circonstances de ce dramatique accident", a déclaré le préfet d'Ille-et-Vilaine Emmanuel Berthier ce samedi matin lors d'une conférence de presse.

"Des heurts d'une extrême violence ont duré une grande partie de la nuit, les affrontements ont duré sept heures", a détaillé le préfet, "les gendarmes ont reçu des cocktails Molotov, des boules de pétanque, des morceaux de parpaings, des pétards. Cinq d'entre eux ont été blessés et deux ont été évacués à l'hôpital." "Ce matin le calme est revenu", a ajouté Emmanuel Berthier, appelant les participants à quitter les lieux.

07h15: Une rave party a été  empêchée à Redon, au sud de l'Ille-et-Vilaine, dans la nuit de vendredi à samedi 19 juin 2021. Ils étaient entre 1.000 et 1.500 fêtards à tenter de s'installer pour une free party dès 19h vendredi soir dans le secteur de l'hippodrome. Des affrontements ont éclaté dans la nuit, avec notamment des jets de boules de pétanques et de cocktail molotov sur les forces de l'ordre. Un homme a eu la main arrachée dans les affrontements avec les forces de l'ordre, indiquent les pompiers. L'homme blessé s'est rendu par ses propres moyens à l'hôpital de Redon.

La gendarmerie indique de son côté avoir au moins cinq blessés.

Les pompiers ont transféré deux gendarmes vers l'hôpital de Redon légèrement blessés. Environ 250 gendarmes sont toujours mobilisés, ainsi qu'une quarantaine de pompiers et 18 secouristes.

La préfecture a mis en place un centre opérationnel départemental pour gérer cette crise. Bretagne (région)

div>

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de stbx00
20/juin/2021 - 13h06
Steyr Mannlicher a écrit :

Pas du fait qu'on est venu avec mais du fait qu'on les a utilisé contre les FdO.  

Toute la nuance est là. 

Vous venez avec votre voiture ne fait pas de vous un criminel, l'utiliser pour écraser volontairement des gens l'est. 

Il reste que si je vais à une rave ou une after je pense à plein de trucs à emmener mais certainement pas à des boules de pétanque et des mortiers d'artifice.... 

Et oui tout est question de nuance. Du coup je me répète: Venir avec une triplette et des feux d'artifice à une fête ne signifie pas qu'on veut en découdre avec les forces de l'ordre. C'est peut être le cas au final mais ce ne sont pas ces éléments qui permettent de l'affirmer... Manifestement vous n'êtes pas adepte de ces "fêtes" (moi non plus d'ailleurs) du coup votre avis sur ce que ces personnes pensent a prendre ou pas est très très subjectif et ne concerne que votre cas. Votre extrapolation n'est pas très "nuancée"... 

Portrait de Valentin98
20/juin/2021 - 07h24

En attendant vu le profil des gars qui s'agitaient devant la sono comme des autistes, c'est pas les joueurs de pétanques habituels qu'on trouve sur la canebière, mais des dreadlocks, nid à bestioles avec leur chiens qui aime vive de la mendicité mais qui dès lors qu'on leur proposerait un boulot, ne bougerait pas leur derrière! Vécu: un de ces gars a dit à ma compagne quand elle lui a demandé s'il ne voudrait pas travailler (sans méchanceté)  plutôt que de faire de la mendicité, il lui a répondu, Mon Dieu, travailler non, c'est fatigant! 

Portrait de lotcon
19/juin/2021 - 23h43
Kevin 29 a écrit :

Bas non justement, que ce soit Le Figaro ou autres, j'en ai trouvé aucun qui confirme votre dire, d'autant plus que je viens de lire que le collectif techno les insoumis a été crée en 2007, soit 9 ans avant la création de LFI. C'est donc bien un hasard et non une référence au parti politique.

Dommage, ça tombait tellement bien pour faire un bel amalgame ! Heureusement que certains prennent le temps de creuser.

Portrait de lotcon
19/juin/2021 - 23h38
Steyr Mannlicher a écrit :

Oui ! 

Vous semblez tout aussi néophyte en armes par destination qu'en droit. 

Pour info, je vous signale que lors d'un match de Tennis une personne est morte suite à un service. Juste une balle de Tennis. 

Mon incompétence en droit rejoint la vôtre en physique. Mais si on peut éviter les invectives, c'est aussi bien.

Vous démontrez que le poids ne fait pas tout. Personne n'est jamais mort d'une boule de pétanque lancée à la main. C'est bien trop lourd pour être projeté à plus de quelques mètres avec une inertie suffisante pour tuer. La balistique devrait pourtant être une de vos spécialités, non ?

Portrait de Kevin 29
19/juin/2021 - 22h36
Steyr Mannlicher a écrit :

Parce que c'est confirmé par l'organisation et les organisateurs de cette "fête".  C'est factuel et confirmé par tous les média mainstream. 

Bas non justement, que ce soit Le Figaro ou autres, j'en ai trouvé aucun qui confirme votre dire, d'autant plus que je viens de lire que le collectif techno les insoumis a été crée en 2007, soit 9 ans avant la création de LFI. C'est donc bien un hasard et non une référence au parti politique.

Portrait de Kevin 29
19/juin/2021 - 22h10
Steyr Mannlicher a écrit :

Euhhhhhh ! 

Déjà je ne vois pas de péripatéticiennes ici, enfin aucune qui s'en réclame. 

Ensuite ?  L'organisation se nomme les Insoumis et se dit proche de LFI. Les buts affichés de la "rave" sauvage sont tous de la mouvance de celles de LFI et autres extrême gauche. 

Donc il faudrait arrêter de nous faire passer des vessies pour des lanternes. 

Bof, pas convaincu. Comment êtes-vous sûr que leur nom soit une référence à LFI et non pas un hasard, l'usage du mot "insoumis" n'est pas copywrité par Melanchon, tout comme le mot "républicain" n'est pas propriété exclusive du parti dirigé par Jacob.

Portrait de stbx00
19/juin/2021 - 21h38
Steyr Mannlicher a écrit :

Oui ! 

Vous semblez tout aussi néophyte en armes par destination qu'en droit. 

Pour info, je vous signale que lors d'un match de Tennis une personne est morte suite à un service. Juste une balle de Tennis. 

Mince ! J'imagine si le procureur trouve un sac de tennis avec 3 tubes  de balles dans le coffre d'un raveur : "Un arsenal a été découvert".

Plus sérieusement, affirmer qu'on veut en découdre parcequ'on est venu à une fête avec des pétards et une triplette n'est pas évident.  

Portrait de kylun2004
19/juin/2021 - 21h13

putain mais arrêter de melanger la politique avec une bande de jeune con qui veulent foutre le merde. 

ils ne sont pas de gauche d'extreme gauche ou de droite ou extreme droite, c'est juste une bande de connard, point barre....

Portrait de lotcon
19/juin/2021 - 20h44
lucieat a écrit :

La fête est terminée, mais vu les images à la télé, je me demande si ce n'est pas l'orage qui a fini de les déloger, il avait l'air de tomber des seaux, il ne restaient que ces pauvres gendarmes sous la pluie à surveiller.Une fois de plus, il y a eu plus de blessés su côté des forces de l'ordre que des fêtards, c'est bien la preuve que la violence n'est pas forcément du côté qu'on veut nous faire croire

Une main arrachée côté manifestant quand même.

Des blessures relativement légères chez les forces de l'ordre mais qui sont systématiquement signalées (et c'est normal) contrairement aux blessures des teufeurs qui sont rentrés se soigner chez eux.

Mais ce n'est pas un concours façon Arme fatale 3 ! smiley

Portrait de lotcon
19/juin/2021 - 20h35
Steyr Mannlicher a écrit :

Ah bon ?  

Par chez moi on ne laisse pas le jeu de boules de pétanque dans le coffre de la voiture, surtout quand on aime le jeu et qu'on prend soin de son matériel. 

Les feux d'artifice sont surtout pour les très grandes fêtes et le plus souvent aux soins de l'organisateur (responsable) et non des invités. 

La recette du cocktail Molotof c'est un carburant, une mèche de tissu, une bouteille et du sable. 

Et même si vos boules sont dans le coffre de votre voiture ça ne vous autorise pas de les prendre pour des projectiles pour tuer. 

Tuer avec une boule de pétanque ????

Portrait de lucieat
19/juin/2021 - 20h32

La fête est terminée, mais vu les images à la télé, je me demande si ce n'est pas l'orage qui a fini de les déloger, il avait l'air de tomber des seaux, il ne restaient que ces pauvres gendarmes sous la pluie à surveiller.Une fois de plus, il y a eu plus de blessés su côté des forces de l'ordre que des fêtards, c'est bien la preuve que la violence n'est pas forcément du côté qu'on veut nous faire croire

Portrait de lotcon
19/juin/2021 - 20h09
Steyr Mannlicher a écrit :

Cette argumentation d'avocat commis d'office je l'attendais depuis le début de la news. 

Juste une question ! Quand vous allez en boite de nuit ou invité chez des amis pour fêter, vous y allez aussi avec des boules de pétanque, des mortiers d'artifice et des cocktails Molotof ?

Votre argumentation ne passerait même pas l'examen d'une capa en droit. 

Les boules de pétanque de mes parents restaient dans leur voiture en permanence.

Depuis mon enfance, feu d'artifice = fête

Cocktail Molotov = essence + tissu + bouteille. Pas très difficile à trouver dans une rave.

Je ne suis pas complètement naïf sur la volonté de certains d'en découdre. Ce qui m'embête, c'est qu'un préfet (et son ministre, forcément) soit l'un des plus belliqueux.

Portrait de lotcon
19/juin/2021 - 19h22

Une rave, c'est comme un rhume : Avec les médicaments, ça dure trois jours. Alors que sans médicament, ça dure trois jours. La doctrine de maintien de l'ordre aurait voulu que les forces de l'ordre n'intervinssent pas.

Sauf qu'ici, un jeune a eu la main arrachée, et des gendarmes et des participants ont été blessés. Sûr que le préfet a eu des instructions d'en haut pour mettre de l'huile sur le feu et paraître sécuritaire juste avant les élections.

J'entendais un représentant de la Police qui disait en substance : "Ils sont venus armés avec des boules de pétanque et des feux d'artifice. Donc il ne sont pas venus faire la fête, mais pour l'affrontement."

Jusqu'à preuve du contraire, les feux d'artifice sont fabriqués justement dans le but de faire la fête et la pétanque est une distraction plutôt pacifiste. Au pire, les joueurs risquent de se retrouver à embrasser Fanny !

Portrait de Nerfertiti
19/juin/2021 - 19h21
Galileo. a écrit :

Il parait qu'il en reste encore 500 à cette heure !

Pas besoin pour la Gendarmerie d'aller à l'affrontement avec ces racailles.

Je te leur enverrais des Canadairs avec les cuves pleines d'encre indélébile pour arroser copieusement ces débiles.

Cet après-midi, il n'y aurait plus qu'à cueillir les Schtroumpfs débiles sur les axes routiers aux alentours pour les verbaliser ! smiley

IIngénieux smiley

Portrait de lxa75
19/juin/2021 - 18h43

faut exploser le sound system point barre 

Portrait de Phantôme_
19/juin/2021 - 18h06
nina83 a écrit :

une main arrachée, et bien sûr ce sont les vilains gendarmes et policiers qui se sont acharnés sur ces jeunes pacifistes qui faisaient une fête dans les respects des règles ! oh le pauvre, on va le plaindre.... ben non !

+1.000

Portrait de Phantôme_
19/juin/2021 - 18h05
René Charles a écrit :

C'est ça la France, certain ne sont pas juger ni en prison, la même chose que Polanski, une personne normale serait en prison (il a des relations).

Bla bla bla... vous écrivez sans connaitre tous les éléments et copiez ce que vous avez entendu quelque part. Vous arrive-t-il de réfléchir par vous même?

Portrait de lxa75
19/juin/2021 - 16h33

moi j'ai commencé à bosser à 17 ans à cette époque on ne pensait pas défier la loi et se confronter à la police les jeunes de maintenant ça ne pense qu'à faire la foire défier , le mec qui a perdu sa main aura le souvenir de sa bêtise le restant de sa vie maintenant 

Portrait de nina83
19/juin/2021 - 15h34

une main arrachée, et bien sûr ce sont les vilains gendarmes et policiers qui se sont acharnés sur ces jeunes pacifistes qui faisaient une fête dans les respects des règles ! oh le pauvre, on va le plaindre.... ben non !

Portrait de C'est Mon Avis
19/juin/2021 - 14h49

Et bien entendu celui qui a eu la main arrachée va arpenter tous les plateaux télé pour crier à la bavure policière !!! Et tous ces pseudos-journalistes vont lui dérouler le tapis rouge !!!

Portrait de tontoncristobal
19/juin/2021 - 14h40
Steyr Mannlicher a écrit :

On peut, en effet, se poser des questions. 

Je ne savais pas qu'il était d'usage de se munir de cocktails Molotof, de boules de pétanque et de mortiers d'artifice pour se rendre à une fête sauvage. 

Ah ! Je viens d'apprendre que cette "fête" est organisée par un collectif qui se réclame des Insoumis. Tout devient plus clair. 

Etes vous sûr qu'il n'y a que des fachos d'extrême gauche ? Réfléchissez à qui profite ce genre de bataille ? pas difficile car il faut être réaliste ! ça profite indubitablement au Front national et à MLP ! instrumentalisation ? manipulation ? that is the question !!
Portrait de tontoncristobal
19/juin/2021 - 14h39
davidumans72 a écrit :

-"Des fachos d'extrême gauche"..smiley

Merci d'avoir illuminé ma journée avec ce fou rire....

 

 

Etes vous sûr qu'il n'y a que des fachos d'extrême gauche ? Réfléchissez à qui profite ce genre de bataille ? pas difficile car il faut être réaliste ! ça profite indubitablement au Front national et à MLP ! instrumentalisation ? manipulation ? that is the question !!
Portrait de tontoncristobal
19/juin/2021 - 14h39
davidumans72 a écrit :

-"Des fachos d'extrême gauche"..smiley

Merci d'avoir illuminé ma journée avec ce fou rire....

 

 

Etes vous sûr qu'il n'y a que des fachos d'extrême gauche ? Réfléchissez à qui profite ce genre de bataille ?  pas difficile car il faut être réaliste  ! ça profite indubitablement au Front national et à MLP !  instrumentalisation ?  manipulation ?  that is the question !!

Portrait de davidumans72
19/juin/2021 - 13h39
lysniais a écrit :

Saloperie de petits fachos d'extrême gauche qui vont faire la fête avec des cocktails molotov? On va y croire que ce n'était pas de la provoc!

-"Des fachos d'extrême gauche"..smiley

Merci d'avoir illuminé ma journée avec ce fou rire....

 

 

Portrait de JC732
19/juin/2021 - 12h49
René Charles a écrit :

C'est ça la France, certain ne sont pas juger ni en prison, la même chose que Polanski, une personne normale serait en prison (il a des relations).

Je suppose que tu voulais dire "la même chose que les racailles, qui elles ont des relations : la gauche française"

Portrait de Galileo.
19/juin/2021 - 12h33

Il parait qu'il en reste encore 500 à cette heure !

Pas besoin pour la Gendarmerie d'aller à l'affrontement avec ces racailles.

Je te leur enverrais des Canadairs avec les cuves pleines d'encre indélébile pour arroser copieusement ces débiles.

Cet après-midi, il n'y aurait plus qu'à cueillir les Schtroumpfs débiles sur les axes routiers aux alentours pour les verbaliser ! smiley

Portrait de caloudoudou
19/juin/2021 - 12h18

le propriétaire du champ personne n y pense....si c est un paysan il doit etre super content ;;;;alors les écolos on ne condamne pas.... quelle honte

Portrait de geneva
19/juin/2021 - 11h10

Les jeunes viennent faire la fête avec des cocktails Molotov, des boules de pétanque, etc... drôle de façon de s'amuser ! après, on pleure !!! Eh ! les gars, il faut assumer !

Portrait de FrenchDreamer
19/juin/2021 - 10h38

Tous ces ingénieurs qui s'amusent au crochet de l'état 

Portrait de ahmed003
19/juin/2021 - 10h00 - depuis l'application mobile
MS54840 a écrit :

Voilà ce qu'est devenue la France, des jeunes qui ne pensent qu'à faire la fête au lieu de travailler ! Le pire c'est qu'il agresses des flics ! plus aucun respects !les parents ne savent pas éduquer !

@MS54840 tu as raison, il faut vite pour travailler, c'est très important, obligatoire !!!